composition dans la peinture

 

5 règles simples de composition dans la peinture.

Dans mon article sur la méthode de comparaison je vous parle beaucoup de la composition dans la peinture et dans le dessin.   La composition est une chose primordiale dans n’importe quel œuvre. C’est la première étape de création d’un œuvre.  Il existe  plusieurs types de compositions dans la peinture. Ronde, triangulaire, quadrangulaire, en forme de croix, etc.

C’est avec la composition que l’artiste influence le spectateur. Quand vous  regardez les œuvres de grands artistes, votre œil circule sans arrêt sur la toile dont vous avez du mal à détourner le regard. C’est la composition  bien réfléchie, qui vous  fait suivre avec votre regard là où le peintre a voulu vous emmener.

La composition dans la peinture commence toujours par une figure géométrique. La forme, la plus  utilisée par les peintres est le triangle, ainsi que la croix. Ce sont les formes simples et très claires.  Elles sont très  faciles à déterminer par notre cerveau.  Il est intéressant, que lorsque l’on jette un coup d’œil sur une peinture, notre œil identifie d’abord une tache claire ou sombre, ensuite  il voit une figure géométrique et  après il voit la couleur. 

Donc les deux piliers les plus importants de la composition sont la balance des taches claires et sombres et la forme géométrique qui réunit les objets.

La position de l’objet sur la toile nous  influence aussi  beaucoup. Avec cela on peut faire ressentir les sentiments.

Par exemple.  Dessinons une jeune femme sur une feuille de papier blanc.  Plaçons notre personnage dans la partie gauche de notre feuille.  On a l’impression qu’elle  marche.

Composition dans la peinture

Maintenant dessinons la même jeune femme  dans la partie  droite de la feuille. La femme  marche toujours,  mais mois vite.

Composition dans la peinture

Ensuite plaçons la femme de cette manière ….

Elle s’est arrêtée.

En plus on a le sentiment qu’elle est dans l’impasse, elle ne peut pas ou ne veut pas avancer !

 On a  réussi à transmettre les sentiments justes en plaçant de différentes façon notre personnage. 

Le format de notre feuille nous influence aussi.  Plus le format de votre support s’approche de la forme carrée,  plus il donne une impression de tranquillité. Le format carré ou rond est naturellement équilibré, donc cela nous calme.

Composition dans la peinture  Composition dans la peinture

 

Composition dans la peinture

Regardez comment le format nous influence. On éprouve des émotions différentes. Avec le format on peut  exprimer des sentiments.

La première règle de composition dans la peinture :

Vous pouvez beaucoup influencer le spectateur juste avec le format de votre tableau et de la position des objets ou des personnages. 

Maintenant étudions des exemples de compositions dans les œuvres de grands peintres.

El GrecoVue de Tolède.

composition dans la peinture

C’est un bon exemple de composition ronde.

composition dans la peinture

Regardez comment notre œil suit les nuages,  après il descend vers les bâtiments,  passe sur les arbustes au premier plan et remonte vers les nuages en passant par un grand château à droite. Ensuite le regard suit de nouveau les nuages et descend pour suivre maintenant les murs et remonter vers le même château à droite.

C’est de cette manière que l’artiste nous oblige à circuler sans cesse sur la toile.  Il ne nous laisse pas partir.  C’est le signe d’une composition parfaite !

C’est le but de chaque artiste.

Et…

C’est la deuxième règle de composition dans la peinture !

De ne pas laisser partir le spectateur avant qu’il ne ressente  et comprenne ce que le peintre à voulu dire !

 

Une autre œuvre d’El Greco  L’Enterrement du comte d’Orgaz  nous montre une composition triangulaire très bien organisée.

Composition dans la peinture

En fait, comme c’est une peinture avec beaucoup de personnages le peintre utilise deux formes de composition.  La composition triangulaire et la croix.

Composition dans la peinture

Regardez, comment le peintre réunit des personnages avec les triangles.

Notre œil circule en passant d’un triangle à un autre.  Le peintre nous raconte son histoire. Ici comme dans toutes les œuvres bien organisées on peut voir les formes essentielles, qui organisent et généralisent l’œuvre.  Ici ce sont le triangle jaune et la croix rouge.

Faites attention!  La croix rouge sépare la toile en parties inégales.

C’est la troisième règle de la composition dans la peinture.

Ne placez jamais un objet, s’il est seul on centre du tableau.  Ne mettez jamais la ligne d’horizon au centre.

Ne séparez jamais votre toile en de parties égales par une ligne verticale ( un arbre, une maison, un mur. ) 

Ici il est indispensable de se souvenir du Nombre d’or.

La notion tout à fait mathématique qui nous sert à obtenir les proportions harmonieuses dans notre oeuvre.

On trouve partout le Nombre d’or. Dans la mathématique, dans la musique,  dans la sculpture,  dans l’architecture etc….  Le nombre d’or, on le trouve en Égypte, dans la Grèce antique, à l’époque de renaissance.   En mathématique le nombre d’or est (1+V5)/2 ou 1,61803398875.

C’est de la théorie pure. Pour expliquer plus facilement….

Le Nombre d’or, c’est une proportion où la partie petite se rapporte à la partie moyenne, comme  la partie moyenne à la partie grande.

Composition dans la peinture

Pourquoi doit-on connaître le Nombre d’or ?

Revenons à la peinture El Greco.  Observez, où le peintre a-t-il placé les éléments et les personnages les plus importantes. Regardez la ligne horizontale des têtes qui nous montre la ligne horizontale de la croix rouge.

Les têtes se trouvent exactement à la ligne du nombre d’or. Cela veut dire que cette partie de tableau  (d’en bas jusqu’à les têtes) se rapporte à la partie haute du tableau (des têtes jusqu’au bout du tableau) comme la partie haute à toute la taille du tableau. Cela fait les proportions harmonieuses et la composition idéale de cette œuvre.

La même chose que l’on peut voir dans un des plus célèbres tableaux de Raphaël, La Madone Sixtine.

composition dans la peinture

Le peintre met les têtes des personnages à la ligne de nombre d’or.

Ici on voit que Raphaël place la Sainte Vierges presque au centre du tableau,  ce que je vous ai déconseillé à faire ! 🙂 .

Mais quand on regarde cette composition,  notre œil glisse du visage de la Vierge au visage de l’Enfant. Comme cela, la partie gauche du tableau devient plus lourde au niveau de composition et ensuite descends par la tête,  les habits, les mains de Saint Sixte jusqu’aux anges et puis, notre œil fait une petite pose entre les anges et Sainte Barbara.

Dans la partie droite qui est plus légère notre œil passe Santé Barbara qui touche avec les habits  la Sainte Vierge et par les rideaux  revient vers le visage de la Vierge. Donc, comme Sainte Barbara équilibre la composition de la partie droite en touchant les habits de Santé Vierge dont la silhouette se réunit avec l’enfant, le peintre à pu se permettre de placer la Vierge au centre pour rendre la composition idéale.

composition dans la peinture

 

C’est la quatrième règle de composition dans la peinture.

Pour obtenir la composition idéale, les proportions harmonieuses, étudiez et utilisez la divine proportion  – Le Nombre d’or.

 

Jusqu’à présent nous avons analysé plusieurs types de composition dans la peinture. la composition ronde, triangulaire et en forme de croix. Maintenant regardons un bon exemple de la composition quadrangulaire La Naissance de Vénus de Sandro Botticelli.

composition dans la peinture

 

Dans ce fameux tableau le peintre utilise plusieurs formes de composition, la composition triangulaire et la composition rectangulaire.

Souvent dans les tableaux assez complexes, avec beaucoup de personnages les artistes utilisent plusieurs formes géométriques pour créer une bonne composition.

En plus  ici on peut voir clairement comment le peintre utilise le nombre d’or.

composition dans la peinture

Regardez la partie centrale du tableau (carré des lignes rouges ). La taille de ce carré est exactement de la dimension du nombre d’or dans le rapport entre la largeur et la longueur du tableau.

Maintenant nous parlerons un peu de la balance de la lumière et des ombres, des taches claires et sombres dans le tableau.

Regardez comment la lumière  nous faire circuler dans le tableau de Michelangelo Merisi dit Caravage  La Mise au tombeau.

composition dans la peinture

On lit son tableau comme un livre. Comme un écrivain, le peintre nous faire découvrir son histoire petit à petit.

composition dans la peinture

La composition est irréprochable.

La pyramide des corps commence par les mains levées et descends vers sa base par les têtes, la main baissée du Christ et sa draperie blanche. Après notre œil passe vers sur les pieds de Saint Nicodème et remonte par les pieds du Christ vers le sommet de la pyramide.

Ensuite nous passons d’un visage à un autre en étudiant l’expression des visages de Marie Magdeleine  et de la Sainte Vierge. Puis on s’arrête sur le visage de Nicodème et ensuite on descend vers le corps du Christ. On passe jusqu’à son visage et on descend encore par son bras vers la base et l’on continue à découvrir le tableau.

Donc le peintre nous a fait circuler sur son tableau sans la moindre possibilité d’en partir.

Notre œil ne glisse jamais à l’extérieur du tableau. Il trouve toujours les chemins pour rester dans le tableau.

C’est la cinquième règle de composition dans la peinture.

Ne laissez jamais glisser la regard du spectateur  à l’extérieur du tableau !

Et ce qui est intéressant,  c’est que l’on revient et l’on s’arrête toujours au visage de Nicodème pour après continuer notre chemin dans le tableau. Regardez comment le peintre utilise les croix et les diagonales pour fixer notre œil sur le visage de Nicodème comme sur le point de départ.

Dans ce tableau de Caravage la lumière nous tape dans les yeux.  Ce sont des taches de lumière qui font la diagonale principale des mains levées jusqu’au bord de la draperie du Christ. Le corps du Christ, fortement éclairé, forme la croix en traversant cette diagonale.

Étudiez comment le peintre détaille la lumière, alors qu’il laisse les ombres généralisées et sans détail.

C’est un des règles de la peinture.  Si l’on détaille la lumière,  on généralise les ombres, et inversement.

La taille des objets ou des personnages joue beaucoup dans notre perception du tableau. Dans ce tableau le peintre a mis les personnages très proches de nous. Ils sont grands.  On a l’impression qu’ils déchirent la toile. Avec la forte lumière cela donne une impression lourde et dramatique.

Comme vous le voyez,  savoir construire la composition d’une œuvre, est complexe, mais indispensable pour l’artiste.

Je viens de vous expliquer plusieurs règles de composition. Connaître ces règles est primordial à chaque artiste peintre.  Connaître ! Pour ensuite l’utiliser intuitivement.

Pour entraîner votre œil à voir, analyser et déterminer votre propre composition, étudiez les tableaux de grands artistes peintres, analysez la composition de leurs œuvres. Quand vous faites vos tableaux pensez aussi aux règles de composition,  au nombre d’or.  Et assez vite cela deviendra automatique.

Je vous invite à lire encore mon article  La composition. Nature morte, où j’analyse la composition et la structure de la nature morte de Jean Baptiste Siméon Chardin étape par étape.

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 10
  •  

3 réflexions sur « composition dans la peinture »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *