Débuter en aquarelle. Comment commencer à peindre.

Comment débuter en aquarelle.

Le Matériel pour débuter en aquarelle !

1.  Une planche à dessin.

Pour débuter en aquarelle vous pouvez utiliser une planche à dessin en bois ou de contre-plaqué de 40×50 cm ou 50 cm environ (pour coller une feuille de papier aquarelle).

Planche à dessin à l'atelier
Planche à dessin à l’atelier
Ma planche à dessin.
Ma planche à dessin.
Planche à dessin
Planche à dessin

2. Une boîte de couleurs d’aquarelle.

 

Il y a une grande diversité de marques présentes sur le marché Français, j’ai personnellement sélectionné quelques marques que je connais depuis des année :

Winsor & Newton

Sennelier

Lefranc & Bourgeois

Van Gogh

White Nights, 

Holbein

Il en existe encore bien d’autres….

Personnellement, j’utilise la boîte d’aquarelle  White Nights 24 couleurs en gobelets et l’aquarelle  Holbein en tubes. En tout cas, je vous conseille en achetant les couleurs d’aquarelle, de porter votre préférence plutôt sur les couleurs extra-fines.

Boite d'aquarelle White Nights
Boite d’aquarelle White Nights

3. Les pinceaux pour débuter en aquarelle.

Je vous propose de commencer par 3 pinceaux :

Un grand pinceau en petit gris, (en poil d’écureuils nordiques. )
Un pinceau moyen en marte Kolinsky
Un petit pinceau en marte ou en marte rouge.
Tous les pinceaux lorsqu’ils sont mouillés doivent avoir la pointe effilée.

Pour débuter en aquarelle vous pouvez aussi utiliser les pinceaux synthétiques, mais je trouve qu’ils sont moins adaptés pur l’aquarelle et conviennent plutôt pour la peinture acrylique ou la peinture à l’huile. Mais par défaut vous pouvez les utilisez aussi.

Mes pinceaux d'aquarelle
Mes pinceaux d’aquarelle

Pour faire des lavis et pouvoir corriger des fautes en lavant le papier je vous conseille d’acheter une éponge naturelle de mer. Elle permet de faire les lavis délicatement et n’abîme pas la surface du papier.

4. Les crayons

Faber Castell ou Koh-i-noor , , il existe encore bien d’autres marques.

Dans les duretés H, HB, F,B

Le degré de dureté des mines de crayons est défini par l’échelle suivante :

9H 8H 7H 6H 5H 4H 3H 2H H F HB B 2B 3B 4B 5B 6B 7B 8B 9B
Dure Moyenne Tendre
  • H: dure (ou sèche);
  • B: tendre (ou grasse) ;
  • HB: moyenne ;
  • F: fine. Il s’agit du milieu de l’échelle, HB étant un peu plus tendre.
Mon matériel d'aquarelle
Mon matériel d’aquarelle que j’utilise tous les jours,

5. Le papier d’aquarelle

À mon avis le papier optimal pour débuter en aquarelle est celui de grammage situé entre 300-450 gr. Vous pouvez acheter les feuilles de papier encollées en bloc ou les grandes feuilles de papier en rouleaux. Si vous achetez les blocs de papiers, je vous conseille tout de même de coller les feuilles sur la planche à dessin pour qu’ils ne gondolent pas à cause de l’humidité. Au début vous pouvez les coller avec quatre bandes de scotch, de papier gommé ou de papier autocollant.
En tout cas une feuille de papier aquarelle doit être bien tendue si vous pensez travailler longtemps en technique de glacis ou sur papier mouillé.
Pour les petits croquis les feuilles en bloc conviennent parfaitement.

Il existe trois types de papier aquarelle :

le grain satiné, le grain fin et le grain torchon. Pour commencer je peux vous conseiller d’utiliser le papier en grain fin ou torchon qui conviennent pour faire des essais de l’ensemble des techniques.
Vous avez un grand choix de marques de papier aquarelle :
Arches 100% coton – papier de très bonne qualité, bonne stabilité dimensionnelle (ne gondole pas beaucoup), assez résistant aux grattages. Mais ce papier ne permet pas atténuer les couleurs et faire des lavis.
Waterford 100% coton
Canon 100% cellulose, 100% coton – papier pas cher, le rapport qualité prix est correct.
Hahnemuhle 100% cellulose – papier de très bonne qualité, résistant, convient très bien pour faire les lavis.
Fabriano 100% coton papier de très bonne qualité, mais assez cher.
Sennelier 100% coton ne gondole pas beaucoup au mouillage, résistant, mais il reste très cher.

Le choix de papier aquarelle est énorme, mais au début il vaut mieux commencer à travailler avec le papier cellulose. Car il permet de faire les lavis, et de laver les zones de papier nécessaires pour corriger des fautes, ou d’essayer toutes les techniques.

Pour faire des croquis et des esquisses en aquarelle j’utilise le papier Canon XL Mixmedia – très bon rapport qualité prix.
Pour peindre avec la technique de glaçage autant que « alla prima » je préfère Hahnemuhle dans la référence : Moulin du Coq 300 gr , en blocs, qui est de très bonne qualité, les couleurs ne pénètrent pas si facilement et on peut le laver aisément, et Fabriano en rouleaux.

6. Une palette.

Une palette en plastique pour mélanger les couleurs. Une simple assiette… peut suffire, mais elle devra absolument être blanche. Vous pouvez aussi prendre une feuille de papier blanche.

palette en plastique ovale pour débuter en aquarelle palette en plastique ronde pour débuter en aquarelle palette en plastique pour débuter en aquarelle palette en plastique rectangulaire pour débuter en aquarelle

7. Un pot de confiture pour l’eau. 

Voilà vous êtes bien équipés. On peut commencer…
Maintenant à vous de jouer ! Je vous invite à passer chez votre spécialiste peinture et beaux-arts, ou de commander chez Géant des beaux-arts, ou Amazon votre matériel.

A vos pinceaux ! On commence….

A lire sur mon blog : Mélange de couleurs à l’aquarelle. Exercices. 

 

Mélange de couleurs à l’aquarelle. Exercices.

Mélange de couleurs à l’aquarelle.

1. Exercices. Pour appendre la technique “alla prima”.

1. Pour faire le premier exercice de mélange de couleurs à l’aquarelle prenez une feuille de papier 30×40 cm environ et collez cette feuille sur une planche (avec du ruban adhésif) . Délimitez trois rectangles 5×7 cm ou 7×15 cm  environ.
Ensuite prenez une couleur assez lumineuse et commencez à appliquer sur la feuille en dirigeant de la peinture de haut en bas.
En rajoutant de l’eau vous parviendrez à la clarification progressive de la peinture.

2. Un autre exercice de mélange de couleurs à l’aquarelle que je vous propose à faire, est de rajouter progressivement l’autre couleur au lieu de l’eau.
De cette manière vous apprendrez comment faire le gradient de couleurs.

Mélange de couleurs à l'aquarelle. Exercices.
Mélange de couleurs à l’aquarelle. Exercices 1 et 2. Exemple.

 

L’essence de ces exercices de mélange de couleurs est d’apprendre comment gérer les couleurs fluides de l’aquarelle.

 

 

 

2. Exercices. Pour appendre la technique de glacis.

3.  Prenez une feuille de papier 30×40 cm environ et collez cette feuille sur une planche. Délimitez trois rectangles de 5×7 cm ou 7×15 cm environ. La surface de chaque rectangle ne doit pas être trop petite. Maintenant il nous faut dissoudre une des couleurs jusqu’à obtenir un teint clair et transparent.

Ensuite il faut enduire les trois rectangles avec ce teint, partant de l’angle supérieur gauche vers l’angle inférieur droit.

Puis, quand la peinture sera sèche sur les trois rectangles, appliquez une autre couche de peinture sur le deuxième et le troisième rectangle. Et enfin mettez encore la troisième couche sur le troisième rectangle après le séchage des couches précédentes.

Par conséquent, vous obtenez trois rectangles de même couleur mais de luminosité différente.

4. Maintenant faites le même exercice mais en appliquant successivement les couches de couleurs différentes.

Par exemple vous pouvez enduire un rectangle avec la couleur jaune et, après le séchage, appliquez la couleur bleue. (Sur un rectangle bleu appliquez une couleur rouge, après jaune – rouge, etc.)

 

Mélange de couleurs à l'aquarelle. Exemple. Exercice. Glacis.
Mélange de couleurs à l’aquarelle. Exemple. Exercice 3, 4. Glacis.

 

 

 

Aquarelle alla prima

La méthode de l’ aquarelle alla prima.

 

La méthode de l’ aquarelle alla prima sous-entend que le tableau soit réalisé durant la même séance de peinture.
Cela signifie qu’il faut peindre à la fois rapidement et sans changements substantiels postérieurs.
Quand on utilise la technique d’ aquarelle alla prima il faut commencer et finir chaque détail d’emblée et d’un seul bloc et ensuite passer au détail suivant, et ainsi de suite. En travaillant sur les détails il ne faut pas oublier de voir et d’observer en même temps un ensemble d’objets ou de détails sur lesquels vous travaillez.

Il faut garder à l’esprit toute la composition et toutes les masses de votre peinture.
La technique de l’ aquarelle alla prima est très utile pour faire des études de paysages, le temps pouvant vite changer, cela nous oblige à peindre rapidement pour saisir les moindres variations de la nature.

C’est pour cela que cette technique de l’aquarelle a été tellement rependue à la fin de 19 éme- début du 20e siècle, quand les peintres travaillaient beaucoup en plein-air. La méthode alla prima permet d’obtenir la force et la pureté maximale des couleurs.
La méthode d’ aquarelle alla prima peut être combinée avec la technique de glaçage. 
Le peintre, utilisant ou adepte de la technique d’aquarelle alla prima, devra travailler sur le détail, et doit voir la peinture dans son ensemble et sa globalité, il doit bien imaginer sa tâche et son but, et savoir marier parfaitement formes et couleurs.

 

Signe astrologique. L'année du Chien. 30x30 Aquarelle alla prima   Signe astrologique. L'année du Singe. 30x30 Aquarelle alla prima

Aquarelle alla prima   Signe astrologique. L'année du Chat. 30x30 Aquarelle alla prima

Signe astrologique. L'année du Chèvre. 30x30 Aquarelle alla prima      Aquarelle alla prima

 

Aquarelle alla prima. Conseils pratiques

Quand vous mélangez les couleurs n’en utilisez pas trop, mélangez deux ou trois couleurs maximums. Si vous composez avec trop de couleurs, cela peut mener à la perte de la pureté et de l’éclat des couleurs.

En utilisant cette technique, ainsi que celle du glaçage, il vaut mieux mélanger les couleurs transparentes avec les couleurs transparentes, et les couleurs opaques entre elles.

D’ailleurs, il faut dire, que cette règle est moins obligatoire pour la technique alla prima, que pour la technique du glaçage, du fait que n’importe quelle couleur, appliquée sur le papier blanc par couches transparentes, garde sa pureté et sa saturation.

Si vous voulez obtenir une couleur intense, il faut utiliser des pigments plus saturés et transparents.

Pour les couleurs insaturées, utilisez les combinaisons de couleurs plus sombres, couleurs de terre.

Par exemple vous pouvez mélanger les couleurs saturées et transparentes avec les couleurs opaques comme le brun ou le noir.

En tout cas il faut que la couche de la peinture sèche reste transparente et ne devienne pas mate.

Utilisez consciemment les propriétés texturales (ou aussi appelées “’facturales’’)  des couleurs.

Pour peindre l’eau, l’air, l’espace, les ombres servez-vous de couleurs transparentes.

 

Pour la terre, les bâtiments, les objets rustiques et rugueux prenez les couleurs texturées, par exemple la terre de Sienne, ou le Cadmium Orange.
Il faut se rappeler que l’aquarelle perd environ vingt pour cent de son intensité après séchage.

C’est pourquoi vous devez essayer de mélanger les couleurs plus saturées, et intenses (avec une marge d’environ 20%), pour éviter que les couleurs ne se ternissent, ou se fanent.

Vue sur Antibes 30x45 Aquarelle alla prima
Vue sur Antibes. Mon aquarelle alla prima

 

Fleurs aquarelle alla prima
Fleurs. Mon aquarelle alla prima

 

Je vous invite à lire encore dans mon blog un article sur  la technique de glacis.

 

Maintenant à vos pinceaux ! Nous allons faire ensemble  un petit exercice de mélange des couleurs. 

Cela fait déjà 7 ans que je tiens une école de peinture pour adultes et cela fait 15 ans que j’enseigne  la peinture, le dessin et l’anatomie. Durant ce temps j’ai appris qu’il n’a pas de mauvais élèves. J’entends souvent que pour devenir peintre il fait avoir le don, du talent. Donc je peux vous dire qu’il n’y a personne qui ne pourrait apprendre la peinture. On est tous talentueux. Et je vais répéter cela encore et encore. Comme disait ma professeure de musique “Il n’y a personne qui n’a pas d’oreille, ni de voix. Tout s’apprend.”  Elle a eu raison. A voir les résultats de ses élèves. Il n’a pas de mauvaises élèves, il y de mauvaises professeures !

Tout le monde peut apprendre la peinture, il faut juste avoir beaucoup d’envie… j’ai voulu dire… et de patience… mais je m’suis arrêtée…., personnellement je ne suis pas quelqu’un de très patient, et beaucoup de mes élèves non plus. Mais cela ne nous empêche pas de progresser dans la peinture. Bien sûr que c’est très bien si vous avez cette qualité, si non, ce n’est pas grave. On est tous différents, mais tous talentueux !

On va apprendre la peinture ensemble. Je crois beaucoup en vous !

Aquarelle

Aquarelle

Parcours historique. L’aquarelle dans l’histoire de l’art.

Aquarelle comme technique de peinture dans sa présentation moderne est apparue relativement récemment, à la fin de 18 éme – début de 19 éme siècle. La peinture d’ aquarelle de la première moitié de 19 siècle était répandue sous forme de miniature sur papier, tout en conservant les qualités intrinsèques de la miniature sur os et de la peinture-émail, telle que :

Le dessin fin, le moulage de la forme et le volume des détails par de petites touches et par des points, la pureté des couleurs.

 

Cette technique de peinture fut travaillée au début du 19 éme siècle par les plus grands peintres :

Peintres Français

Honoré Victorin Daumier

Jean-Louis-André-Théodore Géricault

Ferdinand Victor Eugène Delacroix

Eugène Isabey

Peintres Anglais

Joseph Mallord William Turner

Richard Parkes Bonington

John Constable

George Chimery

William Callow

John Cozens

Peintres Russes

Karl Pavlovitch Brioullov

Pierre Fiodorovitch Sokolov

Pavel Andreïevitch Fedotov

 

 

A la fin de 19e l’ aquarelle évolue dans sa technique en devenant plus libre, coulante et fougueuse, ce qui se retrouve dans les œuvres d’Edmond Charles Joseph Yon, Henri Zuber, Pierre Vignal, Jehan-Georges Vibert, Pedro Ribera Dutraste, Clemente Pujol de Guastavino, José Navarro Lloréns, Ceferino Olive Cabré, Valentin Aleksandrovitch Serov, Ilya Efimovich Repin, Michele Aleksandrovitch Vrubel et d’autres.

 

Le mot “aquarelle” provient du mot latin “aqva” : l’eau. C’est pour cela qu’on appelle souvent l’aquarelle “la peinture à l’eau’’.

En effet l’eau fait office de diluant pour l’aquarelle. Les couleurs sont obtenus par le mélange des pigments avec des colles végétales telle que la gomme arabique et, pour certaines couleurs, la dextrine de pomme de terre. Le sucre, le miel et la glycérine sont ajoutés pour rendre les couleurs plus élastiques.
Les couleurs utilisées dans l’aquarelle sont les mêmes que dans les autres techniques de peinture. Sauf que pour l’aquarelle l’usage des couleurs transparentes est plus caractéristique.
D’ailleurs parmi les couleurs d’aquarelle il y a des pigments qui sont plus transparents et qui se dissolvent bien, le papier les imbibe plus profondément et uniformément. Ce sont par exemple, le Carmin, le Bleu de Cobalt, la Laque Rouge, le vert Émeraude, l’Ultramarine.

D’autres pigments comme le Jaune de Cadmium (jaune plus chaud), le Cadmium Limon (jaune plus froid), l’Ocre, la terre de Sienne sont plus épais, granuleux, opaques et couvrants. (Je vous parlerai plus de caractéristiques des couleurs dans le prochain article qui sera consacré spécifiquement au mélange des couleurs ).

L’AQUARELLE CLASSIQUE EST LA PEINTURE DANS LAQUELLE LA TECHNIQUE DE GLAÇAGE (APPELÉE ÉGALEMENT LA TECHNIQUE DU GLACIS) EST APPLIQUÉE LE PLUS SOUVENT.

Le pigment blanc ne s’utilise pas, il faut aux endroits voulus laisser apparaître le blanc du papier. Les couches de peinture enduites sur le feuille de papier doivent toujours être très fines, ce qui a pour conséquence, de les rendre très transparentes. La lumière reflétée par le papier blanc se colore d’une couleur pure et révèle à l’œil la sensation de couleur en toute limpidité. Une couche de peinture plus épaisse, étant plus vive, et lumineuse à l’état humide devient mate et perd de la saturation dans ses couleurs, après le séchage.

En aquarelle nous utilisons la méthode de glaçage ainsi que la méthode “alla prima”.

 

Aquarelle faite par mon étudiantes. Fruits.
Aquarelle faite par mon étudiantes Nathalie Deniskina
Nature morte. Aquarelle réalisée par mon étudiante
Aquarelle réalisée par mon étudiante Nathalie Deniskina
Avignon. Aquarelle faite par mon étudiante
Aquarelle faite par mon étudiante Tatiana Viazgicheva
Aquarelle faite par mon étudiante
Aquarelle faite par mon étudiante Tatiana Viazgicheva
Aquarelle faite par mon étudiante
Aquarelle faite par mon étudiante Tatiana Viazgicheva

 

Maintenant à vous de travailler !

Cela fait déjà 7 ans que je tiens une école de peinture pour adultes et cela fait 15 ans que j’enseigne  la peinture, le dessin et l’anatomie. Durant ce temps j’ai appris qu’il n’a pas de mauvais élèves. J’entends souvent que pour devenir peintre il fait avoir le don, du talent. Donc je peux vous dire qu’il n’y a personne qui ne pourrait apprendre la peinture. On est tous talentueux. Et je vais répéter cela encore et encore. Comme disait ma professeure de musique “Il n’y a personne qui n’a pas d’oreille, ni de voix. Tout s’apprend.”  Elle a eu raison. A voir les résultats de ses élèves. Il n’a pas de mauvaises élèves, il y de mauvaises professeures !

Tout le monde peut apprendre la peinture, il faut juste avoir beaucoup d’envie… j’ai voulu dire… et de patience… mais je m’suis arrêtée…., personnellement je ne suis pas quelqu’un de très patient, et beaucoup de mes élèves non plus. Mais cela ne nous empêche pas de progresser dans la peinture. Bien sûr que c’est très bien si vous avez cette qualité, si non, ce n’est pas grave. On est tous différents, mais tous talentueux !

On va apprendre la peinture ensemble. Je crois beaucoup en vous !

 

 

Aquarelle. Le glaçage. Le glacis.

Aquarelle. Le glaçage. Le glacis.

La technique de glaçage ou de glacis est une méthode de peinture multicouches employée largement par des aquarellistes du 19 ème siècle et du début de 20 ème siècle. Ce procédé est basé sur l’utilisation de la transparence des pigments et sur leur faculté à changer la couleur par l’application dite, couche par couche.
Pour qu’une couche inférieure ne se délave pas, ou ne se brouille pas, il faut bien la laisser sécher avant de mettre une couche ultérieure.

Pour modifier une couleur, on peut agir sur la tonalité de la couleur, en allant du plus clair au plus foncé.

 

La modification des couleurs peut consister en tonalités d’une couleur allant du plus claire au plus foncée, ainsi qu’en des mélanges riches des teintes nuancées.

Nature mort Aquarelle réalisée par mon étudiante. Glacis.
Aquarelle réalisée par mon étudiante Nathalie Deniskina

Par exemple, en couvrant une couleur jaune par une couleur bleue transparente, on peut obtenir une teinte verte, rouge par jaune – orange etc.
Au début il faut commencer par mettre les teintes plus claires, ensuite des foncées, enfin les plus foncées, mais toujours transparentes et pures.
La méthode de glacis implique la détermination des limites exactes pour chaque plan appliqué.

Nature morte. Aquarelle réalisée par mon étudiante. Glacis.
Aquarelle réalisée par mon étudiante Nathalie Deniskina
Paysage. Aquarelle réalisée par mon étudiante. Glacis.
Aquarelle réalisée par mon étudiante Tatiana Viazgicheva

 

 

Conseils pratiques pour la technique de glaçage ( Le glacis ).

 

La couche de peinture doit rester assez fine et transparente pour que la lumière reflétée passe facilement à travers les couleurs.

Dans la technique de glacis, avant de mettre une nouvelle couche de peinture, il faut bien laisser sécher une couche précédente.

Il faut appliquer en premières couches les couleurs transparentes, similaires dans leurs formulations. (Sauf à ce que vous débutiez, prendre dans la mesure du possible, en considération les caractéristiques chimiques des couleurs et des pigments).

Commencez à travailler en utilisant les couleurs les plus transparentes, mais très saturées, pour que les couleurs restent lumineuses même ayant étant très dissoutes.

L’utilisation des couleurs opaques est plus appropriée à l’étape finale de la peinture.

La technique de glacis convient pour peindre sur une longue période (due aux besoins de séchages des différentes couches ) des natures-mortes, pour peindre des compositions définies dans leur structure, et leur compositions, ou des illustrations, et pour le graphique appliqué ( dessin d’ornements, par exemple ).

En étudiant les caractéristiques de couleurs, il faut faire attention à ce que les couleurs “chaudes” telle que les rouges, oranges, jaunes et une partie des verts se voient mieux au travers de la profondeur des couches colorées transparentes, que des couleurs ‘’froides’’ telle que le bleu-vert, les bleus, les violets.

Cela est dû au fait que les rayons “froids” à ondes courtes sont plus dispersés en environnement transparent que les rayons “chauds” à ondes longues.

Si l’on combine des vitres colorées de bleu et de rouge de même intensité de couleurs, vous pouvez remarquer que quelle que soit la séquence d’emplacement des vitres, l’influence de la vitre en rouge ( qui est une couleur chaude) est beaucoup plus forte que celle en bleu ( couleur froide) .

Les couleurs rouges et bleues superposées l’une sur l’autre, montrent que le rouge est beaucoup plus visible sous le bleu transparent, alors que le rouge au-dessous du bleu
est à peine perceptible.

En conclusion, il faut couvrir les couleurs chaudes par les couleurs froides, pour obtenir des couleurs riches.

Les couleurs opaques sont le blanc, l’ocre, la terre de sienne, la terre d’ombre brûlée, l’oxyde de chrome, le vert de cobalt, les rouges de cadmium, le rouge oxyde, orange de cadmium, le bleu de cobalt et d’autres.

Les couleurs de glacis laissent pénétrer la lumière jusqu’à la profondeur de la couche de peinture.

Ces pigments ont une texture fine et donnent par transparence des couleurs vives et saturées.

Les couches de peinture ultérieures sont bien visibles à travers d’elles.
Les couleurs transparentes sont la laque jaune, le gomme-gutte, le vert émeraude, l’azur, le rouge carmin, le bleu outremer, etc.

 

Maintenant à vos pinceaux !

 

Un peu d’Histoire de l’art.

Je trouve que l’histoire de l’art aide beaucoup l’artiste peintre à évoluer. Donc je vous propose quelques articles qui m’ont paru  intéressants sur les peintres aquarellistes . 

Et sur le peintre célèbre qui utilisait beaucoup dans son travail la technique de glacis  Johannes Vermeer.

 

 

A lire dans mon blog  :

Comment maîtriser la perspective aérienne à l’aide de la comparaison de la force de la lumière.