Comment peindre à l’aquarelle une nature morte

Dans cet article nous allons découvrir comment peindre à l’aquarelle une nature morte.

Dans la première partie nous analyserons une nature morte aquarelle et dans la deuxième partie nous réaliserons une petite nature morte à l’aquarelle pas à pas.

Nature morte à l'aquarelle
Je vais peindre à l’aquarelle cette petite nature morte pour vous montrer toutes les étapes de travail.

Je veux commencer par l’organisation de la nature morte. On va peindre à l’aquarelle une nature morte composée d’une cruche bleue, d’une grenade, d’une tranche de melon, les draperies brunes et bleues et comme fond le mur blanc et la draperie jaune.

Les couleurs des objets dans la nature morte sont assez riches, elles sont composées de couleurs différentes. On ne peut pas obtenir ces couleurs sans faire des mélanges riches.

Commençons par dessiner cette nature morte. Je ne vais pas m’arrêter longtemps sur ce sujet, je voudrais juste vous rappeler que pour dessiner la nature morte, comme d’ailleurs pour tous les dessins, on utilise la méthode de comparaison qui consiste à comparer les objets les uns par rapport aux autres et mesurer les proportions.

Dessin d'une nature morte
Faites attention aux lignes auxiliaires qui aident à déterminer les angles , dessiner des ovales et construire la cruche ( la ligne auxiliaire centrale verticale et les lignes auxiliaires horizontales qui aident à dessiner les ovales et mesurer la largeur de la cruche par rapport à sa taille verticale.)

Comment  mesurer les proportions et comment utiliser la méthode de comparaison vous  pouvez lire dans mon article Comment dessiner correctement où je montre aussi les étapes du dessin de la nature morte.

Par quoi commencer pour peindre à l’aquarelle

Donc par quoi commencer pour peindre à l’aquarelle une nature morte. Nous avons deux solutions. Deux techniques différentes. Si l’on veut utiliser la technique alla prima on doit commencer par les objets qui ont des couleurs assez claires et vives.

Si l’on travaille dans la technique d’aquarelle classique, cela veut dire dans la technique des glacis, on doit commencer par les teintes les plus claires et aller vers celles plus foncées en superposant progressivement les couches. Donc au début essayons de peindre à l’aquarelle en technique classique, mais en rajoutant quelques éléments de la technique alla prima. Comment mixer les deux techniques ainsi que comment peindre sur le papier ou la couche de peinture mouillée je vais vous le monter dans la deuxième partie de cet article.

Maintenant un peu de théorie. Dans la première partie de l’article nous allons analyser une nature morte faite par un élève.  Dans notre nature morte les objets qui ont les couleurs les plus déterminées sont la grenade et la cruche, donc il est plus facile de trouver les couleurs de ces objets. Comme on a décidé de travailler dans la technique classique avec les éléments d’alla prima on peut peindre ces objets de suite en pleine force de couleurs. Cela va déterminer la tonalité générale de notre nature morte.

Nature morte

La cruche étant bleue en général, elle a beaucoup de nuances de couleurs. Dans l’ombre et dans la lumière on voit  les couleurs différentes. Par exemple dans l’ombre la couleur bleue devient presque violette et quelque part vert-brun sous l’influence des reflets des autres objets.
Sur l’influence de couleurs  vous pouvez lire dans mon article Comment dessiner en volume.

Comment utiliser la méthode de comparaison pour peindre à l’aquarelle

Un conseil.

Pour arriver à voir, capter la couleur la plus juste possible essayez de regarder de façon à voir la cruche en entier et avec le fond. Je sais qu’au début c’est très difficile à faire.

Mais cela aide énormément pour ne pas se tromper avec les couleurs et avec la tonalité générale.

Il existe encore une autre technique pour voir la vraie couleur d’un objet. Pour déterminer une couleur il ne fait pas regarder directement l’objet que vous êtes en train de peindre, mais à coté de lui.

Cela veut dire à quel point le côté éclairé de la cruche est plus foncé en comparaison du mur qui sert du fond. Vous pouvez aussi vérifier les contrastes en regardant la nature morte en pliant les yeux. Mais cette technique aide plutôt à voir clairement la tonalité des objets, mais ne marche pas si bien que la première technique pour voir des couleurs.
Il faut se souvenir encore que la peinture aquarelle a la tendance à s’éclaircir en séchant.

Donc quand vous cherchez la couleur pour le côté éclairé, essayez de voir la cruche en entier avec le fond pour identifier le contraste basique de la silhouette de la cruche par rapport au mur.

Quelle technique d’aquarelle utiliser ?

Les couleurs de l’aquarelle peuvent perdre presque 30% de leur (intensité) saturation.

Donc quand vous travaillez dans la technique alla prima je vous conseille de peindre à l’aquarelle avec les couleurs un peu plus fortes, que vous ne les voyez dans la nature, car elles vont s’éclaircir un peu.
Dès que vous aurez peint la lumière, continuez avec la pénombre. Quand vous peignez la lumière vous pouvez utiliser sa couleur comme la couleur de base pour la cruche et mettre cette couleur partout sur toute la surface de la cruche, sauf la tâche de lumière, qui reste pour l’instant blanche. (Dans la technique aquarelle classique la couleur blanche ne s’utilise pas, le blanc dans la technique classique, c’est la couleur du papier pour aquarelle. )

Il existe les techniques dans lesquelles l’on utilise le blanc gouache, mais ce n’est pas déjà la technique propre aquarelle, mais plutôt une technique mixte.

Et je vous conseille fortement d’apprendre la technique d’aquarelle classique avant d’utiliser les techniques mixtes.

Car la technique d’aquarelle classique donne les bases pour toutes les autres techniques.

Revenons à notre nature morte. Donc la couleur du côté éclairé peut nous servir comme la couleur de base pour la cruche, après on rajoute une couche de couleur de pénombre qui à son tour peut servir de base pour l’ombre. Les ombres sur les parties différentes de la cruche seront différentes aussi sous l’influence des reflets des autres objets.

Essayez toujours de trouver la différence des nuances des couleurs des ombres en les comparants entre elles. Et ne mélangez pas les mêmes couleurs pour l’ombre, la pénombre, pour la lumière et pour les ombres réfléchies, pour qu’elles soient différentes non seulement par la tonalité mais aussi par la nature du ton de couleur. Un petit exercice de mélange de couleurs vous pouvez trouver dans mon article Mélange de couleurs à l’aquarelle.

Ayant peint la cruche, faites de même façon pour la grenade. N’oubliez jamais de regarder la grenade en entier et chercher la différence entre les nuances du rouge.

Une régle incontournable pour peindre à l’aquarelle

Ici je veux vous rappeler d’une règle incontournable de la peinture. Quand vous travaillez dans n’importe quelle technique que peinture, que ce soit l’aquarelle, la peinture à l’huile ou l’acrylique… si dans la lumière on utilise les couleurs chaudes, dans l’ombre on doit utiliser les couleurs froides et si on peint la lumière avec les couleurs froides, l’ombre sera chaude. C’est un des premiers principes de la peinture. Le contraste des couleurs froides et des couleurs chaudes.

Commençant à peindre à l’aquarelle la tranche de melon comparez sa couleur et sa tonalité avec celles du mur et des draperies. Qu’est-ce qui est plus clair, le melon ou le mur ? Qu’est ce qui est plus froid au niveau des couleurs, le mur, le melon ou l’assiette ? Quelles sont les différences entre eux ?
Quand on travaille, on se pose tout le temps des questions comme ça et on observe la nature. Ces questions et les réponses que l’on trouve nous aident à avancer vite et à éviter beaucoup d’erreurs dans notre peinture.

Quand vous travaillez sur votre peinture regardez de temps en temps votre travail de loin (ou dans le miroir). Cela aide énormément à voir les erreurs.

Peindre à l’aquarelle sur une couche seche ou umide ?

Peignant en aquarelle travaillez toujours sur la feuille de papier où il y a déjà une couche de peinture complètement sèche ou au contraire très humide, mais pas sur la couche de peinture demi-sèche (bien sûr si vous ne voulez pas avoir l’effet que la couche de peinture superposée “déchire ” la couche inférieur. Cet effet vous pouvez utiliser exprès quand vous peignez l’écume sur les vagues. Je vais vous parler de cette technique quand on va apprendre peindre la mer en aquarelle).

Donc pour l’instant on travaille uniquement que sur les couches sèches. N’oublions pas que la couleur nous sert pour relever la forme d’un objet. C’est pour cela que chaque coup de pinceau doit suivre le dessin et la forme de l’objet.
Quand on travaille en couleur il est toujours plus difficile de déterminer les fautes et les corriger. Ici l’unité, l’ensemble de la peinture et son harmonie se composent de la couleur, sa tonalité, et sa saturation. Par exemple on trouve une bonne tonalité de couleur, mais cette couleur doit être correcte au niveau de la saturation et ses nuances de coloris. Il arrive que l’on ai réalisé très bien un objet dans la nature morte, mais on n’a pas réussi à trouver une bonne tonalité et bonne couleur pour un objet à côté ou pour le fond.

peindre à l'aquarelle une nature-morte

Alors l’harmonie de la nature morte sera en déséquilibre. Comment peut-on corriger cela ? C’est une question difficile. Est-ce que l’on doit refaire cette étude ? 

Mais où sont les garanties que l’on ne fera pas les mêmes erreurs, si l’on n’a pas compris l’origine de notre échec…. ? 

C’est pour cela que l’on doit s’obliger de s’habituer à l’ordre du travail.

Pour peindre à l’aquarelle correctement, il faut se corriger, comparer des objets et des couleurs, se poser des questions sans arrêt durant tout le travail.

Comment comparer les couleurs

Donc comment comparer… pour ne pas se tromper. Je vous conseille de comparer les couleurs chaudes avec les couleurs chaudes avec les chaudes, les froides avec les froides, les couleurs claires avec les couleurs claires, les foncées avec les foncées, les peu saturées avec les mêmes. Et bien sûr on doit toujours prendre le temps penser aux contrastes des couleurs et de leur tonalité. Cela étant fait on peut vérifier en regardant la nature en pliant les yeux. Déterminez les endroits les plus colorés avec les couleurs les plus saturées pour les teintes froides et chaudes. Et gardez-les toujours en vue. Chaque erreur enchaîne sur une autre. En même temps contrôlez la taille et la forme de chaque coup de pinceau.

Et encore une fois je veux vous rappeler que la peinture ne consiste pas à un copiage isolé de telle ou telle endroit de la nature. Pour peindre il faut déterminer la liaison entre toutes les couleurs en les comparants tout le temps.

Ce qui est plus facile à faire si l’on arrive à voir la nature en entier, et non pas détail par détail.

Maintenant pour donner un exemple je vais peindre à l’aquarelle devant vous une nature morte. J’ai choisi une nature morte qui a une gamme de couleurs assez limitée, ce qui est assez difficile car on est obligé de comparer les couleurs très nuancées.

Donc comment peindre à l’aquarelle une nature morte avec les châtaignes.

Nature morte avec les châtaignes. début de dessin.
Dédut de dessin.
Faites attention, je dessine principalement avec les lignes droites et je vais des grandes formes vers des formes plus petites sans les détailler.

Ici on commence comme d’habitude par la composition de la nature morte. On commence à dessiner toujours par les grandes masses et par les figures géométriques. Vous pouvez voir que j’ai commencé par dessiner une sorte de triangle dans lequel j’ai placé tous les objets. De cette façon j’ai déterminé la forme générale de toute la nature morte.

Nature morte avec les châtaignes.
Je travaille sur les formes des objets. Maintenant on voit déjà que ce sont des châtaignes.

Maintenant je commence à détailler les formes pour rendre les objets plus reconnaissables. Faites attantion , je ne commence pas à dessiner les détails avant d’être sûre que tous les oblets sont placés correctement au niveau de la composition.

Nature morte avec les châtaignes. Je passe une éponge.
Je passe une éponge. Pour cela, comme d’ailleurs pour faire tous les lavis, j’utilise toujours une éponge de mer qui n’abîme pas la surfasse de ma feuille.

Dès que le dessin est terminé, avant de commencer è peindre je passe partout avec une éponge mouillée. je fais cela pour éclaircir un peu le dessin et dégraisser la surface de la feuille aquarelle.

Comment commencer à peindre à l'aquarelle une nature morte avec les châtaignes
La première couche de peinture. Légère et claire.

Je commence à peindre à l’aquarelle toujours par la couleur la plus claire de l’objet pour après aller vers les plus foncées. Ce qui est la base de l’aquarelle classique où on utilise des glacis. Mais dans cette aquarelle je me permet de mixer les deux techniques. La technique du glacis et la technique alla prima. Donc juste après avoir fait la première couche de peinture, je commence à y rajouter d’autres couleurs pendant que la première couche de peinture n’est pas encore séche ce qui permet aux nouveaux couleurs de bien s’intégrer et de se mélanger dans la couche de base.

Nature morte avec les châtaignes. Comment peindre à l'aquarelle

Je commence à peindre la châtaigne de suite en ragoutant les couleurs presque en pleine force.

Comment peindre à l'aquarelle une nature morte avec les châtaignes
Comment peindre à l'aquarelle une nature morte avec les châtaignes. On commence à travailler sur les détails.

Vous voyez qu’ici je travaille plus en technique alla prima que dans la technique de glacis. Je mets les couleurs en pleine force de suite. Cela n’empêche pas qu’après je vais rajouter encore quelques couches de peinture avec les glacis pour affiner la forme.

Comment commencer à peindre à l'aquarelle les châtaignes

De même façon je peins les autres châtaignes. Faites attention, je ne laisse pas les tâches de lumière blanche, malgré qu’elles sont les plus claires, Je les peins avec la couleur bleu clair.

Les piqies de châtaigne

Voilà. Je recommence à travailler avec les glacis pour approfondir les ombres. Quand vous travaillez avec les glacis il faut se rappeler que les couches de peinture aquarelle sont transparentes. Donc à travers une couche de telle ou telle couleur on vois la couleur de la couche inferieure. Alors on doit prendre en considération la couleur de la couche inférieure quand on choisit la couleur pour une couche supérieure. Car en se mélangeant les deux couches en feront une autre .

Comment commencer à peindre à l'aquarelle une nature morte avec les châtaignes. Les ombres.

A cette étape j’approfondie les ombres et je travaille sur le volume des objets.

Comment commencer à peindre à l'aquarelle une nature morte avec les châtaignes. Le volume.

C’est maintenant que l’on peut travailler sur les détails.

peindre à l'aquarelle  une nature morte

Après cela je travaille sur le fond. Tout d’abord je mets la couleur ocre qui me sert de couleur de base pour la table en bois ou j’avais posé mes châtaignes.

Comment peindre une nature morte

Ensuite je commence à peindre la structure du bois. Et tracer légèrement les ombres portées des objets.

Peindre à l'aquarelle le fond dans une nature morte

A l’étape suivante j’approfondie le fond en rajoutant les couleurs froides et je rends les ombres plus foncées dans les endroits ou elles touchent les objets. Cela m’aide à mettre les objets sur la table et à me débarasser de l’effet que les objets peuvent paraître en train de flotter au-dessus de la surface de la table. Pour rendre votre peinture plus unie, passez partout avec un glacis léger en utilisant la couleur que l’on trouve dans tous les autres objets. Dans mon cas c’est la couleur bleue.

Comment finaliser la nature morte

Après avoir fait des ombres je retravaille la structure du bois au premier plan et dans les ombres. Faites attention que la structure du bois qui est très visible au premier plan devient floue au dernier plan et que les lignes de structure du bois suivent la perspective. C’est comme cela que l’on peut montrer que le surface de la table est en horizontale.

comment faire des lavis

Maintenant je fait ressortir les piques claires des châtaignes avec les lavis. Et pour les rendre encore plus claires je les souligne avec les ombres. Pour faire des lavis très précis je travaille avec un pinceau et non pas avec l’éponge. Donc pour enlever la couleur on doit quelque part détruire la couche de peinture. Pour cela on met tout simplement de l’eau sur l’endroit où l’on doit enlever la couleur et après cela on passe par dessus avec un pinceau bien égoutté ou des fois prèsque sec.

Nature morte. Derniers coups de pinceau

Voilà notre nature morte est finie.

Nature morte est finie

Maintenant je vous propose de regarder la vidéo qui vient de ma chaîne YouTube et qui montre une des étapes de la réalisation de cette nature morte ce qui vous aidera à encore mieux visualiser ce cours. Et après cela faites un petit exercice. Pour commencer, je vous conseille de réaliser une nature morte de trois ou quatre objets de structures différentes et une draperie, blanche par exemple. Les conseils pour choisir vos materiels nécessaires à peindre à l’aquarelle vous pouvez trouver dans mon article Débuter en aquarelle. L’information sur la composition de la nature morte vous pouvez la trouver dans mon article Composition. Nature morte. Et sur la composition en générale dans l’article Composition dans la peinture où j’analyse plusieurs oeuvres d’art pour montrer les exemples des compositions utilisées par les grands artistes peintres.

Dans cette vidéo je voudrais vous montrer la première couche de peinture en technique alla prima.

Et bien sûr je serais très contente si vous me laissez des commentaires et même envoyez-moi vos natures mortes si vous avez besoin de mes conseils. Je suis toujours ravie de vous aider ! 🙂

A bientôt

Débuter en aquarelle. Comment commencer à peindre.

Comment débuter en aquarelle.

Le Matériel pour débuter en aquarelle !

1.  Une planche à dessin.

Pour débuter en aquarelle vous pouvez utiliser une planche à dessin en bois ou de contre-plaqué de 40×50 cm ou 50 cm environ (pour coller une feuille de papier aquarelle).

Planche à dessin à l'atelier
Planche à dessin à l’atelier

Ma planche à dessin.
Ma planche à dessin.

Planche à dessin
Planche à dessin

2. Une boîte de couleurs d’aquarelle.

 

Il y a une grande diversité de marques présentes sur le marché Français, j’ai personnellement sélectionné quelques marques que je connais depuis des année :

Winsor & Newton

Sennelier

Lefranc & Bourgeois

Van Gogh

White Nights, 

Holbein

Il en existe encore bien d’autres….

Personnellement, j’utilise la boîte d’aquarelle  White Nights 24 couleurs en gobelets et l’aquarelle  Holbein en tubes. En tout cas, je vous conseille en achetant les couleurs d’aquarelle, de porter votre préférence plutôt sur les couleurs extra-fines.

Boite d'aquarelle White Nights
Boite d’aquarelle White Nights

3. Les pinceaux pour débuter en aquarelle.

Je vous propose de commencer par 3 pinceaux :

Un grand pinceau en petit gris, (en poil d’écureuils nordiques. )
Un pinceau moyen en marte Kolinsky
Un petit pinceau en marte ou en marte rouge.
Tous les pinceaux lorsqu’ils sont mouillés doivent avoir la pointe effilée.

Pour débuter en aquarelle vous pouvez aussi utiliser les pinceaux synthétiques, mais je trouve qu’ils sont moins adaptés pur l’aquarelle et conviennent plutôt pour la peinture acrylique ou la peinture à l’huile. Mais par défaut vous pouvez les utilisez aussi.

Mes pinceaux d'aquarelle
Mes pinceaux d’aquarelle

Pour faire des lavis et pouvoir corriger des fautes en lavant le papier je vous conseille d’acheter une éponge naturelle de mer. Elle permet de faire les lavis délicatement et n’abîme pas la surface du papier.

4. Les crayons

Faber Castell ou Koh-i-noor , , il existe encore bien d’autres marques.

Dans les duretés H, HB, F,B

Le degré de dureté des mines de crayons est défini par l’échelle suivante :

9H 8H 7H 6H 5H 4H 3H 2H H F HB B 2B 3B 4B 5B 6B 7B 8B 9B
Dure Moyenne Tendre
  • H: dure (ou sèche);
  • B: tendre (ou grasse) ;
  • HB: moyenne ;
  • F: fine. Il s’agit du milieu de l’échelle, HB étant un peu plus tendre.

Mon matériel d'aquarelle
Mon matériel d’aquarelle que j’utilise tous les jours,

5. Le papier d’aquarelle

À mon avis le papier optimal pour débuter en aquarelle est celui de grammage situé entre 300-450 gr. Vous pouvez acheter les feuilles de papier encollées en bloc ou les grandes feuilles de papier en rouleaux. Si vous achetez les blocs de papiers, je vous conseille tout de même de coller les feuilles sur la planche à dessin pour qu’ils ne gondolent pas à cause de l’humidité. Au début vous pouvez les coller avec quatre bandes de scotch, de papier gommé ou de papier autocollant.
En tout cas une feuille de papier aquarelle doit être bien tendue si vous pensez travailler longtemps en technique de glacis ou sur papier mouillé.
Pour les petits croquis les feuilles en bloc conviennent parfaitement.

Il existe trois types de papier aquarelle :

le grain satiné, le grain fin et le grain torchon. Pour commencer je peux vous conseiller d’utiliser le papier en grain fin ou torchon qui conviennent pour faire des essais de l’ensemble des techniques.
Vous avez un grand choix de marques de papier aquarelle :
Arches 100% coton – papier de très bonne qualité, bonne stabilité dimensionnelle (ne gondole pas beaucoup), assez résistant aux grattages. Mais ce papier ne permet pas atténuer les couleurs et faire des lavis.
Waterford 100% coton
Canon 100% cellulose, 100% coton – papier pas cher, le rapport qualité prix est correct.
Hahnemuhle 100% cellulose – papier de très bonne qualité, résistant, convient très bien pour faire les lavis.
Fabriano 100% coton papier de très bonne qualité, mais assez cher.
Sennelier 100% coton ne gondole pas beaucoup au mouillage, résistant, mais il reste très cher.

Le choix de papier aquarelle est énorme, mais au début il vaut mieux commencer à travailler avec le papier cellulose. Car il permet de faire les lavis, et de laver les zones de papier nécessaires pour corriger des fautes, ou d’essayer toutes les techniques.

Pour faire des croquis et des esquisses en aquarelle j’utilise le papier Canon XL Mixmedia – très bon rapport qualité prix.
Pour peindre avec la technique de glaçage autant que « alla prima » je préfère Hahnemuhle dans la référence : Moulin du Coq 300 gr , en blocs, qui est de très bonne qualité, les couleurs ne pénètrent pas si facilement et on peut le laver aisément, et Fabriano en rouleaux.

6. Une palette.

Une palette en plastique pour mélanger les couleurs. Une simple assiette… peut suffire, mais elle devra absolument être blanche. Vous pouvez aussi prendre une feuille de papier blanche.

palette en plastique ovale pour débuter en aquarelle palette en plastique ronde pour débuter en aquarelle palette en plastique pour débuter en aquarelle palette en plastique rectangulaire pour débuter en aquarelle

7. Un pot de confiture pour l’eau. 

Voilà vous êtes bien équipés. On peut commencer…
Maintenant à vous de jouer ! Je vous invite à passer chez votre spécialiste peinture et beaux-arts, ou de commander chez Géant des beaux-arts, ou Amazon votre matériel.

A vos pinceaux ! On commence….

A lire sur mon blog : Mélange de couleurs à l’aquarelle. Exercices. 

 

Mélange de couleurs à l’aquarelle. Exercices.

Mélange de couleurs à l’aquarelle.

1. Exercices. Pour appendre la technique “alla prima”.

1. Pour faire le premier exercice de mélange de couleurs à l’aquarelle prenez une feuille de papier 30×40 cm environ et collez cette feuille sur une planche (avec du ruban adhésif) . Délimitez trois rectangles 5×7 cm ou 7×15 cm  environ.
Ensuite prenez une couleur assez lumineuse et commencez à appliquer sur la feuille en dirigeant de la peinture de haut en bas.
En rajoutant de l’eau vous parviendrez à la clarification progressive de la peinture.

2. Un autre exercice de mélange de couleurs à l’aquarelle que je vous propose à faire, est de rajouter progressivement l’autre couleur au lieu de l’eau.
De cette manière vous apprendrez comment faire le gradient de couleurs.

Mélange de couleurs à l'aquarelle. Exercices.
Mélange de couleurs à l’aquarelle. Exercices 1 et 2. Exemple.

 

L’essence de ces exercices de mélange de couleurs est d’apprendre comment gérer les couleurs fluides de l’aquarelle.

 

 

 

2. Exercices. Pour appendre la technique de glacis.

3.  Prenez une feuille de papier 30×40 cm environ et collez cette feuille sur une planche. Délimitez trois rectangles de 5×7 cm ou 7×15 cm environ. La surface de chaque rectangle ne doit pas être trop petite. Maintenant il nous faut dissoudre une des couleurs jusqu’à obtenir un teint clair et transparent.

Ensuite il faut enduire les trois rectangles avec ce teint, partant de l’angle supérieur gauche vers l’angle inférieur droit.

Puis, quand la peinture sera sèche sur les trois rectangles, appliquez une autre couche de peinture sur le deuxième et le troisième rectangle. Et enfin mettez encore la troisième couche sur le troisième rectangle après le séchage des couches précédentes.

Par conséquent, vous obtenez trois rectangles de même couleur mais de luminosité différente.

4. Maintenant faites le même exercice mais en appliquant successivement les couches de couleurs différentes.

Par exemple vous pouvez enduire un rectangle avec la couleur jaune et, après le séchage, appliquez la couleur bleue. (Sur un rectangle bleu appliquez une couleur rouge, après jaune – rouge, etc.)

 

Mélange de couleurs à l'aquarelle. Exemple. Exercice. Glacis.
Mélange de couleurs à l’aquarelle. Exemple. Exercice 3, 4. Glacis.

 

 

 

Aquarelle alla prima

La méthode de l’ aquarelle alla prima.

 

La méthode de l’ aquarelle alla prima sous-entend que le tableau soit réalisé durant la même séance de peinture.
Cela signifie qu’il faut peindre à la fois rapidement et sans changements substantiels postérieurs.
Quand on utilise la technique d’ aquarelle alla prima il faut commencer et finir chaque détail d’emblée et d’un seul bloc et ensuite passer au détail suivant, et ainsi de suite. En travaillant sur les détails il ne faut pas oublier de voir et d’observer en même temps un ensemble d’objets ou de détails sur lesquels vous travaillez.

Il faut garder à l’esprit toute la composition et toutes les masses de votre peinture.
La technique de l’ aquarelle alla prima est très utile pour faire des études de paysages, le temps pouvant vite changer, cela nous oblige à peindre rapidement pour saisir les moindres variations de la nature.

C’est pour cela que cette technique de l’aquarelle a été tellement rependue à la fin de 19 éme- début du 20e siècle, quand les peintres travaillaient beaucoup en plein-air. La méthode alla prima permet d’obtenir la force et la pureté maximale des couleurs.
La méthode d’ aquarelle alla prima peut être combinée avec la technique de glaçage. 
Le peintre, utilisant ou adepte de la technique d’aquarelle alla prima, devra travailler sur le détail, et doit voir la peinture dans son ensemble et sa globalité, il doit bien imaginer sa tâche et son but, et savoir marier parfaitement formes et couleurs.

 

Signe astrologique. L'année du Chien. 30x30 Aquarelle alla prima   Signe astrologique. L'année du Singe. 30x30 Aquarelle alla prima

Aquarelle alla prima   Signe astrologique. L'année du Chat. 30x30 Aquarelle alla prima

Signe astrologique. L'année du Chèvre. 30x30 Aquarelle alla prima      Aquarelle alla prima

 

Aquarelle alla prima. Conseils pratiques

Quand vous mélangez les couleurs n’en utilisez pas trop, mélangez deux ou trois couleurs maximums. Si vous composez avec trop de couleurs, cela peut mener à la perte de la pureté et de l’éclat des couleurs.

En utilisant cette technique, ainsi que celle du glaçage, il vaut mieux mélanger les couleurs transparentes avec les couleurs transparentes, et les couleurs opaques entre elles.

D’ailleurs, il faut dire, que cette règle est moins obligatoire pour la technique alla prima, que pour la technique du glaçage, du fait que n’importe quelle couleur, appliquée sur le papier blanc par couches transparentes, garde sa pureté et sa saturation.

Si vous voulez obtenir une couleur intense, il faut utiliser des pigments plus saturés et transparents.

Pour les couleurs insaturées, utilisez les combinaisons de couleurs plus sombres, couleurs de terre.

Par exemple vous pouvez mélanger les couleurs saturées et transparentes avec les couleurs opaques comme le brun ou le noir.

En tout cas il faut que la couche de la peinture sèche reste transparente et ne devienne pas mate.

Utilisez consciemment les propriétés texturales (ou aussi appelées “’facturales’’)  des couleurs.

Pour peindre l’eau, l’air, l’espace, les ombres servez-vous de couleurs transparentes.

 

Pour la terre, les bâtiments, les objets rustiques et rugueux prenez les couleurs texturées, par exemple la terre de Sienne, ou le Cadmium Orange.
Il faut se rappeler que l’aquarelle perd environ vingt pour cent de son intensité après séchage.

C’est pourquoi vous devez essayer de mélanger les couleurs plus saturées, et intenses (avec une marge d’environ 20%), pour éviter que les couleurs ne se ternissent, ou se fanent.

Vue sur Antibes 30x45 Aquarelle alla prima
Vue sur Antibes. Mon aquarelle alla prima

 

Fleurs aquarelle alla prima
Fleurs. Mon aquarelle alla prima

 

Je vous invite à lire encore dans mon blog un article sur  la technique de glacis.

 

Maintenant à vos pinceaux ! Nous allons faire ensemble  un petit exercice de mélange des couleurs. 

Cela fait déjà 7 ans que je tiens une école de peinture pour adultes et cela fait 15 ans que j’enseigne  la peinture, le dessin et l’anatomie. Durant ce temps j’ai appris qu’il n’a pas de mauvais élèves. J’entends souvent que pour devenir peintre il fait avoir le don, du talent. Donc je peux vous dire qu’il n’y a personne qui ne pourrait apprendre la peinture. On est tous talentueux. Et je vais répéter cela encore et encore. Comme disait ma professeure de musique “Il n’y a personne qui n’a pas d’oreille, ni de voix. Tout s’apprend.”  Elle a eu raison. A voir les résultats de ses élèves. Il n’a pas de mauvaises élèves, il y de mauvaises professeures !

Tout le monde peut apprendre la peinture, il faut juste avoir beaucoup d’envie… j’ai voulu dire… et de patience… mais je m’suis arrêtée…., personnellement je ne suis pas quelqu’un de très patient, et beaucoup de mes élèves non plus. Mais cela ne nous empêche pas de progresser dans la peinture. Bien sûr que c’est très bien si vous avez cette qualité, si non, ce n’est pas grave. On est tous différents, mais tous talentueux !

On va apprendre la peinture ensemble. Je crois beaucoup en vous !

Aquarelle

Aquarelle

Parcours historique. L’aquarelle dans l’histoire de l’art.

Aquarelle comme technique de peinture dans sa présentation moderne est apparue relativement récemment, à la fin de 18 éme – début de 19 éme siècle. La peinture d’ aquarelle de la première moitié de 19 siècle était répandue sous forme de miniature sur papier, tout en conservant les qualités intrinsèques de la miniature sur os et de la peinture-émail, telle que :

Le dessin fin, le moulage de la forme et le volume des détails par de petites touches et par des points, la pureté des couleurs.

 

Cette technique de peinture fut travaillée au début du 19 éme siècle par les plus grands peintres :

Peintres Français

Honoré Victorin Daumier

Jean-Louis-André-Théodore Géricault

Ferdinand Victor Eugène Delacroix

Eugène Isabey

Peintres Anglais

Joseph Mallord William Turner

Richard Parkes Bonington

John Constable

George Chimery

William Callow

John Cozens

Peintres Russes

Karl Pavlovitch Brioullov

Pierre Fiodorovitch Sokolov

Pavel Andreïevitch Fedotov

 

 

A la fin de 19e l’ aquarelle évolue dans sa technique en devenant plus libre, coulante et fougueuse, ce qui se retrouve dans les œuvres d’Edmond Charles Joseph Yon, Henri Zuber, Pierre Vignal, Jehan-Georges Vibert, Pedro Ribera Dutraste, Clemente Pujol de Guastavino, José Navarro Lloréns, Ceferino Olive Cabré, Valentin Aleksandrovitch Serov, Ilya Efimovich Repin, Michele Aleksandrovitch Vrubel et d’autres.

 

Le mot “aquarelle” provient du mot latin “aqva” : l’eau. C’est pour cela qu’on appelle souvent l’aquarelle “la peinture à l’eau’’.

En effet l’eau fait office de diluant pour l’aquarelle. Les couleurs sont obtenus par le mélange des pigments avec des colles végétales telle que la gomme arabique et, pour certaines couleurs, la dextrine de pomme de terre. Le sucre, le miel et la glycérine sont ajoutés pour rendre les couleurs plus élastiques.
Les couleurs utilisées dans l’aquarelle sont les mêmes que dans les autres techniques de peinture. Sauf que pour l’aquarelle l’usage des couleurs transparentes est plus caractéristique.
D’ailleurs parmi les couleurs d’aquarelle il y a des pigments qui sont plus transparents et qui se dissolvent bien, le papier les imbibe plus profondément et uniformément. Ce sont par exemple, le Carmin, le Bleu de Cobalt, la Laque Rouge, le vert Émeraude, l’Ultramarine.

D’autres pigments comme le Jaune de Cadmium (jaune plus chaud), le Cadmium Limon (jaune plus froid), l’Ocre, la terre de Sienne sont plus épais, granuleux, opaques et couvrants. (Je vous parlerai plus de caractéristiques des couleurs dans le prochain article qui sera consacré spécifiquement au mélange des couleurs ).

L’AQUARELLE CLASSIQUE EST LA PEINTURE DANS LAQUELLE LA TECHNIQUE DE GLAÇAGE (APPELÉE ÉGALEMENT LA TECHNIQUE DU GLACIS) EST APPLIQUÉE LE PLUS SOUVENT.

Le pigment blanc ne s’utilise pas, il faut aux endroits voulus laisser apparaître le blanc du papier. Les couches de peinture enduites sur le feuille de papier doivent toujours être très fines, ce qui a pour conséquence, de les rendre très transparentes. La lumière reflétée par le papier blanc se colore d’une couleur pure et révèle à l’œil la sensation de couleur en toute limpidité. Une couche de peinture plus épaisse, étant plus vive, et lumineuse à l’état humide devient mate et perd de la saturation dans ses couleurs, après le séchage.

En aquarelle nous utilisons la méthode de glaçage ainsi que la méthode “alla prima”.

 

Aquarelle faite par mon étudiantes. Fruits.
Aquarelle faite par mon étudiantes Nathalie Deniskina

Nature morte. Aquarelle réalisée par mon étudiante
Aquarelle réalisée par mon étudiante Nathalie Deniskina

Avignon. Aquarelle faite par mon étudiante
Aquarelle faite par mon étudiante Tatiana Viazgicheva

Aquarelle faite par mon étudiante
Aquarelle faite par mon étudiante Tatiana Viazgicheva

Aquarelle faite par mon étudiante
Aquarelle faite par mon étudiante Tatiana Viazgicheva

 

Maintenant à vous de travailler !

Cela fait déjà 7 ans que je tiens une école de peinture pour adultes et cela fait 15 ans que j’enseigne  la peinture, le dessin et l’anatomie. Durant ce temps j’ai appris qu’il n’a pas de mauvais élèves. J’entends souvent que pour devenir peintre il fait avoir le don, du talent. Donc je peux vous dire qu’il n’y a personne qui ne pourrait apprendre la peinture. On est tous talentueux. Et je vais répéter cela encore et encore. Comme disait ma professeure de musique “Il n’y a personne qui n’a pas d’oreille, ni de voix. Tout s’apprend.”  Elle a eu raison. A voir les résultats de ses élèves. Il n’a pas de mauvaises élèves, il y de mauvaises professeures !

Tout le monde peut apprendre la peinture, il faut juste avoir beaucoup d’envie… j’ai voulu dire… et de patience… mais je m’suis arrêtée…., personnellement je ne suis pas quelqu’un de très patient, et beaucoup de mes élèves non plus. Mais cela ne nous empêche pas de progresser dans la peinture. Bien sûr que c’est très bien si vous avez cette qualité, si non, ce n’est pas grave. On est tous différents, mais tous talentueux !

On va apprendre la peinture ensemble. Je crois beaucoup en vous !

 

 

Aquarelle. Le glaçage. Le glacis.

Aquarelle. Le glaçage. Le glacis.

La technique de glaçage ou de glacis est une méthode de peinture multicouches employée largement par des aquarellistes du 19 ème siècle et du début de 20 ème siècle. Ce procédé est basé sur l’utilisation de la transparence des pigments et sur leur faculté à changer la couleur par l’application dite, couche par couche.
Pour qu’une couche inférieure ne se délave pas, ou ne se brouille pas, il faut bien la laisser sécher avant de mettre une couche ultérieure.

Pour modifier une couleur, on peut agir sur la tonalité de la couleur, en allant du plus clair au plus foncé.

 

La modification des couleurs peut consister en tonalités d’une couleur allant du plus claire au plus foncée, ainsi qu’en des mélanges riches des teintes nuancées.

Nature mort Aquarelle réalisée par mon étudiante. Glacis.
Aquarelle réalisée par mon étudiante Nathalie Deniskina

Par exemple, en couvrant une couleur jaune par une couleur bleue transparente, on peut obtenir une teinte verte, rouge par jaune – orange etc.
Au début il faut commencer par mettre les teintes plus claires, ensuite des foncées, enfin les plus foncées, mais toujours transparentes et pures.
La méthode de glacis implique la détermination des limites exactes pour chaque plan appliqué.

Nature morte. Aquarelle réalisée par mon étudiante. Glacis.
Aquarelle réalisée par mon étudiante Nathalie Deniskina

Paysage. Aquarelle réalisée par mon étudiante. Glacis.
Aquarelle réalisée par mon étudiante Tatiana Viazgicheva

 

 

Conseils pratiques pour la technique de glaçage ( Le glacis ).

 

La couche de peinture doit rester assez fine et transparente pour que la lumière reflétée passe facilement à travers les couleurs.

Dans la technique de glacis, avant de mettre une nouvelle couche de peinture, il faut bien laisser sécher une couche précédente.

Il faut appliquer en premières couches les couleurs transparentes, similaires dans leurs formulations. (Sauf à ce que vous débutiez, prendre dans la mesure du possible, en considération les caractéristiques chimiques des couleurs et des pigments).

Commencez à travailler en utilisant les couleurs les plus transparentes, mais très saturées, pour que les couleurs restent lumineuses même ayant étant très dissoutes.

L’utilisation des couleurs opaques est plus appropriée à l’étape finale de la peinture.

La technique de glacis convient pour peindre sur une longue période (due aux besoins de séchages des différentes couches ) des natures-mortes, pour peindre des compositions définies dans leur structure, et leur compositions, ou des illustrations, et pour le graphique appliqué ( dessin d’ornements, par exemple ).

En étudiant les caractéristiques de couleurs, il faut faire attention à ce que les couleurs “chaudes” telle que les rouges, oranges, jaunes et une partie des verts se voient mieux au travers de la profondeur des couches colorées transparentes, que des couleurs ‘’froides’’ telle que le bleu-vert, les bleus, les violets.

Cela est dû au fait que les rayons “froids” à ondes courtes sont plus dispersés en environnement transparent que les rayons “chauds” à ondes longues.

Si l’on combine des vitres colorées de bleu et de rouge de même intensité de couleurs, vous pouvez remarquer que quelle que soit la séquence d’emplacement des vitres, l’influence de la vitre en rouge ( qui est une couleur chaude) est beaucoup plus forte que celle en bleu ( couleur froide) .

Les couleurs rouges et bleues superposées l’une sur l’autre, montrent que le rouge est beaucoup plus visible sous le bleu transparent, alors que le rouge au-dessous du bleu
est à peine perceptible.

En conclusion, il faut couvrir les couleurs chaudes par les couleurs froides, pour obtenir des couleurs riches.

Les couleurs opaques sont le blanc, l’ocre, la terre de sienne, la terre d’ombre brûlée, l’oxyde de chrome, le vert de cobalt, les rouges de cadmium, le rouge oxyde, orange de cadmium, le bleu de cobalt et d’autres.

Les couleurs de glacis laissent pénétrer la lumière jusqu’à la profondeur de la couche de peinture.

Ces pigments ont une texture fine et donnent par transparence des couleurs vives et saturées.

Les couches de peinture ultérieures sont bien visibles à travers d’elles.
Les couleurs transparentes sont la laque jaune, le gomme-gutte, le vert émeraude, l’azur, le rouge carmin, le bleu outremer, etc.

 

Maintenant à vos pinceaux !

 

Un peu d’Histoire de l’art.

Je trouve que l’histoire de l’art aide beaucoup l’artiste peintre à évoluer. Donc je vous propose quelques articles qui m’ont paru  intéressants sur les peintres aquarellistes . 

Et sur le peintre célèbre qui utilisait beaucoup dans son travail la technique de glacis  Johannes Vermeer.

 

 

A lire dans mon blog  :

Comment maîtriser la perspective aérienne à l’aide de la comparaison de la force de la lumière.

Techniques de peinture les plus utilisées.

 Techniques de peinture

Aujourd’hui je vous propose de lire mon article, que j’ai écrit il y a longtemps et miraculeusement il n’était pas publié. Dans cet article je parle de diverses techniques de peinture.

C’est un parcours rapide qui vous permettra de faire connaissance aux techniques différentes qui sont largement utilisées par les artistes peintres contemporains.

Cela vous permettra au futur de choisir librement une technique de peinture qui vous convient le plus pour réaliser votre œuvre.

Cet article est entièrement illustré avec les pentures de mes élèves et mes peintures.

Technique de peinture
Nature morte avec les fruits. Huile sur toile

L’Aquarelle.

Une des techniques de peinture les plus utilisées par les artiste.

C’est une technique de peinture tendre, élégante, légère, qui permet de peindre les études rapides de paysages, des natures-mortes, des compositions florales, des portraits et des modèles d’après nature, ainsi que la peinture sur une plus longue durée. L’aquarelle présente une grande variété de techniques, elle est très mobile.

Une rose. Peinture de mon élève Anna Nicole. Aquarelle. Techniques de peinture
Aquarelle faite par Anna Nicole, mon étudiante

 

C’est de l’aquarelle justement que les artistes prennent le plus souvent en voyage, le matériel nécessaire ne prend pas beaucoup de place dans les bagages et est très approprié pour évoquer des états fugitifs de la nature, pour peindre des paysages à “alla prima” ; des portraits élégants et des natures-mortes raffinées.

 

Techniques de peinture. Portrait d'une chienne. Aquarelle
Portrait d’une chienne. Aquarelle.

Techniques de peinture. Aquarelle classique. Nature morte
Nature morte. Aquarelle classique. Peinture de mon élève Nathalie Deniskina

Techniques de peinture. Aquarelle. Nature morte
Nature morte. Aquarelle faite uniquement en trois couleurs. Nathalie Deniskina

Techniques de peinture. Aquarelle. Paysage.
Vue sur Cagne sur Mer. Aquarelle

La Gouache.

La gouache est la technique de peinture à base de colle, en grande partie semblable à l’aquarelle, mais qui permet de peindre avec de grands et denses coups de pinceau pâteux autant qu’avec le glaçage. Elle est très appropriée pour peindre sur n’importe quelle surface (papier, carton, toile, bois), mais contrairement à la détrempe, la gouache peut être facilement effacée avec de l’eau. C’est pour cela que cette technique est principalement utilisée pour la peinture sur le papier et le carton et pour les esquisses en décoration.

Techniques de peinture. Nature morte avec des fleures. Gouache sur carton
Nature morte avec des fleures. Gouache sur carton

Techniques de peinture. Gouache. Nature morte
Nature morte avec les fruits. Gouache sur carton.

La Tempera.

La plus antienne de toutes les techniques de peinture. 

La détrempe ou la Tempera est une technique de peinture très ancienne. Il existe plusieurs types de détrempe, la détrempe à base d’œufs, d’huile et la détrempe PVA (polyacétate de vinyle). La tempera d’œuf est produite depuis plus de deux mille ans au moyen d’un mélange de pigments colorés avec du jaune d’œuf.
Au fil du temps la technique a évolué et s’est améliorée. Le jaune d’œuf a été remplacé par l’albumen, le jus de figues, le miel et la cire. La tempera est une des plus solides et résistantes techniques de peinture. La peinture à la colle (Tempera) est utilisée pour faire les fresques, les icônes, la peinture sur bois etc.  La tempera PVA convient pour la peinture sur la toile, le carton, le papier, et comme l’acrylique, pour la peinture murale décorative.

Techniques de peinture. Détrempe. Paysage cévenole.
Mont Lozère. Tempera sur carton

Techniques de peinture. Tempera. Fresque. Archange Gabriel.
Archange Gabriel. Tempera. Fresque faite pour une église orthodoxe.

Techniques de peinture. Tempera. Icône orthodoxe.
Icône. Peinture acrylique sur bois

La Peinture acrylique.

Une des plus modernes techniques de peinture.

La peinture acrylique est une peinture très résistante, composée de pigments synthétiques en émulsion d’eau du copolymère acrylique. L’acrylique est souvent utilisé pour faire les décors peints sur le bois, les meubles modernes et de la peinture murale. Les couleurs acryliques conviennent parfaitement pour la peinture sur carton, papier et sur toile. La peinture acrylique est une technique de peinture très polyvalente qui permet d’utiliser de nombreux effets décoratifs et de travailler sur presque toutes les surfaces.

Techniques de peinture. Fresque acrylique réalisée par mon étudiante
Fresque acrylique réalisée par mon étudiante Tatiana Viazgicheva

Assiette décorée. Peinture aqrylique.
Décoration d’une assiette avec la peinture acrylique réalisée par mon étudiante Svetlana De Ruche

Techniques de peinture. Peinture acrylique. Décoration d'une assiette.
Assiette décorée. Peinture acrylique

Décoration d'une porte de buffet faite par mon étudiante.
Décoration d’une porte de buffet faite par mon étudiante. Peinture acrylique

Techniques de peinture. Peinture acrylique. Paysage.
Vue sur les toits. Grèce. Peinture acrylique sur carton.

Techniques de peinture. Peinture acrylique
Décoration d’une table. Peinture acrylique sur bois

La Peinture à l’huile.

Une des plus aimées par les artistes techniques de peinture. 

La peinture à l’huile est l’une des techniques de peinture des plus utilisées par les artistes peintres. L’histoire de cette technique de peinture remonte à plus de six siècles.  Mais malgré ces origines anciennes, ce genre de peinture est très actuel de nos jours. Cette technique, où l’on utilise les pigments mélangés avec l’huile de lin, est très résistante et permets de corriger assez facilement des fautes. C’est très pratique, car en travaillant avec cette technique l’artiste n’a pas à avoir peur de se tromper et profite de toute la liberté de la création.

Technique de peinture. Peinture à l'huile. nature morte
Peinture a l’huile faite par mon étudiante Elena Kudrich

Peinture a l'huile faite par mon étudiante
Peinture a l’huile faite par mon étudiante Tatiana Ustinova

Techniques de peinture. Peinture à l'huile. Cheval
Portrait d’un cheval. Huile sur toile

Techniques de peinture. peinture à l'huile.
Portrait. Huile sur toile

Techniques de peinture. Huile sur toile
La Seine. Huile sur toile.

Techniques de peinture. Paysage. Huile sur toile
Paris au printemps. Huile sur toile

Le Pastel.

La technique qui permet faire la peinture raffiné ainsi que les dessins.

Ce serait injuste de ne pas parler dans cet article de la technique de pastel. Malgré que cette technique soit souvent classée comme technique graphique, car quand on travaille en pastel, on dessine avec les bâtons de pastel, je vais vous parler de cette technique.

Je trouve qu’avec cette technique on peut réaliser des peintures magnifiques avec toute une gamme de couleurs qui ne cédera pas à l’aquarelle ou à la peinture à l’huile.

Aujourd’hui il existe trois types de pastels, pastels secs et pastels à l’huile et pastels à la cire.

Pastel à l’huile, c’est un mélange de pigment avec de l’huile de lin. Pour fabriquer les bâtonnets de pastel ce mélange passe par le pressage. Le pastel sec se fabrique de la même façon, mais sans huile de lin. Le pastel à la cire se fabrique à partir d’un mélange de pigments et de cire.

De tous ces trois types de pastel, le pastel sec donne le plus de possibilités pour la création.

La technique de pastel était largement utilisée en Italie à l’époque de Renaissance. A cette époque, pour dessiner les peintres ont utilisé souvent le crayon italien avec la sanguine rouge. Cette technique s’appelait “a pastello”. Par exemple, on peut voir l’utilisation de cette technique dans les dessins de Leonard de Vinci.

A XVIII siècle la technique de pastel se développe et devient autonome par rapport aux autres techniques de dessin et de peinture. Cette technique devient très populaire en France. Beaucoup de peintres Français célèbres ont travaillé avec cette technique. Vous pouvez trouver les œuvres faites dans cette technique chez François BoucherMaurice Quentin de La Tour, Jean Baptiste Siméon ChardinJean-Baptiste GreuzeJean-Étienne LiotardFerdinand Victor Eugène DelacroixEdgar Degas, Auguste Renoir et autres.

Pour dessiner avec cette technique les peintres utilisaient comme support le papier pastel, carton, et même la peau de chamois. Dans la technique de pastel on peut dessiner ou peindre. Cela dépend uniquement du concept de votre œuvre.

Techniques de peinture. Pastel sur papier
la Seine. Pastel sec sur papier

Techniques de peinture. Pastel sur papier
Portrait. Pastel sec sur papier.

Techniques de peinture. Pastel sur carton
Le compétitions. 100×90 cm. Pastel sec sur carton.

Techniques de peinture. Pastel sur papier
Paris. la Seine est montée. 30×40 Pastel sec

Pastel sur papier
Etude. pastel

Il existe encore beaucoup de techniques de peinture mixtes. Par exemple, vous pouvez colorer votre feuille de papier blanc en couleur choisie pour après travailler par-dessus avec le pastel.

Ou bien vous pouvez même compenser votre peinture en tempera PVA et après affiner les formes en pastel.

Comme cela vous mélangez deux techniques, ce qui donne souvent de bons résultats. Vous pouvez aussi colorer votre toile avec la peinture acrylique et après continuer à peindre avec la peinture à l’huile.

Mais faites attention !

Il est très important de se rappeler que vous pouvez peindre avec la peinture à l’huile par-dessus la peinture acrylique ou la tempera, mais pas inversement.

La peinture à l’huile est très résistante et s’accroche très bien au support. C’est la peinture à base de l’huile de lin et son dissolvant qui est un medium telle que l’essence térébenthine ou le white spirit.
La peinture acrylique et la tempera PVA se diluent avec de l’eau. Donc la peinture qui a l’eau comme dissolvant a une mauvaise adhérence avec une surface non dégraissée. Alors que la peinture à l’huile a une bonne adhérence avec toutes sortes de surfaces.

Par exemple si vous voulez décorer une vielle table ou une porte, commencez par vérifier s’il reste encore du vernis ou une autre peinture sur la surface. Si vous voulez utiliser la peinture acrylique sur cette surface, vous devez être sûr que sur cette surface il ne reste que du bois dégraissé.

Si non vous pouvez avoir une mauvaise surprise après, car la peinture peut rester très sensible à l’eau.

Donc si vous ne voulez ne pas enlever la vielle peinture et le vernis de la surface, je vous conseille d’utiliser plutôt la peinture à l’huile pour la décorer.

En ce qui concerne la gouache et l’aquarelle. On peut facilement mélanger ces techniques à condition que d’abord l’on travaille avec de l’aquarelle et ensuite avec de la gouache. Les couleurs de l’aquarelle sont en général plus transparentes que les couleurs de gouache.

Donc la gouache (surtout la gouache blanche) s’utilise plutôt pour finaliser la peinture. Dans l’aquarelle classique la couleur blanche ne s’utilise pas.

Techniques de peinture mixtes. Pastel,tempera sur carton.
Monastère de Sainte Catherine. Sinaï. Pastel, Tempera sur carton

 

Techniques de peinture mixtes. Aquarelle, gouache.
Signe astrologique. Le Chat. 30×30 Aquarelle, gouache blanche sur papier

J’espère que cet article vous a plu et il sera utile pour vous !

Je vous invite également à me laisser un commentaire. N’hésitez pas à me poser des questions !

A bientôt ! 🙂