La perspective

La perspective

L’artiste peintre doit absolument connaître les règles de la perspective pour dessiner correctement. Et ce qui est encore plus important, il doit savoir comment les appliquer !  

Dans cet article je vais vous  expliquer les règles principales de la perspective.

la perspective. Vassili Verechtchaguine
Vassili Verechtchaguine

Quand on regarde la nature, on remarque que les objets  qui se trouvent les plus proches de nous, nous apparaissent plus grands que les objets plus éloignés de nous. De plus leurs formes changent en fonction de leur distance et de leur disposition. 

Les rails de chemin de fer, qui sont parallèles, nous les voyons se  rejoindre au point de fuite. Alors que l’on comprend que la distance entre eux reste invariable.

La surface de la table ronde nous apparaît comme ovale. Et celle de la table carrée nous la verrons de la forme d’un trapèze. Dans la chambre on verra que le bout du plafond le plus éloigné donne l’impression de pencher vers le bas, et le plancher lui de monter.

Si l’on prend une feuille de papier, on coupe trois ronds, on met le premier rond sur le plancher, le deuxième sur une chaise et le troisième sur la table, on verra trois ellipses (au lieu des ronds). Comme cela l’ellipse qui se trouve par terre nous apparaîtra plus ronde (plus large) que celle qui est sur la chaise, alors que l’ellipse qui est mise sur la table nous paraîtra la plus étroite.

Le rond placé au niveau des yeux (la ligne d’horizon) se transformera en ligne. En prenant et montant le rond plus haut, on verra la surface inférieure du rond sous forme d’une ellipse. Plus l’on monte le rond, plus l’ellipse, que l’on voit devient large. .

La perspective. étagère

On peut voir la transformation optique analogique en regardant les rayons d’une étagère.

Dans la rue on voit que les objets ou les gens qui sont à côté de nous, paraissent plus grands que ceux qui sont loin de nous. La taille des arbres et des maisons change visuellement en fonction de la distance et de l’angle de vision.

la perspective. Vassili Verechtchaguine
Vassili Verechtchaguine

Sur ce tableau de Vassili Verechtchaguine on peut voir que le pavillon blanc au dernier plan est représenté beaucoup plus petit, que le pavillon au premier plan, alors que sa colonnade est en réalité de même taille que la colonnade quel’on voit au premier plan.

Regardez aussi ce tableau de Vladimir Orlovski.

La perspective. Vladimir Orlovski
Vladimir Orlovski

Vous voyez  comment le peintre dessine les petits poteaux qui sont en réalité de même taille, mais dans le tableau ils sont dessinés de tailles différentes, plus ils s’éloignent, plus ils deviennent petits.

Les carreaux du plancher dans le tableau de Nicolas Gay , dessinés en Pierre le Grand interrogeant le tsarévitch Alexis formes de rhombes, leurs lignes parallèles semblent se diriger vers le même point  (point de fuite).  

La perspective. Nicolaï Gay
Nicolas Gay. Pierre le Grand interrogeant le tsarévitch Alexis.

Donc la technique de représentation des objets dans l’espace s’appelle la perspective.

Il existe deux types de perspectives.  La perspective aériennes et la perspective linéaire.

 

Dans cet article je vais vous parler de

 la perspective linéaire.  

Tout d’abord observons quelques notions que l’on doit prendre en considération quand on apprend la perspective.

Champ de vision ou champ visuel dans la perspective.

Notre œil voit les objets endéans (dans la limite) d’un angle visuel qui ne dépasse 53°. Tous les points visibles des objets sont liés à notre œil à l’aide de faisceaux de vision. Le faisceau principal se trouve au centre de notre champ visuel. Notre perception du sujet se fait automatiquement d’une façon horizontale. C’est  comme cela qu’on lit le sujet.

Donc si le faisceau principal se trouve au bord de notre tableau, le regard de spectateur continuera à imaginer mentalement au-delà du tableau (au-delà du sujet du tableau), cela veut dire que le regard du spectateur quittera le tableau, ce que nous, ne devrions à tout prix pas le laisser faire. Une fois parti, le regard du spectateur ne reviendra pas sur notre peinture !

Alors il faut  éviter de mettre le faisceau principal trop proche du bord de notre tableau ! Comme la visibilité est limitée par le champ visuel, à courte distance on ne peut voir en entier que de petits objets. 

C’est pour cela qu‘il est fort recommandé de dessiner les objets qui se trouvent à distance de nous, au moins une distance de 2 à 3 fois leurs dimensions. Mais si vous vous éloignez trop, les objets seront trop petits et leur volume sera moins visible. 

Le point de vue dans la perspective. 

Le point de vue dans la perspective, c’est l’endroit d’où le peintre regarde les objets. Pour pouvoir dessiner correctement je vous conseille de ne pas vous approcher trop prêt de votre feuille de papier ou de votre toile. Celle-ci doit être placée perpendiculairement par rapport à la direction de votre regard et à une distance équivalente à votre bras tendu.

Comme cela vous pourrez voir votre peinture ou dessin en entier et vous éviterez la déformation du dessin. Si la taille de votre peinture est trop grande, je vous conseille de la regarder régulièrement de loin pour vérifier l’exactitude de votre dessin. 

La ligne d’horizon dans la perspective.

Avant de commencer à dessiner on doit déterminer la position de la ligne d’horizon. Au bord de mer ou à la prairie la ligne d’horizon c’est la frontière entre la mer et le ciel, entre la terre et la ciel. Mais dans la perspective la ligne d’horizon, c’est la ligne imaginaire qui se trouve au niveau des yeux de spectateur. Si vous dessinez dans la nature, et que la ligne d’horizon est cachée derrière des bâtiments, des arbres ou des montagnes.

Pour déterminer la ligne d’horizon vous  pouvez tout simplement rapprocher vos yeux d’un verre d’eau et le tenir de façon à ce que le niveau de l’eau se voit comme une ligne. Après, assez rapidement, vous arriverez à déterminer la ligne d’horizon automatiquement.

Comme la ligne d’horizon est toujours au niveau de vos yeux, quand on se lève, la ligne d’horizon monte avec nous et quand on descend, elle descend avec nous aussi. La ligne d’horizon sépare les objets visibles en haut et en bas.

Observez ce dessin. Ici on voit le toit de la maison, qui se trouve sur la colline, pencher vers la ligne d’horizon. Alors que le toit de la maison en-dessous de la ligne d’horizon monte vers la ligne d’horizon. 

la perspective

Pour chaque ligne dans le dessin il y a son point de fuite. Le point de fuite peut se trouver en dehors du tableau.

Le point de fuite unique. la composition frontale dans la perspective.

Si vous choisissez la composition frontale, cela veut dire que votre faisceau de vision se trouve directement au centre du tableau et les objets sont placés en parallèle de la surface du plan du tableau. Donc pour tous les objets du tableau il n’y a qu’un point de fuite unique comme sur ce tableau du peintre russe Vassili Verechtchaguine

La perspective. Vassili Verechtchaguine
Vassili Verechtchaguine

Cette peinture de Kapiton Zelentsov peut servir également de bon exemple dans la composition frontale.

La perspective; Kapiton Zelentsov
Kapiton Zelentsov

La point de fuite unique vous pouvez observer aussi dans cette peinture de Pierre Mikhailov.

La perspective. Pierre Mikhailov
Pierre Mikhailov

Regardez ce dessin. 

La perspective. un cube

Ici on voit clairement comment construire le cube en position frontale. Faites attention, qu’il n’y ait qu’un seul point de fuite de cette position du cube.

La composition avec deux points de fuite.

Quand vous dessinez des objets qui sont placés sous des angles différents par rapport au plan de votre tableau, chaque objet aura deux points de fuite.

la perspective

Si les objets se trouvent sur une surface horizontale, les points de fuites seront sur la ligne d’horizon. Sur ce dessin on voit comment se construit un cube en fonction de sa position au-dessus, au-dessous ou directement sur la ligne d’horizon. 

la perspective

Sur le dessin suivant on voit bien la différence ente une étagère mise sous un angle par rapport au plan de votre tableau, et qui effectivement a deux points de fuite, et une étagère sur le dessin que vous avez déjà vu au début de cet article, où on voit une étagère dans la position frontale, qui a le point de fuite unique. 

la perspective. étagère

Maintenant parlons un peu de

la construction d’un rond dans la perspective.

Prenons une tasse.

La perspective. La tasse

 

Si l’on monte ou descend la tasse par rapport au niveau de nos yeux ( la ligne  d’horizon ),

on verra, que le fond  ou le bord supérieur de la tasse deviennent ovales.La perspective. La tasse

 

 

 

Le fond et le bord supérieur de la tasse seront ronds uniquement si on les regarde directement du haut.

La perspective. La tasse

Plus on descend la tasse, plus les ellipses du fond ou du bord supérieure de la tasse sont larges

 

Si l’on met le fond ou le bord supérieur de la tasse sur la ligne de nos yeux ( ligne d’horizon ), leurs ellipses se transformeront en ligne droite, comme sur cette photo.

La perspective. La tasseQuand on monte la tasse au-dessus de la ligne de nos yeux, on voit la surface intrados du fond de tasse. Plus on monte la tasse, plus l’ellipse du fond de la tasse est large.

Si l’on met une tasse sur la table de cette façon,

La perspective. La tasse

 

on verra que les lignes droites se dirigent vers le point de fuite sur la ligne d’horizon, donc l’ellipse plus proche de nous  sera plus grande que l’ellipse la plus éloignée.

 

 

 

Je veux encore vous faire remarquer qu’un axe d’ellipse est toujours perpendiculaire à l’axe de rotation du cercle.

la perspective

Si l’on insère les cercles dans les faces d’un cube, et que l’on met le cube en position angulaire, les cercles deviendront des ellipses.

La perspective. les ellipses L’axe de l’ellipse sur la face supérieure de cube sera horizontal, les axes les ellipses des faces latérales seront diagonales (d’un angle à l’autre).

Observez cette nature morte du peintre hollandais Willem Claeszoon Heda.

Ici on voit comment la largeur des ovales change en fonction de leur position par rapport à la ligne d’horizon. En descendant et en s’éloignant de la ligne d’horizon ( ligne de nos yeux ), les ovales deviennent progressivement plus larges.La perspective HedaWillem Claeszoon Heda

Lisez la suite dans mon prochain article dans lequel  je parlerai encore de la perspective linéaire, comment dessiner les ovales et comment construire l’espace de votre tableau. Je vous invite encore à lire mes articles qui me paraissent utiles à tous ceux qui apprennent la perspective: Comment dessiner les ombres et Comment dessiner les ombres portées.

Je vous propose de faire quelques exercices pour appliquer ce que l’on vient d’apprendre.

Dessinez une tasse et un livre, posés sur la table. Comme cela vous pourrez  mettre en application ce cours.

Je vous invite également à me laisser un commentaire. N’hésitez pas à me poser des questions ! Je suis toujours ravie de vous aider !

A bientôt ! 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 12
  •  

Une réflexion sur « La perspective »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *