Comment dessiner des yeux

Dans cet article vous allez découvrir  comment dessiner les yeux.

J’ai partagé mon article en deux parties. La partie théorique et la partie pratique.

Dans la partie théorique on parlera de l’anatomie et de la construction de l’œil. Dans la partie pratique on dessinera l’oeil en quelques positions.

La partie théorique.

Commençons par l’anatomie artistique. Si l’anatomie medicale nous enrichie des connaissances d’anatomie, l’anatomie artistique nous aide à appliquer ces connaissances quand on dessine. La connaissance de la construction d’un œil, notamment de sa forme permet de dessiner des yeux sous les angles différents.

l'anatomie externe  artistique de l'oeil.
l’anatomie externe artistique de l’oeil.

Le globe oculaire se trouve dans la cavité orbitale. La forme du globe oculaire est sphérique, mais  on la voit comme unhémisphère, car le globe oculaire est enfoncé  dans la cavité orbitale.

Quand vous commencez à dessiner les yeux, faites attention que les paupières supérieures et paupières inférieures forment les coins plus arrondis à côté du nez et les coins extérieurs sont plus aigus. Dans le coin intérieur se trouve la caroncule lacrymale. Quand on dessine des yeux, la caroncule lacrymale se souligne souvent avec une ombre jetée par la surface latérale du nez.

l'oeil de Davide Michel-Ange
L’oeil de Davide de Michel-Ange dessiné de face. Ici on voit bien que le coin intérieur et le coin extérieur de l’oeil ne se trouvent pas à la même hauteur. Et la plus haute de la paupière supérieure et la partie la plus basse de la paupière inférieure ne se trouvent pas sur la même vertical.

Les paupières ont une certaine épaisseur.
Avec l’éclairage normal l’épaisseur de la paupière inférieure à l’air d’une raie claire. La paupière supérieure, avec son ombre portée paraît plus foncée et plus large. Les paupières supérieures sont plus longues vers le coin extérieur que les paupières inférieures. Donc les paupières supérieures ressortent plus en avant, ce qu’on peut voir quand on regarde l’œil en profile.

La fente oculaire, si l’œil est ouvert, perçoit comme un quadrilatère étiré horizontalement. En fonction de la rotation de l’œil et de la direction du regard, les rapports entre les côtés du quadrilatère changent. Quand on regarde l’œil en profile, on le perçoit comme triangle.

l'oeil de David Michel-Ange dessiné en profile
L’oeil de David de Michel-Ange dessiné en profil. Sur ce dessin on peut voir que l’iris se trouve sur la surface sphérique et il s’apperçoit comme un ovale.

Si l’on regarde un œil en face, on peut remarquer que la partie la plus haute de la paupière supérieure et la partie la plus basse de la paupière inférieure ne se trouvent pas sur la même vertical, mais elles sont posées obliquement l’un par rapport à l’autre.
Je vois souvent que l’iris est dessiné comme le rond, ce qui n’est pas vrai en réalité. L’iris est situé sur une forme sphérique et en plus en perspective.

La couleur d’un œil dépend l’iris. Au centre de l’iris se trouve la pupille qui s’agrandit en fonction de la force de la lumière. De côté de la source de lumière on peut voir une tâche de lumière sur l’œil, et de l’autre côté se trouve le reflet ou l’ombre réfléchie. La brillance des yeux est due à l’humidité de leurs surfaces.

l'oei qui nous regard.
L’oei qui nous regard.

Quand on est en train de dessiner des yeux, on doit faire attention à la direction du regard. D’habitude les axes de vue se croisent dans le même point. Donc dans la plupart de cas les yeux sont légèrement tournés à l’intérieur. Mais quand le modèle restant pensif regarder le lointain, les axes de vue deviennent parallèles.

La direction du regard.
La direction du regard.

La position et le “caractère “des  yeux peuvent être différents. Les yeux peuvent être petits ou grands, ils peuvent être placés près du nez et plus loin. Les coins extérieurs peuvent se trouver sur la même ligne horizontale que les coins intérieurs, mais ils peuvent être plus bas ou plus haut que les coins inférieurs. Les paupières supérieures peuvent se cacher sous le pli cutané ou au contraire le globe orbital peut être très visible comme sur la tête de plâtre.

Les yeux avec les sourcils donnent au visage les expressions différentes.
Les cils ombragent le regard.

Un conseil…. Quand vous dessinez un portrait, évitez de dessiner les cils un par un. Dessinez plutôt l’ombre de cils.
Pour garder l’unité de la forme commencez les yeux  toujours par la grande forme et après allez vers les plus petites. Quand vous dessinez le portrait tracez les deux yeux en même temps. 

Sur cela on a fini la partie théorique.

Donc comment dessiner des yeux.

La partie pratique.

Commençons à découvrir comment dessiner des yeux par dessiner un œil en traçant un rond ou plutôt le globe oculaire. Il va nous servir d’un support pour l’œil. 

Comment dessiner des yeux. Globe oculaire.
Globe oculaire

Ensuite, suivant la forme du globe oculaire dessinons les paupières.

Comment dessiner des yeux. Les paupières.
Les paupières.

Et l’épesseur des paupières.

Comment dessiner des yeux. Les paupières avec leurs épaisseurs
Les paupières avec leurs épaisseurs

Maintenant c’est le temps de dessiner l’iris. Faites attention que dans mon dessin, je trace l’iris à travers les paupières pour ne pas se tromper avec sa forme.

Comment dessiner des yeux. On place l'iris.
On place l’iris

Ici l’iris n’est pas rond, mais plutôt ovale et il se trouve sur la surface sphérique. Donc il se déforme en suivant cette forme. 

Comment dessiner des yeux. L'iris et la pupille. Avec les lignes auxiliaires.
L’iris et la pupille. Avec les lignes auxiliaires.

Maintenant on peut insérer l’œil dans la cavité orbitale.

Comment dessiner des yeux.

Commençons à travailler sur le volume. On doit sentir que derrière les paupières il y a le globe oculaire. Les paupières ont du volume elles aussi,  mais elles sont quand même subordonnées au volume du globe oculaire.

Comment dessiner des yeux.

Comme sur chaque forme ronde, sur l’œil on peut voir la tâche de lumière,  la lumière, l’ombre, la pénombre et l’ombre réfléchie. Toutes les règles du dessin en volume : vous pouvez les découvrir dans mon article  Comment dessiner en volume.

Comment dessiner des yeux.

L’iris a sa couleur et comme l’iris est transparent on peut voir souvent le reflet sur le côté opposé par rapport à la tâche de lumière. L’iris a aussi une sorte de contour, qui est plus visible, plus l’iris est clair.

Comment dessiner des yeux. Etape finale

Comment dessiner des yeux en face.

Maintenant étudions un œil d’une personne qui nous regarde. Faites attention à ce que l’œil n’ait pas la même forme, que sur l’exemple précédent. Il a une forme de quadrilatère. Car l’œil s’élargit toujours au niveau d’iris.
C’est l’œil d’une personne âgée, donc on voit bien le pli cutané qui couvre la grande partie de la paupière supérieure. 
Le travail se déroule de même façon.

On dessine le rond du globe oculaire. Ensuite, comme on dessine l’œil en face on doit tracer son angle.

Comment dessiner des yeux. globe oculaire et sa ligne auxiliaire
Le globe oculaire et sa ligne auxiliaire.

Ça veut dire dessiner la ligne auxiliaire droite qui rejoint les deux coins de l’œil. Le coin intérieur et le coin extérieur. Comme cela on voit clairement que le coin extérieur est plus haut que le coin intérieur. Cela nous aide à capter la forme et le caractère de l’œil. 

Comment dessiner des yeux. Les paupières.
Les paupières.

Maintenant dessinons les paupières qui suivent la forme du globe oculaire. Et ensuite dessinons l’iris et la pupille.

Comment dessiner des yeux. l'iris et la pupille
l’iris et la pupille

Faites attention à ce que  je dessine toujours à travers les paupières, après on pourra facilement gommer les lignes que l’on en n’aura plus besoin. On n’oublie pas de dessiner l’épaisseur de la paupière inférieure aussi.

Comment dessiner des yeux. Le volume des grandes formes.
Le volume des grandes formes.
 tonalité générale de l'iris.
tonalité générale de l’iris

Maintenant on commence à hachurer l’œil. Et on commence toujours par les grandes formes pour aller après vers les plus petites. N’oublions pas de garder le volume général de l’œil, toutes les petites formes sont subordonnées aux grandes formes au niveau du volume. Cette règle marche pour tout,  et pas que pour un œil !
Après avoir déterminé le volume de l’œil, nous trouverons la tonalité générale de l’iris. Ensuite on peut placer la pupille et dessiner les détails de l’iris, le contour, les petites tâches. Dessinons également l’ombre portée qui tombe sur le blanc de l’œil, l’iris, la pupille et sur l’épaisseur de la paupière inférieure.

Comment dessiner des yeux.

Maintenant on peut approfondir le volume et préciser les détails. Faites attention, le blanc de l’œil est plus foncé dans l’ombre que l’iris qui est plus foncé du côté de la tâche de lumière. Cela vient du fait que l’iris a une structure transparente et la lumière passe à travers lui. L’épaisseur de la paupière inférieure n’est pas uniforme au niveau de la tonalité. Il y a  les endroits plus éclairés et d’autres sont plus foncés, vers les coins.

Dessin final

Après avoir fini l’œil dessinons les ombres de l’arcade sourcilière et le pli cutané, ce qui nous permettra de bien placer l’œil et montrer son caractère.

Comment dessiner des yeux baissés

Pour finir cet article je voudrais vous montrer aussi comment dessiner l’œil qui regarde vers le bas.

Le processus de travail est tout à fait le même. On commence par le globe oculaire. Ensuite on dessine les paupières avec leurs épaisseurs. On trouve la place de l’iris et de la pupille.

Comment dessiner des yeux baissés.

On travaille sur le volume et sur la transparence de l’iris et on place l’oeil dans l cavité orbitale.

Comment dessiner des yeux baissés.

Faites juste attention à la forme de l’œil, qui devient triangulaire dans cette position et à la perspective qui est très marquée sur ce dessin.

Comment dessiner des yeux baissés.

Maintenant je vous propose de faire un petit exercice. Dessinez un œil en utilisant la méthode décrite dans cet article. Et surtout faites attention aux étapes. Allez toujours de la grande forme vers les plus petites. Et encore un conseil, quand vous dessinez un portrait essayez toujours de dessiner des yeux ensemble, comme c’est décrit dans mon article Comment dessiner un visage.

Et bien sûr, Je vous invite à me laisser un commentaire. N’hésitez pas à me poser des questions ! Je suis toujours ravie de vous aider !

A bientôt ! 🙂

Comment dessiner un visage

Dans cet article vous allez découvrir les petits secrets et les étapes de travail à suivre qui vous aidront à apprendre à dessiner un visage et réussir votre portrait.

Comment dessiner un visage et réaliser le portrait professionnel.

D’abord je veux vous parler d’une chose qui est extrêmement importante et extrêmement difficile  pour chaque artiste peintre.

L’unité, la perception globale du tableau et de la nature !

Et l’ordre de travail sur notre tableau qui nous aide à arriver à unifier notre tableau.

Je pense que je devrais parler de cela dans chaque article que j’écris car c’est vrai pour toutes les réalisations que ce soit un portrait, un paysage, une nature-morte ou une illustration.     

Grâce à la capacité de notre œil à voir l’objet en entier nous voyons d’un premier coup son volume,  ses couleurs. C’est exactement cela qu’il faut que le spectateur voie sur notre dessin.

Toutes les parties de l’objet on doit les dessiner dans l’ensemble et pas en attachant ou rajoutant une partie à une autre. Car dans la nature toutes les parties de l’objet existe dans  leur ensemble.

Mais comme dessiner tout et en même temps et impossible physiquement et si l’on commence à dessiner partie par partie le résultat laisse à désirer, l’artiste doit trouver la possibilité de garder l’intégrité de la perception de la nature et en même temps que de travailler sur les détails. Pour arriver à faire cela l’artiste est obligé de commencer la construction du portrait par dessiner les grandes masses et formes et après passer aux détails. Même quand on dessine les détails il faut éviter de les « copier », mais faire correspondre les uns avec les autres et l’objet en entier.

Cette façon de travailler en comparant tout le temps les proportions, les couleurs, la tonalité est une sorte de plâtre qui assemble toutes les parties de la tête ou de n’importe quel objet en forme unique.

Pour en savoir plus de cette façon de travailler vous pouvez lire dans mon article « Comment dessiner correctement ».

Donc pour réussir le portrait à partir de début il faut commencer par les grandes masses et aller progressivement vers les formes plus petites et les détails. De l’intégralité vers la précision, du facile vers le difficile.

L’ordre de travail pour dessiner un visage.

Quand l’artiste peintre travaille sur un portrait, il respecte une séquence de travail. Chaque dessin doit avoir son début, son milieu et sa fin. La rupture de cette séquence mène au copiage désorganisé et aléatoire et pas au dessin structuré.

Donc on peut separer le travail sur un dessin en trois partie:

1.Au début du travail le dessinateur trace rapidement la forme générale de la tête sur une feuille en montrant ses grandes parties et les grandes masses. ( Une petite remarque. Quand vous commencez à dessiner un visage, dessinez d’abord selon votre impression qui peut souvent être vraie et après vérifiez les proportions en utilisant la méthode de comparaison. Comme cela votre première impression ou plutôt le dessin fait selon votre impression, va vous servir d’un point d’appuit pour vérifier les proportions.)

2.Ensuite vers le milieu de travail il fait ressortir les formes plus petites. Ici il travaille en ovalisant et en précisant la forme. On travaille sur les détails.

3.A la fin l’artiste revient vers les formes générales pour assembler les formes et les détails. De cette façon l’artiste fait ressortir les détails ou les formes importantes et fait reléguer au second plan les formes moins importantes.

Ainsi donc une séquence stricte de travail est une condition principale de la réalisation réussie du dessin.       

Maintenant passons aux étapes de travail sur le portrait.

1.La composition.

Quand vous commencez le portrait,  la première chose dont il vous faut vous occuper, c’est la composition du portrait  sur une feuille de papier, ou sur n’importe quel support. La position du portrait sur une feuille dépend de l’orientation de la tête, de sa forme,  des ombres portées, du fond, des vêtements. 

Il faut  éviter de mettre le portrait au centre de la feuille. 

Par exemple, mettons un portrait dessiné en profil juste au centre d’une feuille carrée de façon que tous les contours se trouvent à une distance égale des bords de la feuille et son centre soit directement sur le centre géométrique de la feuille.

Comment dessiner un visage. Composition.

En ce cas-là le dessin nous paraît un peu déplacé vers le côté du visage et vers le bas.

On a cette impression  parce que la partie faciale de la tête prédomine la partie crânienne de la tête, car elle a beaucoup  de détails et attire plus l’attention du spectateur.

Sur ce dessin on a déplacé la tête à gauche et vers le haut. Comme cela on a laissé pls d’éspace devant le visage.

Comment dessiner un visage. La composition du portrait

Si l’on compare le premier et le deuxième dessin, on verra que sur le deuxième dessin où la tête est déplacée à gauche et vers le haut la composition est plus équilibrée.  

2.L’esquisse rapide, le point de vue et la taille de votre portrait

Quand vous commencez à esquisser la tête et le cou, faites attention à l’orientation de la tête par rapport à la verticale et à l’horizontale. Regardez attentivement si votre modèle a tourné ou ( et ) penché la tête. Quel est son mouvement ou la position habituelle. On a tous nos habitudes, tenir ou pencher la tête de telle ou telle façon. Cela fait partie de la ressemblance.  

Un conseil

Commencez à dessiner un visage avec les traits légers, prenez pour dessiner au début les crayons H ou HB.

Si vous hésitez entre quelques crayons de valeurs différentes, je vous invite à lire mon article “Comment choisir un crayon”.  

Si vous utilisez beaucoup la gomme, vous risquez d’abîmer votre feuille. La tonalité du dessin doit augmenter à mesure que vous avancez dans votre dessin. 

En encore une petite remarque. Regardez cette image au-dessous. Vous voyez comment je tiens le crayon. C’est une position ou plutôt cette façon de tenir un crayon qui est très efficace quand vous dessinez de grandes masses et formes. Comme quand on commence notre dessin.

Si vous ne conaissez pas cette façon à tenir le crayon vous pouvez l’apprendre dans mon article “Comment tenir un crayon”.

Comment dessiner le portrait. Début de travail.
Ici je trace rapidement le portrait pour déterminer sa composition et sa forme générale.
Comme j’ai déjà dit, j’evite d’appuyer trop sur mon crayon pour que les lignes restent légères.

Dès que vous avez choisi le point de vue sur votre modèle, déterminez la taille de votre portrait.  Il doit être un peu plus petit, que la taille réelle de votre modèle. La taille de portraits dépend aussi de la distance entre vous et votre modèle.  Plus le modèle est loin,  plus la taille de votre portrait est petite.  

3. La construction du portrait

Comment dessiner un visage à l’aide les lignes auxiliaires.

Pour réussir la construction du portrait il faut absolument utiliser les lignes auxiliaires.

Je trace la ligne auxiliaire centrale et la ligne transversale horizontale qui ensemble forment la croix au niveau de la racine du nez.

La ligne centrale verticale et les lignes horizontales. La ligne centrale met en place les deux parties symétriques de la tête. Deux fossés frontaux, deux arcades sourcilières, deux cavités orbitales etc…  La ligne centrale passe par la racine du nez vers le menton.

Quand vous dessinez le portrait directement en face, la ligne centrale partagera le visage en de parties égales. Si le modèle tourne la tête à gauche ou à droite la ligne devient convexe et divise la tête en deux parties inégales. Le rapport de ces parties détermine le degré de rotation de la tête.

La ligne transversale horizontale passe à travers le centre des cavités orbitales et divise la tête en deux parties, la partie crânienne et la partie faciale. Cette ligne peut être droite ou courbée, selon la position de la tête. 

 Les lignes auxiliaires, verticale et horizontale, forment la croix.
Les lignes auxiliaires, verticale et horizontale, forment la croix.

Comme la ligne centrale, ligne transversale nous aide à déterminer l’orientation de la tête, son angle d’inclinaison et sa perspective.

Comment dessiner un visage en racourci

Sur ces dessins on peut observer comment les formes se diminuent ou au contraire grandissent sur la tête inclinée.

Donc ces deux lignes auxiliaires, verticale et horizontale, se croisent sur le point qui détermine la racine du nez et y forment la croix. Si cette croix est bien placée au début du dessin, elle détermine la position de la tête dans l’espace et sert de point d’appui pour le travail futur.  

En s’appuyant sur cette croix on peut tracer les lignes parallèles qui déterminent les bosses frontales, des arcades sourcilières, des yeux, des pommettes, de la base du nez et du bord inférieur du menton.

Dessiner un visage
A cette étape je commence à construire les détails en m’appuyant sur les lignes auxiliaires

Je vous propose de regarder cette vidéo “Comment dessiner un visage”, qui vient de ma chaine YouTube. La composition et les lignes auxiliaires ou je montres les deux premières étape de la construction du portrait.

Comment dessiner un visage. Etapes 1 et 2. La composition et la construction du portrait à l’aide des lignes auxiliaires

4. La forme du visage et comment utiliser la méthode de comparaison pour dessiner un visage.  

En même temps on doit faire attention aux rapports proportionnels des parties de la tête, en les comparants les uns aux autres et avec la tête en entier. Comment mesurer les proportions vous pouvez lire dans mon article “Comment dessiner correctement “. 

Souvent la construction du dessin se complique par le raccourcissement des formes dans la perspective qui dépend de la position de la tête. Les formes égales se perçoivent comme inégales (plus grandes, plus petites ou de formes différentes) par exemple sur la tête inclinée ou en position trois quarts.  

Donc ayant positionné la tête sur une feuille, on s’occupe de sa forme. On se pose tout le temps des questions. Quelle est la forme de la tête ? Elle est ovale, ovoïde, elle s’élargi vers le haut ou vers le bas? Elle est inclinée? Quel est le rapport proportionnel entre sa largeur et sa hauteur ?

Dès que l’on a déterminé sa forme, on dessine les lignes auxiliaires.  Et ensuite on passe à l’étape où l’on doit identifier les surfaces principales constituant le volume de la tête. Pour cela on peut séparer la surface faciale et la surface latérale ( qui va vers la partie crânienne ) de la tête avec l’ombre légère. En même temps on peut utiliser la claire obscure pour déterminer les formes plus petites sur la partie faciale de la tête.

Comment dessiner un visage. les lignes auxiliaires
On peut séparer la surface faciale et la surface latérale avec l’ombre légère.

Par exemple sur ce dessin vous pouvez voir que sur la partie faciale on a esquissé la forme généralisée du nez et dans cette forme on voit les détails plus petits comme les ailes du nez.

Faites attention que le nez soit construit à l’aide des facettes qui séparent le nez en trois surface, la surface inférieure, latérale et supérieure. 

Comment dessiner un visage

A cette étape je construis les détails. J’utilise le clair obscure pour faire ressortir les détails et les volumes de toute la tête en entier. Je travaille toujours avec les traits léges.
Cette vidéo montre la construction des détails du visage.

La forme du front se forme avec cinq surfaces.  La surface frontale supérieure, deux surfaces latérales et deux surfaces temporales. Toutes les formes de la tête doivent avoir un support anatomique. A cette étape on trace aussi les formes généralisées des yeux, du menton, des oreilles et des pommettes. La forme généralisée facilite la construction des surfaces de la tête en perspective.  

Mais faites attention ! A cette étape vous dessinez les formes en vous appuyant sur l’anatomie et pas sur le jeu aléatoire des ombres !  Les parties qui vont par paires comme les yeux, les oreilles, les bosses frontales, on doit toujours les dessiner en même temps. Par exemple les yeux on doit les dessiner ensemble, en trouvant leurs places dans les cavités orbitales, le même principe marche pour les pommettes, les arcades sourcilières et les bosses frontales.

Comment dessiner un visage.
Maintenant je commence à travailler sur le volume et préciser les détails en les comparant tout le temps.

Quand vous dessinez les détails qui vont par paires, comme les yeux, par exemple, vous devez les comparer tout le temps entre eux.

Cette technique aide à leur construction dans la perspective car même s’ils sont pareils, on les perçoit différemment sur le visage dans la position trois quarts, par exemple.

Dans cette position la méthode de comparaison nous donne la possibilité de positionner correctement les yeux par rapport aux surfaces latérales du nez, déterminer le ratio entre les surfaces latérales du nez et les ailes du nez et les narines, entre le nez et les lèvres, voir la différence entre l’œil qui est plus proche de nous et deuxième œil en raccourci etc. Quand vous comparez les détails du visage vous voyez la différence entre eux.

Notre visage n’est pas symétrique. Par exemple un œil plus grand que l’autre, une paupière surplombant, un sourcil surélevé etc.

Comment dessiner un visage. Le volume.
Je continue à travailler sur le volume. Ici je compare les détails entre eux et la tonalité des ombres.

Donc la méthode de comparaison nous aide à dessiner un visage en volume et en perspective et à capter les traits caractéristiques de notre modèle.  Quand on commence à construire le portrait, notre travail n’est pas très différents de celui que l’on fait quand on dessine la tête en plâtre. On doit construire la tête correctement et la rendre volumétrique.

Mais si on veut dessiner un visage, dessiner le portrait, on doit en plus le rendre vivant. Le spectateur doit voir que c’est un modèle vivant, avec les os, les muscles et la peau. C’est pour cela que l’anatomie artistique est indispensable pour un portraitiste.

Ma jolie modèle Clémentine.

En plus dans le portrait l’intensité du clair obscure ne dépend pas que de la position de la source de lumière, mais encore de la couleur et de la tonalité de la surface éclairée. Par exemple la peau peut être claire ou mate, les cheveux blonds ou bruns, les yeux clairs ou noirs….   Mais travaillant sur les détails il faut ne pas oublier de garder l’unité de portraits et la perception holistique de la nature.  

Comment dessiner un visage. Etape finale.
Le portrait est fini.

Quand vous dessinez un visage, n’oubliez pas tracer en même temps le coup et les épaules. Cela vous aidera à capter le mouvement de la tête. Pour déterminer la position de la tête par rapport aux épaules, déterminez d’abord sa position par rapport aux clavicules et à la fosse jugulaire qui se trouve entre les deux clavicules.

 Dans mes prochains articles nous parlerons de comment dessiner les détails, par exemple les yeux et les lèvres, Comment saisir la ressemblance et rendre votre portrait “vivant”.  

Maintenant je vous propose de faire quelque exercises. Dessinez un portrait en suivant les étapes decrites dans cet article. Et je vous propose de faire une copie du dessin d’un grand peintre pour étudier sa technique.

Ici je vous donne des exemples des dessins de Hans Holbein le Jeune , un grand peintre allemand qui est entré dans l’histoire de l’art avec ses magnifiques portraits.

Hans Holbein le Jeune. Portrait
Hans Holbein le Jeune
Hans Holbein le Jeune
Hans Holbein le Jeune

Merci d’avoir lu cet article !

Je vous invite également à me laisser un commentaire. N’hésitez pas à me poser des questions ! Je suis toujours ravie de vous aider !

A bientôt ! 🙂