Comment peindre une rose à l’aquarelle.

Aujourd’hui je vais vous raconter comment peindre une rose à l’aquarelle.

C’est tellement beau les fleurs d’été, nous avons souvent envie de les peindre ou de les dessiner. Mais souvent cela nous paraît difficile. Quand on réalise un bouquet de fleurs ou une fleur, on rencontre souvent quelques problèmes. Comment  faire de façon pour que notre fleur ou notre bouquet soit en volume ?
Comment faire pour que notre fleur soit « vivante » ? Comment faire pour sentir l’odeur de cette fleur ? Quelles couleurs choisir pour peindre une rose ou une autre fleure ?

La première chose qu’il faut savoir, la fleur c’est une forme comme les autres, donc pour peindre une fleur il faut respecter les mêmes règles qui nous aident à dessiner et peindre en volume. La méthode simple comment rendre n’importe quel objet volumineux vous pouvez la trouver dans mon article « Comment dessiner en volume ». Quand on dessine ou peint une fleur, dans notre cas c’est une rose, on doit comprendre qu’il a le volume de la rose en entier et le volume de chaque pétale ou de chaque feuille. Et d’abord on doit s’occuper du volume de la fleur en entier et après du volume des pétales.

Pour voir le volume il est très utile de regarder votre peinture et votre sujet, dans notre cas le rose, en plissant les yeux. C’est vraiment une très bonne technique pour voir les volumes et les valeurs du gris qui sont souvent négligées par les débutants. Je vous conseille fortement d’utiliser cette technique ! Le dessin est la base de la peinture ! Faites toujours attention aux valeurs de gris quand vous peignez !

Maintenant nous allons voir comment peindre une rose à l’aquarelle étape par étape.

Cette fois-ci pour peindre une rose j’ai décidé d’utiliser le liquide de masquage pour protéger les endroits que je veux garder en blanc pour le moment. En plus pour peindre une rose je veux utiliser les fondus et en ce cas-là le liquide de masquage aide énormément. Car quand on fait les fondus il est très difficile de garder les endroits blancs. Donc je commence par mettre le liquide de masquage sur les endroits que je veux laisser blancs dans mon aquarelle.

 Liquide de masquage

Quelle couleur utiliser pour la première couche de peinture ?

Ensuite je mets la première couche de peinture. Pour la première couche je choisie souvent le jaune de cadmium moyen. C’est une couleur opaque ou semi-opaque ( dépend de la marque d’aquarelle, dans mon cas, c’est l’aquarelle White Night 36 couleurs en godets). Le jaune de cadmium moyen me convient très bien pour la première couche car c’est une couleur que nous apercevons partout dans la nature. Dans la terre, dans le ciel, dans l’eau, dans les feuilles des arbres etc.

Première couche de peinture pour prindre une rose

La première couche me sert aussi pour dégraisser ma feuille de papier aquarelle.

Quelle technique utiliser pour peindre une rose ?

Cette fois-ci pour peindre une rose j’utilise les deux techniques le plus utilisées en aquarelle. Les fondus et les glacis.

Après avoir appliqué la première couche, je commence à peindre une rose en rajoutant les couleurs pendant que la première couche reste encore très humide pour faire les fondus. Rappelez-vous que pour réaliser les fondus on travaille uniquement sur une couche très humide avec le pinceau bien rempli de couleur et d’eau pour faire les fondus sur les surface assez grandes et avec le pinceau presque égoutté, mais toujours avec beaucoup de couleur, si vous voulez faire les détails et être plus précis.        

Comment peindre une rose. Fondus

Rappelez-vous que la peinture aquarelle perd environ 30% de son intensité après le séchage. Donc surtout pour faire les fondus prenez toujours beaucoup de couleur sur votre pinceau et toujours la couleur est un peu plus intensive que ce comment vous la voyez dans la nature.  

Ensuite je commence à travailler avec les glacis pour tracer les pétales.

Peindre une rose. Les pétales

Faites attention, quand je travaille avec les glacis, à travers la couche supérieure on peut toujours voir les couleurs de la couche inférieure. Donc pour réussir les glacis faites toujours attention pour que la peinture de la couche supérieure soit transparente. Pour faire la couche supérieure dans les glacis utilisez de préférence les couleurs transparentes ( alizarine, bleu outremer, violet quinacridone etc. )

Et s’il vous plaît, ne mélanger pas plus que deux – trois couleurs ! Rappelez-vous que à travers la couche supérieure on doit voir les couleurs de la couche inférieure et cela fait déjà les couleurs supplémentaires dans notre mélange. Sur le mélange des couleurs en aquarelle vous pouver lire mon article “Comment mélanger les couleurs à l’aquarelle“.

Pour peindre une rose, notamment les pétales j’utilise les fondus dans les glacis. Cela veut dire que pour faire les pétales dans la couche supérieure du glacis je fait les fondus. Par exemple je mes l’alizarine et pendant que la couleur reste humide je rajoute un peu de bleu d’outremer ou d’ocre jaune pour fair les fondus à l’intérieur du glacis.

Peindre une rose. Fond

Pour commencer à travailler sur le fond et sur les feuilles je ragoute encore le jaune de cadmium moyen sur le fond.

Comment peindre une rose. Les feuilles

Et pendant que la couche de jaune de cadmium moyen reste humide je commence à appliquer les couleurs vertes pour tracer les feuilles.

Comment peindre une rose. Les fondus du fond

En même temps je mets les couleurs sur le fond. J’essaie faire le maximum dans cette première couche de fondus. Mais si la couche sèche trop vite et que vous n’arrivez pas à finir votre fondu, ne vous inquiétez pas et n’essayez pas de travailler sur une couche demi-sèche. Laissez sécher complètement votre peinture, appliquer de nouveau l’eau, peut-être avec un peu de couleur de base et continuez à travailler sur les fondus.

Comme vous pouvez voir sur cette image, comme je n’ai pas eu le temps pour finir le fondu du fond, j’ai laissé sécher et appliqué de nouveau la couleur de base pour continuer tranquillement mes fondus.

Peindre une rose à l'aquarelle
Comme vous pouvez voir sur cette image, comme je n’ai pas eu le temps pour finir le fondu du fond, j’ai laissé sécher et appliqué de nouveau la couleur de base pour continuer tranquillement mes fondus.

Les couleurs foncées du fond m’aident aussi à ajuster les contours et la forme de la rose.

Après avoir fini le fond je continue à mettre en forme les pétales. Pour peindre les pétales j’utilise tout à fait la même technique que pour le fond. Juste pour être plus précise dans mon travail je peins sur la couche humide avec le pinceau bien égoutté. Ce qui me permet de faire les coup de pinceau et de fondus plus précis.

Comment peindre une rose. Fondus des pétales.

Pour peindre les feuilles j’utilise les fondus pour la première couche et les glacis pour deuxième couche. Pour la deuxième couche j’utilise souvent les couleurs froides. Mais pas toujours, des fois je suis obligée d’utiliser les couleurs chaudes pour la deuxième couche. Alors en ce cas-là j’essaie d’utiliser les couleurs pures ou le minimum de mélange. Et je tâche toujours garder la transparence de la couche d’aquarelle.

Comment peindre une rose. Les feuilles

Ensuite j’enlève le liquide de masquage. Faites attention pour enlever cette espace de colle complètement. Et bien sûr avant d’enlever le liquide de masquage assurez vous que votre peinture soit complétement sèche.

Après avoir enlevé le liquide de masquage il nous faut adoucir les contours. Le problème du liquide de masquage c’est que les endroits couverts réstent trop blancs et ne s’integrent pas naturellement dans la peinture. Ce qui ne se passe pas quand on garde tout simplement les endroits clairs de notre aquarelle en les contournant, sans utiliser la liquide de masquage.

Peindre une rose à l'aquarelle

C’est pour cela que quand on travaille avec les glacis, je ne conseille pas d’utiliser le liquide de masquage, tout simpleumente faire attention pour ne pas couvrir avec la couleur foncée les endroits qui doivent rester clairs. Mais c’est beaucoup plus difficile à faire quand on travaille avec les fondus. C’est pour cela que dans cette peinture ou on fait beaucoup de fondus j’ai choisi d’utiliser le liquide de masquage.

Donc après avoir enlevé la liquide du masquage on doit intégrer les endroits couverts par le liquide de masquage dans notre peinture. Pour faire cela il faut absolument adoucir les contours et mettre un peu de couleurs sur les endroits blancs. Pour apprendre comment adoucir les contours et comment corriger les petits erreurs dans l’aquarelle je vous propose de consulter la partie 2 de mon tutoriel video “Comment peindre une rose à l’aquarelle”. La partie 1 et la partie 2, tous les deux cours vidéo vous pouvez les trouver à la fin de cet article.

Pour apprendre à peindre une rode à l’aquarelle je vous conseille de regarder ces videos, ou vous trouverez l’information supplémentaire. Et plus les cours vidéo sont très visuels, là vous pouvez voir tout le processus de travaille en détail.

Peindre une rose. Les pétales

Donc après avoir intégré les endroits couverts par le liquide de masquage je commence à retravailler les pétales.

Ici je veux attirer votre attention sur le fait que je ne travaille pas sur chaque pétale. Je rends les pétales plus contrastés et plus détaillés uniquement au centre de la rose et à l’endroit ou l’ombre et la lumière se rencontrent.

Comme cela je montre le premier plan de ma rose et en même temps j’essaie de montrer un espace de l’odeur de la rose ou le mouvement d’air. Pour faire cela je laisse les contours de la rose et de ces pétales assez flous.

Les ombres sur les feuille de la rose

Pour peindre une rose j’ai choisi une journée très ensoleillée. Pour montrer le soleil et la lumière je rends ma peinture très contrastée dans les endroits où je peut me permettre de le faire, par exemple sur les feuilles et sur le fond.

Donc si vous voulez montrer le soleil, n’ayez pas peur de rendre les ombres foncées ! Et bien sûr rappelez- vous toujours une règle, si la lumière et chaude, l’ombre est froide et si la lumière est froide, l’ombre est chaude ! Ce principe vous pouvez le voir clairement sur les feuilles ou la lumière est chaude car c’est une lumière de soleil et les ombres sont froides, car on voit toujours les reflets du ciel bleu dans les ombres.

Je fais la même chose sur le fond. Le fond est froid dans son profondeur, ce qui met en valeur les couleurs douces de la rose et rend même les ombres de la rose qui sont assez froides, relativement chaudes si on les compare avec le fond.

Dans la nature tout est relatif. On aperçoit les couleurs l’une par rapport aux autres. Par exemple si on va mettre la même rose avec tout à fait les mêmes couleurs sur le font chaud, la rose nous paraitra beaucoup plus froide que si l’on la mise sur le fond froid.

Mais même dans le fond froid il y a les endroits plus chaud, comme la terre au premier plan. En je profite de cet endroit pour mettre les ombre froides en diagonale et comme cela souligner la profondeur du fond.

Les ombres sur le fond de la rose

Maintenait je vous invite à regarder la première et la deuxième partie de mon cour vidéo. Je vous propose également d’essayer de peindre une rose en utilisant la technique que je montre dans ces vidéos comme cela vous appliquerez de suite les connaissances acquises dans cet article.

Je vous invite également à vous abonner sur ma chaîne YouTube pour être averti de tous mes nouveaux tutoriels.

Partie 1 de mon cours vidéo “Comment peindre une rose à l’aquarelle”
Partie 2 de mon cours vidéo “Comment peindre une rose à l’aquarelle”

Merci d’avoir lu cet article ! Je vous invite à me poser touts vos questions dans les commentaires. Je suis toujours ravie de vous aider !

Ici je mets les liens sur les articles qui pourraient être utiles pour vous “Comment peindre une nature morte à l’aquarelle”, “Comment peindre la mer à l’aquarelle”, Aquarelle White Night, Exercice. Mélange des couleurs, Matériel pour débuter en aquarelle.

A bientôt ! 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment peindre la mer en aquarelle

Dans cet article nous allons voir comment peindre la mer en aquarelle.

D’habitude je commence mes articles par la théorie mais aujourd’hui nous passerons directement à la pratique. Je vais peindre la mer devant vous d’après nature en plein-air.

Je vais vous montrer partie par partie comment peindre la mer en aquarelle et après cela vous pourrez regarder une vidéo qui vient de ma chaine YouTube. Comment peindre la mer en aquarelle.

Comment preparer une feuille de papier pour peindre la mer.

Commençons par préparer notre feuille de papier pour peindre la mer. Après avoir collé une feuille de papier sur une planchette à dessiner je vous conseille de dégraisser cette feuille avec de l’eau. Vous pouvez appliquer de l’eau à l’aide d’une éponge de mer ou d’un gros pinceau en poil d’écureuil (petit-gris).

Première couche de peinture

Pourquoi est-ce que je vous conseille de passer de l’eau sur une feuille avant de commencer à peindre à l’aquarelle ? Quand on touche une feuille de papier on laisse inévitablement un peu de gras sur notre feuille. Si l’on ne dégraisse pas la feuille, lorsque l’on est en train de peindre on risque d’avoir les endroits où les couleurs ne se mettent très bien sur la feuille et comme cela on risque d’abimer notre peinture. Pour mettre l’eau sur une feuille j’utilise toujours le pinceau écureuil ou l’éponge de mer comme ils sont très doux et n’abîment pas la surface du papier aquarelle.

Par quoi commencer peindre la mer

Au début vous avez le choix. Vous pouvez tout simplement dégraisser votre feuille, et attendre pour que votre feuille sèche complètement et ensuite commencer à peindre sur la surface complétement sèche ou bien rajouter dans l’eau un tout petit peu de couleur de base ( comme cadmium jaune, par exemple) et commencer à peindre directement sur le papier humide.

Peindre sur le papier humide ou sec ?

Dans l’aquarelle il y a une règle. On peut peindre sur le papier sec ou humide, mais on ne doit pas travailler sur le papier demi-sec. Si vous peignez sur une feuille de papier demi-sec vous risquez que la couleur que vous mettez par-dessus déchire une couche de peinture inferieure. ( Il y a les cas exceptionnelles où vous pouvez utiliser exprès cet effet de déchirure pour peindre l’écume sur les vagues par exemple. Mais on parlera de cette technique plus tard. 🙂 .

Si vous métrisez déjà bien la technique d’aquarelle vous pouvez contourner un peu cette règle en travaillant avec des pinceaux presque secs, mais cela ne marche pas toujours. Donc au début il vaut mieux tout simplement suivre cette règle.

Dans cette aquarelle j’ai choisi la deuxième variante pour peindre la mer.

J’ai mis la première couche de peinture en rajoutant un peu de cadmium jaune. Comme j’ai travaillé en plein-air au bord de la mer où l’air est très humide la peinture met assez longtemps pour sécher, donc j’ai choisi de travailler sur du papier humide. Par contre j’ai laissé non couvert les endroits où il y avait les reflets forts du soleil. Pourquoi l’ai-je fait on verra plus tard.

Première couche d'aquarelle

Normalement je couvre toute la surface de la feuille de papier avec un peu de couleur, y compris les taches de lumière, car même les taches de lumière très claires ont sa couleur. Dans la nature il n’existe pas la couleur purement blanche et noir, elles sont toujours composées des autres couleurs.

Par quoi commencer à peindre la mer

Sur le papier humide je rajoute les autres couleurs qui se fondent et se mélanges facilement sur la couche de peinture humide. Je trace de suite les nuages et la couleur du ciel plus foncée en haut qui s’éclaircie et devient plus chaude en descendant vers la ligne d’horizon. Pour marquer les parties claires des nuages, je les essuie avec un pinceau bien égoutté.

Comment peindre le ciel dans un paysage
Comment peindre le ciel

Après je rends les ombres des nuages plus foncées. Faites attention je change toujours les couleurs. La couleur des nuages est différente de celle du ciel de la mer, même si c’est toujours la couleur bleue.

Comment peindre le ciel avec les nuages

Ensuite je trace la ligne d’horizon et commence peindre la mer. Faites attention je travaille toujours sur une feuille de papier humide.

Comment commencer à peindre la mer

Si vous avez choisi de travailler sur une feuille de papier humide mais durant votre travail la couche de peinture sèche trop vite. Je vous conseille donc de la laisser sécher complètement, ensuite de mettre encore une couche d’eau sur votre feuille et enfin après cela continuer à travailler.

Il y a encore une règle à appliquer quand vous travaillez sur un paysage. Commencez toujours par peindre par le ciel et évitez de peindre le ciel après la terre pour ne pas emmener les couleurs de la terre dans le ciel. Les couleurs du ciel doivent rester très claires et très propres. (Cette règle touche plutôt des paysages avec la terre, quand on peint la mer on peut emmener dans le ciel les couleurs de la mer mais il faut quand même surveiller à ce que les couleurs restent propres.)

Donc on continue à peindre la mer en aquarelle.

Regardons quels mélanges de couleurs on peut utiliser pour peindre la mer.

Peindre les reflet sur la mer

La mer, même si elle nous parait bleue n’a pas qu’une seule couleur. Dans la mer on voit toujours beaucoup de nuances de bleu. Je précise dans la peinture que je suis en train de réaliser. En fait la mer peut être grise ( le gris comme couleur n’existe pas non plus, il est toujours composé d’autres couleurs. ), verte, ocre etc. Dons revenons à notre peinture.

Peindre la mer avec ses reflets

Je commence à peindre la mer avec un mélange de bleu outremer et bleu de cobalt et puis je continue vers le bas avec le bleu de cobalt et le bleu de céruléum et un peu d’ocre jaune.

Comment peindre la mer en aquarelle première couche

Ensuite je continue avec un mélange de bleu outremer, d’alizarine cramoisie et de violet d’outremer. Dans les endroits où il y a les reflets de soleil et où j’ai gardé le papier vierge je passe avec le pinceau bien égoutté mais avec juste un peu de couleur, ce qui ne me permet pas de couvrir complétement la surface blanche de papier, mais je juste laisse un peu de couleur sur les grainages inférieures du papier aquarelle torchon. Cela donne l’effet de brillance des reflets du soleil sur l’eau.

Comment peindre la mer. la première couche

Maintenant je commence à mélanger les couleurs pour le sable. Je mélange l’ocre avec un peu de violet d’outremer.

Peindre la mer. Les ombres
Peindre la mer
La mer avec ses reflets

Un conseil….

Evitez de mélanger trop de couleurs pour trouver le teint de l’endroit que vous peignez. Ne mélangez pas plus que trois, rarement quatre couleurs. Sinon votre mélange risque de perdre de sa pureté. En plus, il faut toujours prendre en considération que les couleurs d’aquarelle sont transparentes et quand vous peignez avec les glacis à travers la couche supérieure vous pouvez voir la couche inférieure.

Donc si vous travaillez par-dessus une couche où il y avait déjà un mélange de quelques couleurs essayez de travailler avec les couleurs pures au maximum avec le minimum de mélanges. Si non vous risquez d’obtenir au final une couleur boueuse.

Un exercice simple de mélange des couleurs que vous pourrez trouver dans mon article “Mélange de couleurs à l’aquarelle. Exercices.”

Comment commencer à peindre la mer
Comment peindre la mer. On rajoute la deuxième couche de peinture
Comment peindre la mer

Donc après avoir fini la première couche de peinture je mets la deuxième couche sur la mer. Cette fois-ci je ne couvre pas complétement toute la surface de la mer, mais je laisse les endroits plus clairs non couverts.

comment peindre l'écume

Pour faire l’écume sur la vague au premier plan je passe avec le pinceau bien humide et ensuite sur le même endroit avec le pinceau très bien égoutté.

L'écume sur la vague

Comme cela j’enlève une couche de couleur dans cet endroit et tant que la feuille de papier reste humide dans cet endroit je rajoute de la couleur violet-ocre dans l’ombre de l’écume ( l’écume, malgré qu’elle nous paraisse blanche à sa forme, comme n’importe quel objet, donc comme tous les objets elle a son ombre, pénombre, son reflet et sa lumière.)

Peindre les vagues en aquarelle
Peindre le sable
On continue à peindre le sable

Après cela je mets quelques taches foncées sur le sable qui représentent le jeté de la mer.  Après je reviens vers la mer pour la rendre plus foncée. Comme cela les reflets brillants du soleil seront encore plus clairs et visibles. Il n’y a pas de lumière sans ombre. Si vous voulez rendre la lumière claire, faites l’ombre plus foncée. On voit tout en comparaison.

Ensuite je détaille le sable avec les ombres bleu outremer – ocre- alizarine cramoisie. Après cela je mets encore une couche de peinture sur le ciel pour le rendre plus foncé et faire ressortir les contours clairs des nuages.

Dès que j’ai fini de peindre la mer, le ciel et la terre je mets les petits bateaux. Et je continue à détailler la mer avec la couleur très pure (car je travaille déjà par- dessus les deux couches de peinture.)

Maintenant il ne me reste qu’à affiner le premier plan et enlever encore en peu la couche de peinture autour des bateaux pour souligner encore plus la différence de tonalité entre le reflet éblouissant du soleil sur l’eau et le bateau qui se trouve en contre-jour et sur le font du reflet brillant de soleil qui parait presque noir. 

Comment peindre la mer en aquarelle

Merci d’avoir lu cet article. A la fin je vous propose de regarder une vidéo “Comment peindre la mer en aquarelle” qui montre le travail sur cette aquarelle étape par étape. Cette vidéo vient de ma chaîne Youtube. J’envisage de publier réguliérement sur cette chaîne des tutos et des vidéos avec les astuces et les exercices.

Comme exercice je vous conseille de peindre la mer d’après une photo ou encore mieux d’après nature. Et n’hésitez pas à me poser des questions dans les commentaires. Vous pouvez également m’envoyer vos peintures si vous voulez que je les analyse et vous donne des conseils pratiques.

Comment peindre la mer en aquarelle

Je vous conseille également de lire mon article “Comment peindre à l’aquarelle une nature morte” où vous trouverez beaucoup de conseils pratiques qui peuvent vous aider à peindre en aquarelle. L’article “Comment dessiner l’eau et ses reflets dans le paysage” qui vous aidra à apprendre à dessiner l’eau. L’information sur le materiel de l’aquarelle vous la trouverez dans mon article “Débuter en aquarelle” Et les régles de la perspective aérienne vous pouver les trouver dans l’article “La perspective aérienne“.

Merci et à bientôt ! 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment peindre à l’aquarelle une nature morte

Dans cet article nous allons découvrir comment peindre à l’aquarelle une nature morte.

Dans la première partie nous analyserons une nature morte aquarelle et dans la deuxième partie nous réaliserons une petite nature morte à l’aquarelle pas à pas.

Nature morte à l'aquarelle
Je vais peindre à l’aquarelle cette petite nature morte pour vous montrer toutes les étapes de travail.

Je veux commencer par l’organisation de la nature morte. On va peindre à l’aquarelle une nature morte composée d’une cruche bleue, d’une grenade, d’une tranche de melon, les draperies brunes et bleues et comme fond le mur blanc et la draperie jaune.

Les couleurs des objets dans la nature morte sont assez riches, elles sont composées de couleurs différentes. On ne peut pas obtenir ces couleurs sans faire des mélanges riches.

Commençons par dessiner cette nature morte. Je ne vais pas m’arrêter longtemps sur ce sujet, je voudrais juste vous rappeler que pour dessiner la nature morte, comme d’ailleurs pour tous les dessins, on utilise la méthode de comparaison qui consiste à comparer les objets les uns par rapport aux autres et mesurer les proportions.

Dessin d'une nature morte
Faites attention aux lignes auxiliaires qui aident à déterminer les angles , dessiner des ovales et construire la cruche ( la ligne auxiliaire centrale verticale et les lignes auxiliaires horizontales qui aident à dessiner les ovales et mesurer la largeur de la cruche par rapport à sa taille verticale.)

Comment  mesurer les proportions et comment utiliser la méthode de comparaison vous  pouvez lire dans mon article Comment dessiner correctement où je montre aussi les étapes du dessin de la nature morte.

Par quoi commencer pour peindre à l’aquarelle

Donc par quoi commencer pour peindre à l’aquarelle une nature morte. Nous avons deux solutions. Deux techniques différentes. Si l’on veut utiliser la technique alla prima on doit commencer par les objets qui ont des couleurs assez claires et vives.

Si l’on travaille dans la technique d’aquarelle classique, cela veut dire dans la technique des glacis, on doit commencer par les teintes les plus claires et aller vers celles plus foncées en superposant progressivement les couches. Donc au début essayons de peindre à l’aquarelle en technique classique, mais en rajoutant quelques éléments de la technique alla prima. Comment mixer les deux techniques ainsi que comment peindre sur le papier ou la couche de peinture mouillée je vais vous le monter dans la deuxième partie de cet article.

Maintenant un peu de théorie. Dans la première partie de l’article nous allons analyser une nature morte faite par un élève.  Dans notre nature morte les objets qui ont les couleurs les plus déterminées sont la grenade et la cruche, donc il est plus facile de trouver les couleurs de ces objets. Comme on a décidé de travailler dans la technique classique avec les éléments d’alla prima on peut peindre ces objets de suite en pleine force de couleurs. Cela va déterminer la tonalité générale de notre nature morte.

Nature morte

La cruche étant bleue en général, elle a beaucoup de nuances de couleurs. Dans l’ombre et dans la lumière on voit  les couleurs différentes. Par exemple dans l’ombre la couleur bleue devient presque violette et quelque part vert-brun sous l’influence des reflets des autres objets.
Sur l’influence de couleurs  vous pouvez lire dans mon article Comment dessiner en volume.

Comment utiliser la méthode de comparaison pour peindre à l’aquarelle

Un conseil.

Pour arriver à voir, capter la couleur la plus juste possible essayez de regarder de façon à voir la cruche en entier et avec le fond. Je sais qu’au début c’est très difficile à faire.

Mais cela aide énormément pour ne pas se tromper avec les couleurs et avec la tonalité générale.

Il existe encore une autre technique pour voir la vraie couleur d’un objet. Pour déterminer une couleur il ne fait pas regarder directement l’objet que vous êtes en train de peindre, mais à coté de lui.

Cela veut dire à quel point le côté éclairé de la cruche est plus foncé en comparaison du mur qui sert du fond. Vous pouvez aussi vérifier les contrastes en regardant la nature morte en pliant les yeux. Mais cette technique aide plutôt à voir clairement la tonalité des objets, mais ne marche pas si bien que la première technique pour voir des couleurs.
Il faut se souvenir encore que la peinture aquarelle a la tendance à s’éclaircir en séchant.

Donc quand vous cherchez la couleur pour le côté éclairé, essayez de voir la cruche en entier avec le fond pour identifier le contraste basique de la silhouette de la cruche par rapport au mur.

Quelle technique d’aquarelle utiliser ?

Les couleurs de l’aquarelle peuvent perdre presque 30% de leur (intensité) saturation.

Donc quand vous travaillez dans la technique alla prima je vous conseille de peindre à l’aquarelle avec les couleurs un peu plus fortes, que vous ne les voyez dans la nature, car elles vont s’éclaircir un peu.
Dès que vous aurez peint la lumière, continuez avec la pénombre. Quand vous peignez la lumière vous pouvez utiliser sa couleur comme la couleur de base pour la cruche et mettre cette couleur partout sur toute la surface de la cruche, sauf la tâche de lumière, qui reste pour l’instant blanche. (Dans la technique aquarelle classique la couleur blanche ne s’utilise pas, le blanc dans la technique classique, c’est la couleur du papier pour aquarelle. )

Il existe les techniques dans lesquelles l’on utilise le blanc gouache, mais ce n’est pas déjà la technique propre aquarelle, mais plutôt une technique mixte.

Et je vous conseille fortement d’apprendre la technique d’aquarelle classique avant d’utiliser les techniques mixtes.

Car la technique d’aquarelle classique donne les bases pour toutes les autres techniques.

Revenons à notre nature morte. Donc la couleur du côté éclairé peut nous servir comme la couleur de base pour la cruche, après on rajoute une couche de couleur de pénombre qui à son tour peut servir de base pour l’ombre. Les ombres sur les parties différentes de la cruche seront différentes aussi sous l’influence des reflets des autres objets.

Essayez toujours de trouver la différence des nuances des couleurs des ombres en les comparants entre elles. Et ne mélangez pas les mêmes couleurs pour l’ombre, la pénombre, pour la lumière et pour les ombres réfléchies, pour qu’elles soient différentes non seulement par la tonalité mais aussi par la nature du ton de couleur. Un petit exercice de mélange de couleurs vous pouvez trouver dans mon article Mélange de couleurs à l’aquarelle.

Ayant peint la cruche, faites de même façon pour la grenade. N’oubliez jamais de regarder la grenade en entier et chercher la différence entre les nuances du rouge.

Une régle incontournable pour peindre à l’aquarelle

Ici je veux vous rappeler d’une règle incontournable de la peinture. Quand vous travaillez dans n’importe quelle technique que peinture, que ce soit l’aquarelle, la peinture à l’huile ou l’acrylique… si dans la lumière on utilise les couleurs chaudes, dans l’ombre on doit utiliser les couleurs froides et si on peint la lumière avec les couleurs froides, l’ombre sera chaude. C’est un des premiers principes de la peinture. Le contraste des couleurs froides et des couleurs chaudes.

Commençant à peindre à l’aquarelle la tranche de melon comparez sa couleur et sa tonalité avec celles du mur et des draperies. Qu’est-ce qui est plus clair, le melon ou le mur ? Qu’est ce qui est plus froid au niveau des couleurs, le mur, le melon ou l’assiette ? Quelles sont les différences entre eux ?
Quand on travaille, on se pose tout le temps des questions comme ça et on observe la nature. Ces questions et les réponses que l’on trouve nous aident à avancer vite et à éviter beaucoup d’erreurs dans notre peinture.

Quand vous travaillez sur votre peinture regardez de temps en temps votre travail de loin (ou dans le miroir). Cela aide énormément à voir les erreurs.

Peindre à l’aquarelle sur une couche seche ou umide ?

Peignant en aquarelle travaillez toujours sur la feuille de papier où il y a déjà une couche de peinture complètement sèche ou au contraire très humide, mais pas sur la couche de peinture demi-sèche (bien sûr si vous ne voulez pas avoir l’effet que la couche de peinture superposée “déchire ” la couche inférieur. Cet effet vous pouvez utiliser exprès quand vous peignez l’écume sur les vagues. Je vais vous parler de cette technique quand on va apprendre peindre la mer en aquarelle).

Donc pour l’instant on travaille uniquement que sur les couches sèches. N’oublions pas que la couleur nous sert pour relever la forme d’un objet. C’est pour cela que chaque coup de pinceau doit suivre le dessin et la forme de l’objet.
Quand on travaille en couleur il est toujours plus difficile de déterminer les fautes et les corriger. Ici l’unité, l’ensemble de la peinture et son harmonie se composent de la couleur, sa tonalité, et sa saturation. Par exemple on trouve une bonne tonalité de couleur, mais cette couleur doit être correcte au niveau de la saturation et ses nuances de coloris. Il arrive que l’on ai réalisé très bien un objet dans la nature morte, mais on n’a pas réussi à trouver une bonne tonalité et bonne couleur pour un objet à côté ou pour le fond.

peindre à l'aquarelle une nature-morte

Alors l’harmonie de la nature morte sera en déséquilibre. Comment peut-on corriger cela ? C’est une question difficile. Est-ce que l’on doit refaire cette étude ? 

Mais où sont les garanties que l’on ne fera pas les mêmes erreurs, si l’on n’a pas compris l’origine de notre échec…. ? 

C’est pour cela que l’on doit s’obliger de s’habituer à l’ordre du travail.

Pour peindre à l’aquarelle correctement, il faut se corriger, comparer des objets et des couleurs, se poser des questions sans arrêt durant tout le travail.

Comment comparer les couleurs

Donc comment comparer… pour ne pas se tromper. Je vous conseille de comparer les couleurs chaudes avec les couleurs chaudes avec les chaudes, les froides avec les froides, les couleurs claires avec les couleurs claires, les foncées avec les foncées, les peu saturées avec les mêmes. Et bien sûr on doit toujours prendre le temps penser aux contrastes des couleurs et de leur tonalité. Cela étant fait on peut vérifier en regardant la nature en pliant les yeux. Déterminez les endroits les plus colorés avec les couleurs les plus saturées pour les teintes froides et chaudes. Et gardez-les toujours en vue. Chaque erreur enchaîne sur une autre. En même temps contrôlez la taille et la forme de chaque coup de pinceau.

Et encore une fois je veux vous rappeler que la peinture ne consiste pas à un copiage isolé de telle ou telle endroit de la nature. Pour peindre il faut déterminer la liaison entre toutes les couleurs en les comparants tout le temps.

Ce qui est plus facile à faire si l’on arrive à voir la nature en entier, et non pas détail par détail.

Maintenant pour donner un exemple je vais peindre à l’aquarelle devant vous une nature morte. J’ai choisi une nature morte qui a une gamme de couleurs assez limitée, ce qui est assez difficile car on est obligé de comparer les couleurs très nuancées.

Donc comment peindre à l’aquarelle une nature morte avec les châtaignes.

Nature morte avec les châtaignes. début de dessin.
Dédut de dessin.
Faites attention, je dessine principalement avec les lignes droites et je vais des grandes formes vers des formes plus petites sans les détailler.

Ici on commence comme d’habitude par la composition de la nature morte. On commence à dessiner toujours par les grandes masses et par les figures géométriques. Vous pouvez voir que j’ai commencé par dessiner une sorte de triangle dans lequel j’ai placé tous les objets. De cette façon j’ai déterminé la forme générale de toute la nature morte.

Nature morte avec les châtaignes.
Je travaille sur les formes des objets. Maintenant on voit déjà que ce sont des châtaignes.

Maintenant je commence à détailler les formes pour rendre les objets plus reconnaissables. Faites attantion , je ne commence pas à dessiner les détails avant d’être sûre que tous les oblets sont placés correctement au niveau de la composition.

Nature morte avec les châtaignes. Je passe une éponge.
Je passe une éponge. Pour cela, comme d’ailleurs pour faire tous les lavis, j’utilise toujours une éponge de mer qui n’abîme pas la surfasse de ma feuille.

Dès que le dessin est terminé, avant de commencer è peindre je passe partout avec une éponge mouillée. je fais cela pour éclaircir un peu le dessin et dégraisser la surface de la feuille aquarelle.

Comment commencer à peindre à l'aquarelle une nature morte avec les châtaignes
La première couche de peinture. Légère et claire.

Je commence à peindre à l’aquarelle toujours par la couleur la plus claire de l’objet pour après aller vers les plus foncées. Ce qui est la base de l’aquarelle classique où on utilise des glacis. Mais dans cette aquarelle je me permet de mixer les deux techniques. La technique du glacis et la technique alla prima. Donc juste après avoir fait la première couche de peinture, je commence à y rajouter d’autres couleurs pendant que la première couche de peinture n’est pas encore séche ce qui permet aux nouveaux couleurs de bien s’intégrer et de se mélanger dans la couche de base.

Nature morte avec les châtaignes. Comment peindre à l'aquarelle

Je commence à peindre la châtaigne de suite en ragoutant les couleurs presque en pleine force.

Comment peindre à l'aquarelle une nature morte avec les châtaignes
Comment peindre à l'aquarelle une nature morte avec les châtaignes. On commence à travailler sur les détails.

Vous voyez qu’ici je travaille plus en technique alla prima que dans la technique de glacis. Je mets les couleurs en pleine force de suite. Cela n’empêche pas qu’après je vais rajouter encore quelques couches de peinture avec les glacis pour affiner la forme.

Comment commencer à peindre à l'aquarelle les châtaignes

De même façon je peins les autres châtaignes. Faites attention, je ne laisse pas les tâches de lumière blanche, malgré qu’elles sont les plus claires, Je les peins avec la couleur bleu clair.

Les piqies de châtaigne

Voilà. Je recommence à travailler avec les glacis pour approfondir les ombres. Quand vous travaillez avec les glacis il faut se rappeler que les couches de peinture aquarelle sont transparentes. Donc à travers une couche de telle ou telle couleur on vois la couleur de la couche inferieure. Alors on doit prendre en considération la couleur de la couche inférieure quand on choisit la couleur pour une couche supérieure. Car en se mélangeant les deux couches en feront une autre .

Comment commencer à peindre à l'aquarelle une nature morte avec les châtaignes. Les ombres.

A cette étape j’approfondie les ombres et je travaille sur le volume des objets.

Comment commencer à peindre à l'aquarelle une nature morte avec les châtaignes. Le volume.

C’est maintenant que l’on peut travailler sur les détails.

peindre à l'aquarelle  une nature morte

Après cela je travaille sur le fond. Tout d’abord je mets la couleur ocre qui me sert de couleur de base pour la table en bois ou j’avais posé mes châtaignes.

Comment peindre une nature morte

Ensuite je commence à peindre la structure du bois. Et tracer légèrement les ombres portées des objets.

Peindre à l'aquarelle le fond dans une nature morte

A l’étape suivante j’approfondie le fond en rajoutant les couleurs froides et je rends les ombres plus foncées dans les endroits ou elles touchent les objets. Cela m’aide à mettre les objets sur la table et à me débarasser de l’effet que les objets peuvent paraître en train de flotter au-dessus de la surface de la table. Pour rendre votre peinture plus unie, passez partout avec un glacis léger en utilisant la couleur que l’on trouve dans tous les autres objets. Dans mon cas c’est la couleur bleue.

Comment finaliser la nature morte

Après avoir fait des ombres je retravaille la structure du bois au premier plan et dans les ombres. Faites attention que la structure du bois qui est très visible au premier plan devient floue au dernier plan et que les lignes de structure du bois suivent la perspective. C’est comme cela que l’on peut montrer que le surface de la table est en horizontale.

comment faire des lavis

Maintenant je fait ressortir les piques claires des châtaignes avec les lavis. Et pour les rendre encore plus claires je les souligne avec les ombres. Pour faire des lavis très précis je travaille avec un pinceau et non pas avec l’éponge. Donc pour enlever la couleur on doit quelque part détruire la couche de peinture. Pour cela on met tout simplement de l’eau sur l’endroit où l’on doit enlever la couleur et après cela on passe par dessus avec un pinceau bien égoutté ou des fois prèsque sec.

Nature morte. Derniers coups de pinceau

Voilà notre nature morte est finie.

Nature morte est finie

Maintenant je vous propose de regarder la vidéo qui vient de ma chaîne YouTube et qui montre une des étapes de la réalisation de cette nature morte ce qui vous aidera à encore mieux visualiser ce cours. Et après cela faites un petit exercice. Pour commencer, je vous conseille de réaliser une nature morte de trois ou quatre objets de structures différentes et une draperie, blanche par exemple. Les conseils pour choisir vos materiels nécessaires à peindre à l’aquarelle vous pouvez trouver dans mon article Débuter en aquarelle. L’information sur la composition de la nature morte vous pouvez la trouver dans mon article Composition. Nature morte. Et sur la composition en générale dans l’article Composition dans la peinture où j’analyse plusieurs oeuvres d’art pour montrer les exemples des compositions utilisées par les grands artistes peintres.

Dans cette vidéo je voudrais vous montrer la première couche de peinture en technique alla prima.

Et bien sûr je serais très contente si vous me laissez des commentaires et même envoyez-moi vos natures mortes si vous avez besoin de mes conseils. Je suis toujours ravie de vous aider ! 🙂

A bientôt

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Débuter en aquarelle. Comment commencer à peindre.

Comment débuter en aquarelle.

Le Matériel pour débuter en aquarelle !

1.  Une planche à dessin.

Pour débuter en aquarelle vous pouvez utiliser une planche à dessin en bois ou de contre-plaqué de 40×50 cm ou 50 cm environ (pour coller une feuille de papier aquarelle).

Planche à dessin à l'atelier
Planche à dessin à l’atelier

Ma planche à dessin.
Ma planche à dessin.

Planche à dessin
Planche à dessin

2. Une boîte de couleurs d’aquarelle.

Il y a une grande diversité de marques présentes sur le marché Français, j’ai personnellement sélectionné quelques marques que je connais depuis des année :

Winsor & Newton

Sennelier

Lefranc & Bourgeois

Van Gogh

White Nights, 

Holbein

Il en existe encore bien d’autres….

Personnellement, j’utilise la boîte d’aquarelle  White Nights 24 couleurs en gobelets. En tout cas, je vous conseille en achetant les couleurs d’aquarelle, de porter votre préférence plutôt sur les couleurs extra-fines.

Boite d'aquarelle White Nights
Boite d’aquarelle White Night

Les caracteristiques des couleurs d’aquarelle White Night et les conseils de mélange des couleurs vous pouvez les trouver dans mon article “Aquarelle White Night”.

3. Les pinceaux pour débuter en aquarelle.

Je vous propose de commencer par 3 pinceaux :

Un grand pinceau en petit gris, (en poil d’écureuils nordiques. )
Un pinceau moyen en marte Kolinsky
Un petit pinceau en marte ou en marte rouge.
Tous les pinceaux lorsqu’ils sont mouillés doivent avoir la pointe effilée.

Pour débuter en aquarelle vous pouvez aussi utiliser les pinceaux synthétiques, mais je trouve qu’ils sont moins adaptés pur l’aquarelle et conviennent plutôt pour la peinture acrylique ou la peinture à l’huile. Mais par défaut vous pouvez les utilisez aussi.

Mes pinceaux d'aquarelle
Mes pinceaux d’aquarelle

Pour faire des lavis et pouvoir corriger des fautes en lavant le papier je vous conseille d’acheter une éponge naturelle de mer. Elle permet de faire les lavis délicatement et n’abîme pas la surface du papier.

4. Les crayons

Faber Castell ou Koh-i-noor , , il existe encore bien d’autres marques.

Dans les duretés H, HB, F,B

Le degré de dureté des mines de crayons est défini par l’échelle suivante :

9H 8H 7H 6H 5H 4H 3H 2H H F HB B 2B 3B 4B 5B 6B 7B 8B 9B
Dure Moyenne Tendre
  • H: dure (ou sèche);
  • B: tendre (ou grasse) ;
  • HB: moyenne ;
  • F: fine. Il s’agit du milieu de l’échelle, HB étant un peu plus tendre.

Mon matériel d'aquarelle
Mon matériel d’aquarelle que j’utilise tous les jours,

5. Le papier d’aquarelle

À mon avis le papier optimal pour débuter en aquarelle est celui de grammage situé entre 300-450 gr. Vous pouvez acheter les feuilles de papier encollées en bloc ou les grandes feuilles de papier en rouleaux. Si vous achetez les blocs de papiers, je vous conseille tout de même de coller les feuilles sur la planche à dessin pour qu’ils ne gondolent pas à cause de l’humidité. Au début vous pouvez les coller avec quatre bandes de scotch, de papier gommé ou de papier autocollant.
En tout cas une feuille de papier aquarelle doit être bien tendue si vous pensez travailler longtemps en technique de glacis ou sur papier mouillé.
Pour les petits croquis les feuilles en bloc conviennent parfaitement.

Il existe trois types de papier aquarelle :

le grain satiné, le grain fin et le grain torchon. Pour commencer je peux vous conseiller d’utiliser le papier en grain fin ou torchon qui conviennent pour faire des essais de l’ensemble des techniques.
Vous avez un grand choix de marques de papier aquarelle :
Arches 100% coton – papier de très bonne qualité, bonne stabilité dimensionnelle (ne gondole pas beaucoup), assez résistant aux grattages. Mais ce papier ne permet pas atténuer les couleurs et faire des lavis.
Waterford 100% coton
Canon 100% cellulose, 100% coton – papier pas cher, le rapport qualité prix est correct.
Hahnemuhle 100% cellulose – papier de très bonne qualité, résistant, convient très bien pour faire les lavis.
Fabriano 100% coton papier de très bonne qualité, mais assez cher.
Sennelier 100% coton ne gondole pas beaucoup au mouillage, résistant, mais il reste très cher.

Le choix de papier aquarelle est énorme, mais au début il vaut mieux commencer à travailler avec le papier cellulose. Car il permet de faire les lavis, et de laver les zones de papier nécessaires pour corriger des fautes, ou d’essayer toutes les techniques.

Pour faire des croquis et des esquisses en aquarelle j’utilise le papier Canon XL Mixmedia – très bon rapport qualité prix.
Pour peindre avec la technique de glaçage autant que « alla prima » je préfère Hahnemuhle dans la référence : Moulin du Coq 300 gr , en blocs, qui est de très bonne qualité, les couleurs ne pénètrent pas si facilement et on peut le laver aisément, et Fabriano en rouleaux.

6. Une palette.

Une palette en plastique pour mélanger les couleurs. Une simple assiette… peut suffire, mais elle devra absolument être blanche. Vous pouvez aussi prendre une feuille de papier blanche ou utiliser une palette en plastique.

palette en plastique ovale pour débuter en aquarelle palette en plastique ronde pour débuter en aquarelle palette en plastique pour débuter en aquarelle palette en plastique rectangulaire pour débuter en aquarelle

7. Un pot de confiture pour l’eau. 

Voilà vous êtes bien équipés. On peut commencer…
Maintenant à vous de jouer ! Je vous invite à passer chez votre spécialiste peinture et beaux-arts, ou de commander chez Géant des beaux-arts, ou Amazon votre matériel.

A vos pinceaux ! On commence….

Je vous propose également de lire mon article “Comment mélanger les couleurs à l’aquarelle”

Et faire un petit exercice  : Mélange de couleurs à l’aquarelle. Exercices. 

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez des questions n’hésitez pas à me les posez dans les commentaires. Je suis toujours ravie de vous aider.

A bientôt !:)

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mélange de couleurs à l’aquarelle. Exercices.

Mélange de couleurs à l’aquarelle.

1. Exercices. Pour appendre la technique “alla prima”.

1. Pour faire le premier exercice de mélange de couleurs à l’aquarelle prenez une feuille de papier 30×40 cm environ et collez cette feuille sur une planche (avec du ruban adhésif) . Délimitez trois rectangles 5×7 cm ou 7×15 cm  environ.
Ensuite prenez une couleur assez lumineuse et commencez à appliquer sur la feuille en dirigeant de la peinture de haut en bas.
En rajoutant de l’eau vous parviendrez à la clarification progressive de la peinture.

2. Un autre exercice de mélange de couleurs à l’aquarelle que je vous propose à faire, est de rajouter progressivement l’autre couleur au lieu de l’eau.
De cette manière vous apprendrez comment faire le gradient de couleurs.

Mélange de couleurs à l'aquarelle. Exercices.
Mélange de couleurs à l’aquarelle. Exercices 1 et 2. Exemple.

 

L’essence de ces exercices de mélange de couleurs est d’apprendre comment gérer les couleurs fluides de l’aquarelle.

 

 

 

2. Exercices. Pour appendre la technique de glacis.

3.  Prenez une feuille de papier 30×40 cm environ et collez cette feuille sur une planche. Délimitez trois rectangles de 5×7 cm ou 7×15 cm environ. La surface de chaque rectangle ne doit pas être trop petite. Maintenant il nous faut dissoudre une des couleurs jusqu’à obtenir un teint clair et transparent.

Ensuite il faut enduire les trois rectangles avec ce teint, partant de l’angle supérieur gauche vers l’angle inférieur droit.

Puis, quand la peinture sera sèche sur les trois rectangles, appliquez une autre couche de peinture sur le deuxième et le troisième rectangle. Et enfin mettez encore la troisième couche sur le troisième rectangle après le séchage des couches précédentes.

Par conséquent, vous obtenez trois rectangles de même couleur mais de luminosité différente.

4. Maintenant faites le même exercice mais en appliquant successivement les couches de couleurs différentes.

Par exemple vous pouvez enduire un rectangle avec la couleur jaune et, après le séchage, appliquez la couleur bleue. (Sur un rectangle bleu appliquez une couleur rouge, après jaune – rouge, etc.)

 

Mélange de couleurs à l'aquarelle. Exemple. Exercice. Glacis.
Mélange de couleurs à l’aquarelle. Exemple. Exercice 3, 4. Glacis.

 

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •