Comment peindre à l’aquarelle une nature morte

Dans cet article nous allons découvrir comment peindre à l’aquarelle une nature morte.

Dans la première partie nous analyserons une nature morte aquarelle et dans la deuxième partie nous réaliserons une petite nature morte à l’aquarelle pas à pas.

Nature morte à l'aquarelle
Je vais peindre à l’aquarelle cette petite nature morte pour vous montrer toutes les étapes de travail.

Je veux commencer par l’organisation de la nature morte. On va peindre à l’aquarelle une nature morte composée d’une cruche bleue, d’une grenade, d’une tranche de melon, les draperies brunes et bleues et comme fond le mur blanc et la draperie jaune.

Les couleurs des objets dans la nature morte sont assez riches, elles sont composées de couleurs différentes. On ne peut pas obtenir ces couleurs sans faire des mélanges riches.

Commençons par dessiner cette nature morte. Je ne vais pas m’arrêter longtemps sur ce sujet, je voudrais juste vous rappeler que pour dessiner la nature morte, comme d’ailleurs pour tous les dessins, on utilise la méthode de comparaison qui consiste à comparer les objets les uns par rapport aux autres et mesurer les proportions.

Dessin d'une nature morte
Faites attention aux lignes auxiliaires qui aident à déterminer les angles , dessiner des ovales et construire la cruche ( la ligne auxiliaire centrale verticale et les lignes auxiliaires horizontales qui aident à dessiner les ovales et mesurer la largeur de la cruche par rapport à sa taille verticale.)

Comment  mesurer les proportions et comment utiliser la méthode de comparaison vous  pouvez lire dans mon article Comment dessiner correctement où je montre aussi les étapes du dessin de la nature morte.

Par quoi commencer pour peindre à l’aquarelle

Donc par quoi commencer pour peindre à l’aquarelle une nature morte. Nous avons deux solutions. Deux techniques différentes. Si l’on veut utiliser la technique alla prima on doit commencer par les objets qui ont des couleurs assez claires et vives.

Si l’on travaille dans la technique d’aquarelle classique, cela veut dire dans la technique des glacis, on doit commencer par les teintes les plus claires et aller vers celles plus foncées en superposant progressivement les couches. Donc au début essayons de peindre à l’aquarelle en technique classique, mais en rajoutant quelques éléments de la technique alla prima. Comment mixer les deux techniques ainsi que comment peindre sur le papier ou la couche de peinture mouillée je vais vous le monter dans la deuxième partie de cet article.

Maintenant un peu de théorie. Dans la première partie de l’article nous allons analyser une nature morte faite par un élève.  Dans notre nature morte les objets qui ont les couleurs les plus déterminées sont la grenade et la cruche, donc il est plus facile de trouver les couleurs de ces objets. Comme on a décidé de travailler dans la technique classique avec les éléments d’alla prima on peut peindre ces objets de suite en pleine force de couleurs. Cela va déterminer la tonalité générale de notre nature morte.

Nature morte

La cruche étant bleue en général, elle a beaucoup de nuances de couleurs. Dans l’ombre et dans la lumière on voit  les couleurs différentes. Par exemple dans l’ombre la couleur bleue devient presque violette et quelque part vert-brun sous l’influence des reflets des autres objets.
Sur l’influence de couleurs  vous pouvez lire dans mon article Comment dessiner en volume.

Comment utiliser la méthode de comparaison pour peindre à l’aquarelle

Un conseil.

Pour arriver à voir, capter la couleur la plus juste possible essayez de regarder de façon à voir la cruche en entier et avec le fond. Je sais qu’au début c’est très difficile à faire.

Mais cela aide énormément pour ne pas se tromper avec les couleurs et avec la tonalité générale.

Il existe encore une autre technique pour voir la vraie couleur d’un objet. Pour déterminer une couleur il ne fait pas regarder directement l’objet que vous êtes en train de peindre, mais à coté de lui.

Cela veut dire à quel point le côté éclairé de la cruche est plus foncé en comparaison du mur qui sert du fond. Vous pouvez aussi vérifier les contrastes en regardant la nature morte en pliant les yeux. Mais cette technique aide plutôt à voir clairement la tonalité des objets, mais ne marche pas si bien que la première technique pour voir des couleurs.
Il faut se souvenir encore que la peinture aquarelle a la tendance à s’éclaircir en séchant.

Donc quand vous cherchez la couleur pour le côté éclairé, essayez de voir la cruche en entier avec le fond pour identifier le contraste basique de la silhouette de la cruche par rapport au mur.

Quelle technique d’aquarelle utiliser ?

Les couleurs de l’aquarelle peuvent perdre presque 30% de leur (intensité) saturation.

Donc quand vous travaillez dans la technique alla prima je vous conseille de peindre à l’aquarelle avec les couleurs un peu plus fortes, que vous ne les voyez dans la nature, car elles vont s’éclaircir un peu.
Dès que vous aurez peint la lumière, continuez avec la pénombre. Quand vous peignez la lumière vous pouvez utiliser sa couleur comme la couleur de base pour la cruche et mettre cette couleur partout sur toute la surface de la cruche, sauf la tâche de lumière, qui reste pour l’instant blanche. (Dans la technique aquarelle classique la couleur blanche ne s’utilise pas, le blanc dans la technique classique, c’est la couleur du papier pour aquarelle. )

Il existe les techniques dans lesquelles l’on utilise le blanc gouache, mais ce n’est pas déjà la technique propre aquarelle, mais plutôt une technique mixte.

Et je vous conseille fortement d’apprendre la technique d’aquarelle classique avant d’utiliser les techniques mixtes.

Car la technique d’aquarelle classique donne les bases pour toutes les autres techniques.

Revenons à notre nature morte. Donc la couleur du côté éclairé peut nous servir comme la couleur de base pour la cruche, après on rajoute une couche de couleur de pénombre qui à son tour peut servir de base pour l’ombre. Les ombres sur les parties différentes de la cruche seront différentes aussi sous l’influence des reflets des autres objets.

Essayez toujours de trouver la différence des nuances des couleurs des ombres en les comparants entre elles. Et ne mélangez pas les mêmes couleurs pour l’ombre, la pénombre, pour la lumière et pour les ombres réfléchies, pour qu’elles soient différentes non seulement par la tonalité mais aussi par la nature du ton de couleur. Un petit exercice de mélange de couleurs vous pouvez trouver dans mon article Mélange de couleurs à l’aquarelle.

Ayant peint la cruche, faites de même façon pour la grenade. N’oubliez jamais de regarder la grenade en entier et chercher la différence entre les nuances du rouge.

Une régle incontournable pour peindre à l’aquarelle

Ici je veux vous rappeler d’une règle incontournable de la peinture. Quand vous travaillez dans n’importe quelle technique que peinture, que ce soit l’aquarelle, la peinture à l’huile ou l’acrylique… si dans la lumière on utilise les couleurs chaudes, dans l’ombre on doit utiliser les couleurs froides et si on peint la lumière avec les couleurs froides, l’ombre sera chaude. C’est un des premiers principes de la peinture. Le contraste des couleurs froides et des couleurs chaudes.

Commençant à peindre à l’aquarelle la tranche de melon comparez sa couleur et sa tonalité avec celles du mur et des draperies. Qu’est-ce qui est plus clair, le melon ou le mur ? Qu’est ce qui est plus froid au niveau des couleurs, le mur, le melon ou l’assiette ? Quelles sont les différences entre eux ?
Quand on travaille, on se pose tout le temps des questions comme ça et on observe la nature. Ces questions et les réponses que l’on trouve nous aident à avancer vite et à éviter beaucoup d’erreurs dans notre peinture.

Quand vous travaillez sur votre peinture regardez de temps en temps votre travail de loin (ou dans le miroir). Cela aide énormément à voir les erreurs.

Peindre à l’aquarelle sur une couche seche ou umide ?

Peignant en aquarelle travaillez toujours sur la feuille de papier où il y a déjà une couche de peinture complètement sèche ou au contraire très humide, mais pas sur la couche de peinture demi-sèche (bien sûr si vous ne voulez pas avoir l’effet que la couche de peinture superposée “déchire ” la couche inférieur. Cet effet vous pouvez utiliser exprès quand vous peignez l’écume sur les vagues. Je vais vous parler de cette technique quand on va apprendre peindre la mer en aquarelle).

Donc pour l’instant on travaille uniquement que sur les couches sèches. N’oublions pas que la couleur nous sert pour relever la forme d’un objet. C’est pour cela que chaque coup de pinceau doit suivre le dessin et la forme de l’objet.
Quand on travaille en couleur il est toujours plus difficile de déterminer les fautes et les corriger. Ici l’unité, l’ensemble de la peinture et son harmonie se composent de la couleur, sa tonalité, et sa saturation. Par exemple on trouve une bonne tonalité de couleur, mais cette couleur doit être correcte au niveau de la saturation et ses nuances de coloris. Il arrive que l’on ai réalisé très bien un objet dans la nature morte, mais on n’a pas réussi à trouver une bonne tonalité et bonne couleur pour un objet à côté ou pour le fond.

peindre à l'aquarelle une nature-morte

Alors l’harmonie de la nature morte sera en déséquilibre. Comment peut-on corriger cela ? C’est une question difficile. Est-ce que l’on doit refaire cette étude ? 

Mais où sont les garanties que l’on ne fera pas les mêmes erreurs, si l’on n’a pas compris l’origine de notre échec…. ? 

C’est pour cela que l’on doit s’obliger de s’habituer à l’ordre du travail.

Pour peindre à l’aquarelle correctement, il faut se corriger, comparer des objets et des couleurs, se poser des questions sans arrêt durant tout le travail.

Comment comparer les couleurs

Donc comment comparer… pour ne pas se tromper. Je vous conseille de comparer les couleurs chaudes avec les couleurs chaudes avec les chaudes, les froides avec les froides, les couleurs claires avec les couleurs claires, les foncées avec les foncées, les peu saturées avec les mêmes. Et bien sûr on doit toujours prendre le temps penser aux contrastes des couleurs et de leur tonalité. Cela étant fait on peut vérifier en regardant la nature en pliant les yeux. Déterminez les endroits les plus colorés avec les couleurs les plus saturées pour les teintes froides et chaudes. Et gardez-les toujours en vue. Chaque erreur enchaîne sur une autre. En même temps contrôlez la taille et la forme de chaque coup de pinceau.

Et encore une fois je veux vous rappeler que la peinture ne consiste pas à un copiage isolé de telle ou telle endroit de la nature. Pour peindre il faut déterminer la liaison entre toutes les couleurs en les comparants tout le temps.

Ce qui est plus facile à faire si l’on arrive à voir la nature en entier, et non pas détail par détail.

Maintenant pour donner un exemple je vais peindre à l’aquarelle devant vous une nature morte. J’ai choisi une nature morte qui a une gamme de couleurs assez limitée, ce qui est assez difficile car on est obligé de comparer les couleurs très nuancées.

Donc comment peindre à l’aquarelle une nature morte avec les châtaignes.

Nature morte avec les châtaignes. début de dessin.
Dédut de dessin.
Faites attention, je dessine principalement avec les lignes droites et je vais des grandes formes vers des formes plus petites sans les détailler.

Ici on commence comme d’habitude par la composition de la nature morte. On commence à dessiner toujours par les grandes masses et par les figures géométriques. Vous pouvez voir que j’ai commencé par dessiner une sorte de triangle dans lequel j’ai placé tous les objets. De cette façon j’ai déterminé la forme générale de toute la nature morte.

Nature morte avec les châtaignes.
Je travaille sur les formes des objets. Maintenant on voit déjà que ce sont des châtaignes.

Maintenant je commence à détailler les formes pour rendre les objets plus reconnaissables. Faites attantion , je ne commence pas à dessiner les détails avant d’être sûre que tous les oblets sont placés correctement au niveau de la composition.

Nature morte avec les châtaignes. Je passe une éponge.
Je passe une éponge. Pour cela, comme d’ailleurs pour faire tous les lavis, j’utilise toujours une éponge de mer qui n’abîme pas la surfasse de ma feuille.

Dès que le dessin est terminé, avant de commencer è peindre je passe partout avec une éponge mouillée. je fais cela pour éclaircir un peu le dessin et dégraisser la surface de la feuille aquarelle.

Comment commencer à peindre à l'aquarelle une nature morte avec les châtaignes
La première couche de peinture. Légère et claire.

Je commence à peindre à l’aquarelle toujours par la couleur la plus claire de l’objet pour après aller vers les plus foncées. Ce qui est la base de l’aquarelle classique où on utilise des glacis. Mais dans cette aquarelle je me permet de mixer les deux techniques. La technique du glacis et la technique alla prima. Donc juste après avoir fait la première couche de peinture, je commence à y rajouter d’autres couleurs pendant que la première couche de peinture n’est pas encore séche ce qui permet aux nouveaux couleurs de bien s’intégrer et de se mélanger dans la couche de base.

Nature morte avec les châtaignes. Comment peindre à l'aquarelle

Je commence à peindre la châtaigne de suite en ragoutant les couleurs presque en pleine force.

Comment peindre à l'aquarelle une nature morte avec les châtaignes
Comment peindre à l'aquarelle une nature morte avec les châtaignes. On commence à travailler sur les détails.

Vous voyez qu’ici je travaille plus en technique alla prima que dans la technique de glacis. Je mets les couleurs en pleine force de suite. Cela n’empêche pas qu’après je vais rajouter encore quelques couches de peinture avec les glacis pour affiner la forme.

Comment commencer à peindre à l'aquarelle les châtaignes

De même façon je peins les autres châtaignes. Faites attention, je ne laisse pas les tâches de lumière blanche, malgré qu’elles sont les plus claires, Je les peins avec la couleur bleu clair.

Les piqies de châtaigne

Voilà. Je recommence à travailler avec les glacis pour approfondir les ombres. Quand vous travaillez avec les glacis il faut se rappeler que les couches de peinture aquarelle sont transparentes. Donc à travers une couche de telle ou telle couleur on vois la couleur de la couche inferieure. Alors on doit prendre en considération la couleur de la couche inférieure quand on choisit la couleur pour une couche supérieure. Car en se mélangeant les deux couches en feront une autre .

Comment commencer à peindre à l'aquarelle une nature morte avec les châtaignes. Les ombres.

A cette étape j’approfondie les ombres et je travaille sur le volume des objets.

Comment commencer à peindre à l'aquarelle une nature morte avec les châtaignes. Le volume.

C’est maintenant que l’on peut travailler sur les détails.

peindre à l'aquarelle  une nature morte

Après cela je travaille sur le fond. Tout d’abord je mets la couleur ocre qui me sert de couleur de base pour la table en bois ou j’avais posé mes châtaignes.

Comment peindre une nature morte

Ensuite je commence à peindre la structure du bois. Et tracer légèrement les ombres portées des objets.

Peindre à l'aquarelle le fond dans une nature morte

A l’étape suivante j’approfondie le fond en rajoutant les couleurs froides et je rends les ombres plus foncées dans les endroits ou elles touchent les objets. Cela m’aide à mettre les objets sur la table et à me débarasser de l’effet que les objets peuvent paraître en train de flotter au-dessus de la surface de la table. Pour rendre votre peinture plus unie, passez partout avec un glacis léger en utilisant la couleur que l’on trouve dans tous les autres objets. Dans mon cas c’est la couleur bleue.

Comment finaliser la nature morte

Après avoir fait des ombres je retravaille la structure du bois au premier plan et dans les ombres. Faites attention que la structure du bois qui est très visible au premier plan devient floue au dernier plan et que les lignes de structure du bois suivent la perspective. C’est comme cela que l’on peut montrer que le surface de la table est en horizontale.

comment faire des lavis

Maintenant je fait ressortir les piques claires des châtaignes avec les lavis. Et pour les rendre encore plus claires je les souligne avec les ombres. Pour faire des lavis très précis je travaille avec un pinceau et non pas avec l’éponge. Donc pour enlever la couleur on doit quelque part détruire la couche de peinture. Pour cela on met tout simplement de l’eau sur l’endroit où l’on doit enlever la couleur et après cela on passe par dessus avec un pinceau bien égoutté ou des fois prèsque sec.

Nature morte. Derniers coups de pinceau

Voilà notre nature morte est finie.

Nature morte est finie

Maintenant je vous propose de regarder la vidéo qui vient de ma chaîne YouTube et qui montre une des étapes de la réalisation de cette nature morte ce qui vous aidera à encore mieux visualiser ce cours. Et après cela faites un petit exercice. Pour commencer, je vous conseille de réaliser une nature morte de trois ou quatre objets de structures différentes et une draperie, blanche par exemple. Les conseils pour choisir vos materiels nécessaires à peindre à l’aquarelle vous pouvez trouver dans mon article Débuter en aquarelle. L’information sur la composition de la nature morte vous pouvez la trouver dans mon article Composition. Nature morte. Et sur la composition en générale dans l’article Composition dans la peinture où j’analyse plusieurs oeuvres d’art pour montrer les exemples des compositions utilisées par les grands artistes peintres.

Dans cette vidéo je voudrais vous montrer la première couche de peinture en technique alla prima.

Et bien sûr je serais très contente si vous me laissez des commentaires et même envoyez-moi vos natures mortes si vous avez besoin de mes conseils. Je suis toujours ravie de vous aider ! 🙂

A bientôt

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *