Comment dessiner un cheval

Dans cet article je vais vous parler de comment dessiner un cheval. C’est un sujet très complexe. Dessiner un cheval est souvent plus difficile qu’une personne. Même les artistes peintres professionnels évitent souvent de dessiner un cheval dans la perspective et dans les positions difficiles. Et c’est dommage. Le cheval est un animal magnifique !

Si vous lisez cet article, cela signifie que vous avez déjà lu le premier article de mon tutoriel “Apprendre à dessiner un cheval” dans lequel je parle de l’anatomie du cheval, des proportions, des allures, des positions et des mouvements et beaucoup d’autres informations importantes à connaitre pour apprendre à dessiner un cheval correctement. Si vous ne l’avez pas lu je vous conseille fortement de le lire pour que ce tutoriel soit le plus complet, le plus compréhensible et plus utile pour vous.

Comme j’aborde un sujet très complexe, j’ai été obligé de séparer mon tutoriel en trois articles.

1. Apprendre à dessiner un cheval (Anatomie du cheval) Article précédent.

2. Comment dessiner un cheval. Toutes les méthodes pour réussir votre dessin.( l’article que vous lisez actuellement).

3. Comment dessiner un cheval étape par étape dans lequel je vais réaliser devant vous le dessin d’un cheval pour vous montrer le processus du travail étape par étape. ( cet article sera publié prochainement ).   

Donc article 2.

Comment dessiner un cheval.

Dans cet article je vous donnerai les méthodes pour dessiner un cheval.

Je sais que souvent on a tellement envie de passer directement à la pratique et éviter la théorie qui nous parait longue, inintéressante et peu utile. Mais je vous assure que, pour apprendre à dessiner un cheval correctement on ne peut pas s’en passer. Donc je vous conseille de lire cet article “Comment dessiner un cheval” avant de passer à l’article 3 de ce tutoriel “Comment dessiner un cheval étape par étape” qui est très pratique.

Pour comprendre comment dessiner un cheval, il faut que l’on parle de plusieurs étapes d’apprentissage.

1. Pour apprendre à dessiner un cheval il est très souhaitable de commencer par faire des croquis rapides d’après nature pour apprendre à capter le mouvement du cheval.

2. S’il y a la possibilité de dessiner à partir du modelage d’un cheval ou de sculptures équestres. (Cela aide à étudier tranquillement chaque volume et chaque détail). Vous pouvez bien sûr faire quelques dessins d’après des photos. Mais dans ce cas il vous fait choisir une photo sur laquelle vous voyez clairement tous les volumes et où il n’a pas de déformations visuelles des formes. Moi je suis plutôt partisane de dessiner à partir de sculptures, car sur les sculptures on voit toutes les formes en volume et on ne risque pas de faire une faute à cause du fait qu’on ne voit pas toutes les formes correctement et en volume.

Comment dessiner un cheval. Dessin d'après une modelage du cheval de Peter Clodt.
Dessin d’après un modelage du cheval de Peter Clodt.

Bien sûr, si vous n’avez pas de cette possibilité, commencez par étudier de bonnes photos de chevaux. Vous pouvez également faire quelque copies de dessins ou de peintures équestres des grands artistes peintres.

Mais ici faites très attention, dans chaque époque existaient des canons définissant comment dessiner un cheval. Et oui…, tout comme pour dessiner un corps humain ou un visage il existe de nombreux canons. Je vous conseille de prendre pour copier les dessins et les peintures de Rubens, Géricault, Delacroix, Leonard de Vinci, Serov, Samokich, les sculptures, même en photo, Evgueni Lanceray, Peter Clodt. Bien sûr ils ne sont pas seuls à bien dessiner des chevaux, mais c’est juste que pour moi, en vous conseillant de copier des peintures de ces peintres je suis sûre que vous allez copier les dessins qui sont très corrects et qui ne sont pas énormément influencés par les canons et la mode qui existaient à leur époque. 

3. Et la troisième étape. Essayons de dessiner un cheval d’après nature. Cela ne sera pas déjà un croquis rapide, mais le vrai dessin en détails. D’un premier regard il semble que ce soit  impossible. Comment dessiner un cheval s’il bouge tout le temps ?! Mais il y a une technique pour cela aussi. C’est pour cela que je vous ai conseillé tout d’abord de commencer par dessiner des croquis rapides. Comme cela vous allez vous préparer aux dessins plus longs en durées.

Donc comment dessiner un cheval d’après nature.   

Pour faire des croquis il vous suffit d’avoir un bloc note, un crayon H2 – H5et une gomme.

Admettons que vous ayez commencé à dessiner un cheval qui se promène dans le pré. Vous avez commencé votre dessin, mais le cheval ne vous attend pas, il se déplace.
Quoi faire !? Vous laissez tout simplement votre croquis inachevé, ( mais vous le gardez ! ) et vous passez à un autre croquis. Le cheval bouge et change de position encore, vous passez à un autre croquis sans avoir fini le croquis précédant. Et vous surveillez, dès que le cheval a pris la position d’un de vos croquis vous y revenez pour le finir.

Croquis. Comment dessiner un cheval.
Croquis. Cheval avec son attelage.

En fait, un cheval au pâturage n’a pas beaucoup de positions différentes et à un moment ou un autre il va revenir dans la position dont vous avez besoin. Peut-être que ce ne sera pas à 100% la position que vous avez dessiné, mais elle en sera très proche. Et notre but quand on fait des croquis, ce n’est pas dessiner précisément chaque forme, mais de capter le mouvement, le caractère d’un cheval concret et sa silhouette.

Comment dessiner un cheval. Croquis rapides.
Croquis rapides faits d’après nature

Mais avant de commencer à dessiner d’après nature je vous conseille fortement d’étudier l’anatomie d’un cheval, ses proportions ( vous pouvez le trouver dans mon article “Apprendre à dessiner un cheval”) et types en fonction de la race. Cela aide énormément ! Croyez-moi !

Cela aide surtout quand on veut passer à l’étape suivante, le dessin d’un cheval d’après nature. Ce n’est pas déjà un croquis ! Sur ce dessin on peut travailler plusieurs heures.  

Quand on dessine une personne, on utilise des méthodes qui nous aident à construire notre dessin, notamment on utilise la méthode de comparaison, on mesure des proportions, on détermine une ligne centrale auxiliaire qui nous aide à capter le mouvement. Tout à fait pareil quand on veut dessiner un cheval.

La ligne centrale auxiliaire du cheval

La ligne centrale auxiliaire, on peut la voir quand on essaie de dessiner un cheval de face, dans la position ¾ et vue de l’arrière. Sur ce dessin vous pouvez voir la ligne centrale auxiliaire en plusieurs positions. Pour apprendre à capter la ligne centrale qui détermine la position et le mouvement d’un cheval, vous pouvez vous entrainer en regardant et en dessinant d’après des photos de chevaux dans différentes positions. Il est très utile également d’apprendre à capter le mouvement en utilisant les schémas simples comme celui-ci.

Comment dessiner un cheval. La ligne centrale
La ligne centrale auxiliaire.

Et bien sûr quand vous dessinez un cheval, n’oubliez pas d’utiliser les règles de la perspective et la méthode de comparaison. Et fait je vous conseille comme d’habitude de commencer à dessiner le cheval selon votre impression sans corriger et mesurer des proportions et ensuite d’utiliser la méthode de comparaison pour vérifier et peut-être corriger votre première impression. La première impression est souvent la bonne. En plus elle sert de point de départ pour notre dessin. Et bien sûr avant de dessiner n’oubliez pas de tracer la place de votre dessin sur la feuille de papier. C’est très important. C’est tellement dommage quand on voit de beaux dessins, mais qui sont très mal placés sur une feuille. La composition est la base de la peinture et dessin !

Donc après avoir dessiné des croquis, passons au dessin du cheval plus détaillé et donc plus long en temps.

Pourquoi il est important de réaliser ces dessins ?

Quand on dessine des croquis on étude le mouvement et le caractère du cheval, alors que dans le dessin de longue haleine on étudie la construction du corps du cheval et ses détails. Donc notre tâche devient plus difficile. A par le mouvement on doit maintenant travailler précisément sur chaque détail. Je vous rappelle qu’il est très souhaitable de consulter l’anatomie du cheval avant de commencer à dessiner. Même je vous conseille de prendre le temps pour dessiner la construction anatomique du cheval. Quand on dessine on mémorise mieux, comme cela vous aurez plus de facilité pour appliquer vos connaissances d’anatomie à la pratique.

Donc revenons à notre dessin.

Les points d’appuis visuels pour dessiner un cheval de profil.

Comment dessiner un cheval. Etape 1.
Comment dessiner un cheval. Première étape. Ici après avoir trouvé la place de notre dessin sur une feuille, on commence à construire la forme générale du cheval par les grandes masses. Faites attention, on commence à dessiner avec les lignes droites en construisant les formes avec les facettes. Comme pour tous les autres dessins on va des grandes formes vers les plus petites. Et bien sur pour bien placer les masses on utilise la méthode de comparaison.

Quand on dessine un cheval de profil pour commencer le dessin on doit trouver les points d’appuis visuels pour déterminer la construction générale du cheval. Pour le dessin en profil pour les points d’appui on peut prendre la nuque, l’œil, le nez, la ganache, le garrot, l’épaule et le bras, le coude, le genou, le sabot, la croupe, le pointe de la hanche, le jarret et le boulet.

En construisant votre dessin selon ces points d’appuis vous pourrez facilement vérifier les proportions générales du cheval et les déclinaisons des axes principaux des formes générales.

Comment dessiner un cheval. Etape 2.
Comment dessiner un cheval. Deuxième étape. Ici on voit que les formes deviennent plus arrondies. Sur ce dessin on travaille plus sur les détails, on precise les formes, on travaille sur les ombres et la lumière pour rendre notre cheval vivant.

Maintenant nous parlerons de l’ordre du dessin.

On commence toujours à dessiner un cheval par les grandes masses et volumes en utilisant aussi, comme d’ailleurs dans n’importe quel dessin les formes simples géométriques. On va toujours des grandes formes vers les plus petites et ensuite vers les détails. Quand vous dessinez faites attention à ce que le relief principal des muscles se concentre principalement sur la ceinture scapulaire et la ceinture pelvienne. La particularité de la construction du corps du cheval en comparaison avec celle du corps humain, facilite la représentation d’un cheval de profil et au contraire rend plus compliqué le dessin d’un cheval de face.

Sur ce dessin vous pouvez voir la géométrie des formes principales d’un cheval dessiné de face.

Comment dessiner un cheval. la géométrie des formes du cheval.
La géométrie des formes du cheval.

Quand vous dessinez un cheval dans une position difficile, en perspective, le schéma géométrique du corps d’un cheval est très utile pour la compréhension de la construction volumno-spatiale du corps en perspective. Ce schéma géométrique n’est pas une étape du dessin. Au cours du dessin elle doit être tracée avec les lignes auxiliaires légères, faciles à effacer après.     

Sur le dessin suivant vous pouvez voir des muscles du cheval dessinés dans la même position de face.

Les muscles du cheval. Comment dessiner un cheval
Les muscles du cheval.

Ce dessin nous montre la dernière étape de construction d’un cheval.

Comment dessiner un cheval. Etape finale

Le plus difficile est de dessiner un cheval en galop de face. Avec les jambes tendues vers le spectateur. Pour apprendre à dessiner un cheval en galop de face il faut mettre assez de temps pour étudier et  dessiner les jambes dans les positions différentes. Essayons de dessiner un crayon en perspective avec la mine orientée vers nous (cela veut dire de face ). Je vous assure, c’est très difficile.

Une jambe du cheval a une construction beaucoup plus complexe, qu’un crayon. Donc quand vous dessinez les jambes du cheval en perspective, essayez de comprendre la déformation optique des formes en vous accrochant avec le regard du relief du genou, du paturon et du boulet.

Comment dessiner un cheval.  Les jambes du cheval.
Les jambes du cheval.

Pour apprendre la construction des jambes du cheval en perspective je vous conseille de dessiner à partir de sculptures ou s’il n’y a pas de cette possibilité, dessinez- les d’après des photos. Mais bien que trouver une photo à dessiner soit très facile, à part cela je vous conseille quand même de trouver la possibilité de dessiner des sculptures, par exemple dans les musées.

Eclairage.

Pour réussir à dessiner un cheval il est très important de choisir son éclairage, la place de la source de lumière. Si la source de lumière se trouve derrière ou devant le cheval la lumière glisse sur les formes en faisant ressortir les volumes et les reliefs des muscles. Il est très intéressant d’utiliser la position du cheval en contre – jour et au contraire de face. En ce cas-là les volumes seront plus aplatis mais en revanche on verra plus le jeu des couleurs sur le poil.

Quand vous dessinez un cheval faites attention à la brillance du poil. La brillance peut faire ressortir encore plus les volumes et le relief des muscles. Ce dessin nous montre par exemple comment la brillance du poil peut faire ressortir les reliefs essentiels des muscles.

Comment dessiner un cheval. La brillance du poil.
La brillance du poil du cheval

Faites attention parce que la brillance du poil dépend beaucoup de l’éclairage, de l’état général du cheval et de la saison. Par exemple en hiver quand le poil est plus long la brillance du poil s’aperçoit moins, mais en revanche on aperçoit mieux la localisation des couleurs de la robe du cheval. Je vous conseille d’étudier les couleurs de différentes robes des chevaux. Mais souvenez-vous, la couleur de la robe est toujours soumise aux volumes et à la forme générale du cheval.

Parlons maintenant comment dessiner un cheval et ses détails.

1.La tête d’un cheval et les détails.

La tête du cheval
La tête du cheval

La tête du cheval est une des parties les plus difficiles à dessiner. Car elle a une forme complexe et beaucoup de petits détails. En plus, c’est comme dans un portrait d’une personne en dessinant la tête du cheval on doit transmettre le caractère, le tempérament, l’attitude personnelle, l’état d’esprit, les sentiments….  Tout à fait comme chez une personne.

Le crâne du cheval
Le crâne du cheval

Quand on étudie la tête d’un cheval on ne voit pas beaucoup de relief musculaire, alors que le crâne s’aperçoit clairement. Je vous conseille d’étudier la construction du crâne du cheval, cela vous donnera la base pour construire la tête du cheval. Faites attention également au placement des yeux, des oreilles, de la forme de l’arcade zygomatique et du nez.

Les oreilles, le nez et l'oeil du cheval. Comment dessiner un cheval
Les oreilles, le nez et l’oeil du cheval

Pour bien placer les détails utilisez la même méthode et l’ordre du travail que pour dessiner un visage en utilisant les lignes auxiliaires. Cette méthode et tout le processus du travail vous pouvez les voir dans mon article Comment dessiner un visage.

2. La tête et le cou du cheval.

Le cou est une des parties les plus souples et mobiles du cheval.

Pour exprimer l’état du cheval, si le cheval est calme ou inquiet, etc., il faut toujours dessiner la tête avec le cou. Si le cheval est inquiet le cou est levé, s’il est calme le cou avec la tête sont baissés. Sur ce dessin on peut voir la tête du cheval dans différentes perspectives et dans des états différents.

La tête du cheval. Comment dessiner un cheval
La tête du cheval

Sur ce dessin le cou et la tête du cheval sont en position libre et assemblé. Ici on voit bien comment change la forme des muscles dans ces positions.

La tête et le cou du cheval. Comment dessiner un cheval
La tête et le cou du cheval

Ces deux dessins peuvent nous servir pour faire un exercice. Essayons de copier ces dessins, pas pour copier la technique, mais pour comprendre la perspective, le fonctionnement des muscles, étudier les facettes des formes et les lignes centrales.

Pour exprimer les sentiments du cheval il faut faire très attention au nez, aux yeux et aux oreilles.

Quand le cheval court, les narines deviennent plus grandes et leur forme plus ronde, la silhouette de la tête au niveau du nez change.

La poitrine et la ceinture scapulaire du cheval.

Comment dessiner un cheval

On peut voir la scapula au niveau de la bosse d’épaule. L’humérus est caché par les grands muscles. Au niveau de la partie inférieure de la ceinture scapulaire on peut voir les veines. Surtout on voit bien les veines quand le cheval a chaud, quand il court ou après des exercices physiques. De profil on peut voir le relief des muscles de la poitrine. Si l’on regarde la poitrine de face, elle aura une construction de la forme complexe car c’est ici que les muscles du cou, les muscles de la poitrine font «  un nœud ».                                                  

 La croupe du cheval.

Pour dessiner cette partie du cheval on doit faire attention aux trois points d’appui visuels. Ce sont la pointe de la hanche et l’extrémité de la croupe au niveau des os du bassin et de la 6-ème vertèbre lombaire, le grasset et la tubérosité ischiatique. Sur ce dessin la brillance du poil détermine les endroits les plus volumiques de la croupe.

Les jambes antérieures du cheval.

En dessinant les jambes on voit que les os du squelette s’aperçoivent mieux que dans les autres parties du cheval. Ici on voit aussi très bien les muscles et les tendons.

Pour dessiner la forme des jambes antérieures il est très important de faire attention aux points d’appuis :

  1. La partie qui s’appelle le genou, mais en réalité, si l’on compare avec le bras humain c’est la partie qui correspond au poignet.  La surface supérieure du genou est un peu aplatie et la surface arrière est plus arrondie.
  2. Le boulet.
  3. Le sabot qui d’un premier regard n’est pas difficile au niveau de sa forme mais pose parfois des problèmes. Faites toujours attention à sa position par rapport à la jambe et à son angle.   
Les jambes anterieurs

Les jambes sont une des parties des plus difficiles du dessin. Quand on dessine les jambes on doit faire attention au relief des muscles et des tendons, étudier à quel os correspond telle ou telle protubérance. Ici la connaissance d’anatomie est indispensable.

Faites attention sur les jambes on peut voir toujours un réseau de veines qui ressortent bien en relief dans le sens transversal par rapport aux muscles. Je vous conseille de jeter un coup d’œil sur l’anatomie du cheval pour étudier les muscles et les tendons qui font le relief des jambes. ( Notamment le tendon fléchisseur superficiel du doigt ( perforé), le tendon perforant, le tendon extenseur du doigt). 

Vous n’êtes pas obligé de mémoriser leurs noms, sauf si cela vous aide à mémoriser aussi leurs formes et leurs fonctionnements ( ce qui est mon cas ), mais étudier leurs formes et comment le relief change en fonction du mouvement du cheval. Si le cheval a les fanons, ce qui est souvent le cas des chevaux de races d’attelage ou de n’importe quel cheval au pâturage d’hiver ( les fanons servent d’une sorte de protection pour les jambes du cheval, donc il poussent vite quand le cheval vit dans les prés en hiver ). Donc les fanons ne doivent pas vous perturber durant la construction de la forme de la jambe. Je vous conseille de toujours dessiner les jambes sans fanon et de les dessiner après pour rajouter de l’identité de votre cheval. 

Les jambes postérieures du cheval.

Les points d’appui pour l’artiste pour les jambes postérieures sont :

  1. Le jarret. L’angle de jarret peut être plus ou moins différent, plus aigus ou plus obtus. Cela dépend de la race et de l’extérieur du cheval concret.
  2. Le boulet et le sabot peuvent être un peu différents de ceux des jambes antérieures. L’angle du sabot par rapport à la surface horizontale peut être plus obtus que celui des sabots des jambes postérieures. La fonction des jambes antérieures – appui, accrochage, la fonction des jambes postérieures – répulsion.
les jambes postérieures du cheval
Les jambes postérieures du cheval.

Comment dessiner un cheval en mouvement.

Les mouvements du cheval sont principalement concentrés sur le cou, la queue et les jambes.

Le cou c’est la partie la plus mobile et la plus souple. La position du cou et de la tête du cheval reflètent son état général. La silhouette du cou peut être très différente même avec le même mouvement. Par exemple dans la position « assemblé » la silhouette dépend de la race, du type du cheval, de son extérieur, de la façon de cavalier à assemblé le cheval.

Les mouvement du cou du cheval. Comment dessiner un cheval.
Les mouvement du cou du cheval.

Les mouvements de la queue sont très variés aussi. Quand le cheval est calme la queue est serrée contre la croupe, mais au moment de l’excitation ou quand le cheval court il monte la queue assez haut, avec une belle flexion chez les certaines races comme le pur-sang arabe et ses croisements. La queue comme le cou montrent l’état général du cheval.

Le caractère des mouvements des jambes est relativement simple. Les jambes bougent en avant, en arrière et très peu de côté. Pour étudier la différence des mouvements du cheval sur les trois allures je vous propose de consulter mon premier article de ce tutoriel “Apprendre à dessiner un cheval”. Notamment les schémas qui montrent les positions du cheval sur les trois allures.

Pour apprendre à dessiner les allures du cheval vous pouvez étudier des photos de chevaux. Mais ce qui est aussi important c’est d’apprendre à sentir et capter l’amplitude et le caractère du mouvement de chaque cheval. Quand on regarde un cheval qui trotte on est capable de capter facilement le caractère du mouvement car c’est un mouvement que est assez répétitif.

Un trotteur
Un trotteur.
Schéma du trot du cheval.
Schéma du trot du cheval.

Mais il est beaucoup plus difficile de capter le caractère du mouvement du cheval qui galope, surtout quand c’est un galop de course. Le mouvement est asymétrique.

Cheval au galop. Comment dessiner un cheval
Cheval au galop

Pour apprendre à dessiner ce mouvement difficile on est obligé d’utiliser des photos, qui nous aident beaucoup car alors on peut voir clairement le mouvement et qui en même temps mous empêche de garder la perception figurative générale du galop. A mon avis il faut éviter de copier des photos qui nous servent pour étudier et comprendre le mouvement. Si l’on copie juste les photos sans sentir le mouvement, l’état du cheval, son caractère, notre dessin peut devenir figé, perdre son âme. Ce serait idéal de réunir l’impression visuelle que l’on a quand on voit un cheval qui galope et le mouvement en détail que l’on voit sur les photos.

Choisissez par exemple des photos où le mouvement reflète le mieux votre impression du cheval, ce que vous voulez transmettre au spectateur comme sentiment. Quand vous dessinez d’après une photo, faites toujours attention au déformations optiques que l’on peut voir sur beaucoup de photos et éviter de copier les contours, dessiner comme si vous l’aviez dessiné d’après nature en utilisant la méthode de comparaison, les connaissance des muscles, les facettes des formes.                     

Troïka. Nikolaï Semionovitch Samokich
Troïka. Nikolaï Semionovitch Samokich
Observez cette peinture. Ici l’artiste transmet le mouvement le plus difficile du cheval le galop de course.
Nikolaï Semionovitch Samokich
Nikolaï Semionovitch Samokich
Sur ce dessin vous pouvez voir comment l’artiste dessine les autres phases du galop.
Troïka. Nikolaï Semionovitch Samokich
Sur ce tableau de Nikolaï Samokich on peut voir encore d’autres phases de galop.
Sur ce schéma comparatif des phases du galop de cheval
Sur ce schéma comparatif vous pouvez voir comment le peintre interprète les phases du galop du cheval. ( Les schémas complèts des phases du galop du cheval, vous pouvez les trouver dans mon premier article de ce tutoriel “Apprendre à dessiner un cheval”).

A la fin de cet article je vous propose de faire un petit exercice. Choisissez une bonne photo du cheval, dessinez le suivant les étapes et les méthodes décrites dans cet article, mais avant de réaliser ce dessin dessinez ce cheval en schéma géométrique et avec ces muscles. Vous verrez, que même si cela vous demande plus de temps au début, ces dessins vous aideront énormément dans le futur pour dessiner un cheval dans n’importe quelle position.

Merci d’avoir lu cet article ! C’est la deuxième article de mon tutoriel Comment dessiner un cheval et je vais bientôt publier l’article “Comment dessiner un cheval étape par étape” dans lequel nous dessinerons ensemble un cheval.

Je vous invite également à m’écrire un commentaire. Et n’hésitez pas à me poser des questions. Je suis toujours ravie de vous aider !

A bientôt ! 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Apprendre à dessiner un cheval

Avec cet article “Apprendre à dessiner un cheval” je commence une série d’articles ou un tutoriel plutôt : “Comment dessiner un cheval”. Comme j’aborde un sujet qui est hyper complexe et je veux vous donner les connaissances professionnelles pour vous apprendre à dessiner un cheval. N’importe quel cheval dans n’importe quelle position ! Je suis obligée de séparer cet article en trois articles. Dans le premier article “Apprendre à dessiner un cheval” on parlera de l’anatomie du cheval. Cela ne serait ni professionnel ni honnête si j’ignore cette partie.

Pourquoi il est important d’étudier l’anatomie pour apprendre à dessiner un cheval ?

L’anatomie fait la base pour apprendre à dessiner un cheval ainsi que pour le dessin d’un corps humain et d’un portrait. Si vous voulez apprendre à dessiner un cheval, je vous conseille fortement de lire cet article. Dans mon deuxième article de ce tutoriel  “Comment dessiner un cheval” je vous parlerai des particularités du dessin du cheval, des méthodes pour réussir votre dessin, des techniques comment dessiner un cheval, des détails extérieurs du cheval, de ses mouvements. Tout cela nécessite une bonne base anatomique.

Je pourrai choisir le chemin plus facile, et juste vous montrer les étapes du dessin d’un cheval concret sans me plonger dans les explications des mouvements, des allures, de la construction, des méthodes, ce serait  beaucoup plus facile pour moi et vous arriveriez certainement à dessiner un cheval dans la même position. Mais après, si vous voudriez dessiner un autre cheval dans une autre position, cela vous serait beaucoup plus compliqué. Mon but est que vous puissiez apprendre à dessiner un cheval facilement, dessiner n’importe quel cheval dans n’importe quelle position.

Je donne toujours un exemple pour illustrer pourquoi il est très important d’apprendre l’anatomie. Si l’on entre dans une chambre noire pour la première  fois, où on a jamais été avant sans lumière il est très difficile pour nous de s’y orienter, mais si l’on a déjà été dans cette chambre et que l’on sait où se trouvent des objets, on s’oriente plus facilement. Le corps du cheval ou le corps humain sont une chambre noire pour nous. Et pour s’y orienter on a besoin de l’anatomie. C’est pour cela que je vous demande de prendre le temps pour lire attentivement cet article dans lequel on parlera de :

1.l’Anatomie du cheval

2.Les proportions du cheval et comment les appliquer pour dessiner un cheval concret.

3.Les positions et les mouvements courants (le repos en position debout, le repos en position allongé, centre de gravité du cheval en fonction de ses mouvements, le mécanisme des mouvements du cheval,  le cheval qui se cabre, le cheval transportant un attelage, le cheval qui monte et descend la pente avec un attelage lourde, le cheval qui freine ou recule. Comment dessiner tout cela ! )   

4.Les allures du cheval.

Donc commençons par le squelette du cheval.

L’artiste n’est pas obligé de connaitre tous les os du squelette du cheval, mais il est important de comprendre sa construction pour apprendre à dessiner un cheval correctement. C’est pour cela que je vous invite juste à mémoriser sa construction.  Le squelette est la base du corps du cheval.

Sur cette image vous pouvez voir un squelette du cheval.

squelette du cheval
1.La nuque, 2. os occipital, 3. os frontal, 4. os temporal, 5. cavité orbital, 6. os zygomatique, 7. os nasal, 8. maxillaire supérieure, 9. dents insicives, 10. maxillaire inférieure, 10′. angle du maxillaire inférieure, 11. atlas, 12. 7eme vertèbre cervicale, 13. première vertèbre dorsale, 14. 17 eme vertèbre dorsale, 15. première vertèbre lombaire, 16. 6eme vertèbre lombaire, 17. première vertèbre sacrée, 18. 5eme vertèbre sacrée, 19. première vertèbre coccygienne, 20. 16eme vertèbre coccygienne, 21. la première côte, 22. 6eme côte, 23. 18eme côte, 24 et 24 omoplate, 25. scapulum, 26. sternum, 27. humérus, 28. radius, 29. cubitus, 30. olécrâne, 31. carpe, 31′. os sus-carpien, 32. metacarpien rudimentaire externe, 33. metacarpien principal, 34. grang sesamoïde, 35. 1ère phalange ( os du paturon ), 36. 2ème phalange ( os de la couronne ), 37. 3ème phalange ( os du pied ), 38. sternum, 39. la pointe de la hanche, 40. tubérosité ischiatique, 41 et 42 fémur, 43. trochanter, 44. grand trochanter, 45. rotule, 46. tibia, 46′. articulation fémoro-tibiale, 47. péroné, 48. tarse et astragale, 49. calcanéum, 50. métatarsien principal, 51. métatarsien rudimentaire externe, 52.grang sesamoïde, 53. 1ère phalange ( os du paturon), 54. 2ème phalange ( os de la couronne ), 55. 3ème phalange ( os du pied ).

Je vous rappelle la forme plastique du corps du cheval est basée sur la combinaison harmonique de sa construction (squelette) est de son relief fait par les muscles. 

Les muscles du cheval.

Le plus important pour l’artiste qui veut apprendre à dessiner un cheval, est connaitre la musculature superficielle qui se voit facilement sous la peau et le poil. Les muscles sont constitués de fibres musculaires qui s’attachent aux os avec les tendons. Les plus grands muscles sont concentrés dans la ceinture scapulaire est sur la croupe où ils font plus de relief. Ce sont des endroits de concentration de la force musculaire pour faire le mouvement. Les muscles et les tendons des jambes sont plus petits mais très bien visibles.

Il y a beaucoup de ressemblance anatomique entre le corps humain et le cheval. Donc il est utile de comparer les parties de squelette et des muscles du cheval et ceux d’un humain. En fait la seule chose qui est très différente dans la structure du corps humain c’est que le cheval n’a pas de clavicule. C’est pour cela que sa ceinture scapulaire est comme si elle était pliée, par rapport à la ceinture scapulaire humaine.

Si l’on regarde tout l’appareil ostéo-musculaire qui participe au mouvement du cheval, on voit une certaine élasticité de sa construction. Le corps du cheval c’est un système de «  levier », notamment des jambes postérieures qui représentent la force principale répulsive, surtout au galop où lors du transport de poids en attelage.

Sur cette image vous pouvez voir les muscles du cheval.

muscles du cheval
Les muscles du cheval.
1. Les muscles du visage, 2., 2′.masséterl, 3. muscle trapèse dorsal, 4. muscle rhomboïde, 5. muscle splénius, 6 et 6′ dentelé du cou, 7 et 7′ muscle brachio céphalique, 8. muscle sterno-céphalique, 9. 10. muscle grand pectoral, 11. muscle petit pectoral, 12. omo-transversaire, 13 et 13′ muscle deltoïde, 14 et 14′ triceps branchial, 15. biceps branchial, 16 et 16′ grand dorsal, 17. muscle dentelé dorsal, 18. muscle oblique, 18′ aponévrose du muscle oblique, 19. Muscles intercostaux externes, 20. muscle fessier, 21. tenseur de fascia lata, 21′. fascia lata, 22. fessier superficiel, 23, 23′,23” biceps fémoral, 24. muscle demi tendineux, 25, 25′. muscle dorcal, 26. muscle coccygien, 27. muscle extenseur radial du capre, 28. muscle extenseur du doigt, 28′. tendon du muscle exteseur du doigt, 29. muscle extenseur latéral du doigt, 30 et 30′ muscle ulnaire latéral, 31. muscle extenseur oblique du capre, 32. muscle gastrocnémien, 32′. tendon du muscle gastrocnémien, 33. tendon perforant, 34 et 34′ tendon perforé, 35. muscle long extenseur du doigt, 35′. tendon du muscle long extenseur du doigt, 36. muscle exterieur latéral du doigt, 36′. tendon du muscle exterieur latéral du doigt, 37. ligament.

Maintenant  nous parlerons des proportions du cheval.

Dans mes articles précédents je vous avais déjà parlé des proportions du corps humain et des proportions du visage. Il existe aussi plusieurs canons des proportions du cheval. Comme les proportions du corps humain, les proportions du cheval nous aident à trouver la particularité de chaque personne en trouvant la différence entre les canons classiques et notre modèle.

Donc les proportions du cheval donnent la vision générale sur le cheval. Elles sont perçues comme une notion fondamentale qui caractérise l’extérieur harmonieux d’un cheval.

Sur ce dessin vous voyez les proportions du cheval. Il excite plusieurs canons de proportions du cheval. J’ai choisi le canon qui est à mon avis est plus facile à utiliser. 

Apprendre dessiner un cheval. Les proportions du cheval
Les proportions du cheval.
La taille de la tête AB est égale à la distance entre le dos et le ventre DE, à la distance entre le garrot et le point extreme de la scapula VG, à la distance entre le jarret et le grasset PJ et à la distance entre le jarret et le sol JZ.
La taille de 2,5 de tête est égale à la distance entre le garrot et le sol KV, à la distance entre la croupe et le sol LM, à la longeure du corps CG. La longeure de la croupe RC est égale à la distance CP et à la distnce OH.

Ce sont des proportions qui ont été obtenues par les hippologues comme résultat après de des nombreux mesurages des chevaux de selle. Ici la tête du cheval est prise comme module de mesure.

La taille verticale des sabots jusqu’au garrot qui est égale à la taille horizontale du corps du cheval. Donc selon ses proportions on peut inscrire le corps du cheval dans un carré. Ce sont les dimensions qui sont pratiques pour la vérification visuelle des proportions du cheval.

Je précise que les proportions généralisées du cheval je vous les donne à titre subsidiaire. Par exemple si l’on regarde les chevaux de selle, on voit rarement un cheval, dont le corps selon ses dimensions fait un  carré. ( d’ailleurs les pur-sang arabes sont une race où il y a plus de chevaux qui s’inscrivent dans un carré.) Sans parler des trotteurs ou des chevaux de trait qui s’inscrivent plutôt dans un rectangle allongé. L’artiste doit toujours garder cela à l’esprit et introduire les corrections nécessaires lors de son dessin pour capter la ressemblance du cheval concret.

Les proportions de la tête du cheval.

Apprendre à dessiner un cheval. Les proportions de la tête du cheval.
Les proportions de la tête du cheval.
La tête de profil.
AB – la distance entre la nuque et la lèvre supérieure. VG – est égale de la moitié de la distance AB. La largeur du cou ED est égale aussi à la moitié de AB. La dstrance JZ est égale également à la moitié de AB.
La tête de face.
La distance MF entre les les arcades sourcillères est égale à la distance MA, FA, MK, FK. La distance entre les apophyses zygomatiques SN est égale à la distance entre les les coins internes des yeux LP.

Je veux encore vous rappeler que l’artiste qui veut apprendre à dessiner un cheval en utilisant les canons des proportions doit quand même utiliser la méthode de comparaison pour mesurer les proportions réelles qui appartiennent au cheval concret et chercher toujours la différence entre les proportions réelles de son modèle et les proportions classiques.

Les allures du cheval.

Les mouvements du cheval en raison de sa structure sont assez répétitifs du fait de sa colonne vertébrale qui est peu souple dans la zone du dos. Cette certaine rigidité du dos est compensée par une grande taille et une grande motricité des jambes, ainsi qu’une souplesse du cou.

Les jambes antérieures  servent de support pour la masse de son corps et les jambes postérieures sont  la force répulsive principale du cheval. Les jambes postérieures sont une sorte de ressort mobile lui servant à pousser le corps en avant et vers le haut, quand le cheval saute. Quand le cheval bouge il utilise son centre de gravité en le déplaçant au moyen d’un lever ou d’un baisser de la tête et en tirant le cou.

Apprendre à dessiner un cheval. Le centre de gravité du cheval
Centre de gravité du cheval.

Dans l’équitation quand le cheval est monté le centre de gravité du cheval dépend du cavalier, de sa position sur le cheval et du fait si le cheval est rassemblé ou non. Le poids du cavalier déplace le centre de gravité du cheval vers les jambes antérieures ce qui est fatiguant pour le cheval. Quand le cheval est rassemblé par le cavalier, le poids de gravité se déplace vers les jambes postérieures.

Le mécanisme des mouvements du cheval on peut l’illustrer par le ressort qui se compresse et se décompresse. Comme sur ce dessin.

apprendre à dessiner un cheval qui galope
Le mécanisme des mouvements du cheval.

Ce mécanisme a ses particularités chez chaque animal. Ce que l’on peut voir sur ce dessin où l’on compare le mécanisme de mouvement d’un cheval et d’un lapin. Ici on peut voir que la souplesse de la colonne vertébrale d’un lapin est beaucoup plus supérieure de celle d’un cheval.

Les postures et les positions courantes du cheval. Apprendre à dessiner un cheval dans n’importe quelle position.

Le repos en position debout.

Dans cette position le poids du corps du cheval se trouvent sur ces trois jambes.

Observez ce dessin.  Cette position est très typique pour le repos.

Apprendre à dessiner un cheval. Le repos en position debout
Cheval se repose en position debout.

Une des jambes postérieures est légèrement pliée, la pointe de la hanche de ce côté et plus basse, le sabot touche la terre uniquement avec la pince (la paroi de devant). Si la jambe antérieure est dans la position de repos elle est mise légèrement en avant. 

Le repos en position allongée.

Le cheval qui dort
Un poulain alongé.

La position est d’habitude allongée sur les côtes avec les jambes pliées. Mais un cheval qui est très fatigué pu être allongé sur le côté dans la position que l’on peut voir sur ce dessin.

Le cheval se cabre.

Le cheval se cabre. Apprendre à dessiner un cheval
Le cheval se cabre et le cheval rue.

Le cheval peut pointer très haut presque à la verticale ou juste se cabrer un peu.  Les jambes postérieures sont toujours plus au moins pliées et très tendues. Les jambes antérieures du cheval il les utilise pour trouver l’équilibre. Souvent une des jambes antérieures est plus levée que l’autre.

Freinage du cheval

Pour freiner le cheval appuie avec le poids de son corps sur les jambes postérieures en les pliants fortement. Les jambes antérieures au contraire se dressent et prennent une position oblique par rapport au corps du cheval. La tête et le cou s’inclinent en arrière et grâce à ce mouvement le centre de gravité se déplace en arrière par rapport au point d’appui des jambes antérieures et le cheval freine. Donc l’effort principal tombe sur les jambes postérieures.

Le cheval freine. Apprenndre à dessiner un cheval
le cheval freine

Ce mouvement on peut le voir très clairement quand le cheval descend ou quand il s’arrête brusquement après avoir galoper.

Comment apprendre à dessiner un cheval qui tracte un attelage lourd.

Le cheval met beaucoup d’effort pour transporter un attelage lourd. D’habitude ça se fait au pas et s’exprime par une tension musculaire générale. La position du centre de gravité est très importante. L’effort du cheval est destiné à tirer le poids.

Le cheval tracte un attelage. Apprendre à dessiner un cheval
Le cheval tracte un attelage lourd.

Donc l’effort principal tombe aussi sur les jambes postérieures. Les jambes antérieures soutiennent le poids du corps du cheval et aident les jambes postérieures à pousser le corps. Le cheval tire le cou et tout son corps en avant et comme cela il déplace le centre d’équilibre en avant pour faire contrepoids au poids qu’il traine derrière lui.

Comment apprendre à dessiner un cheval qui monte ou descend la pente.

Quand le cheval monte l’attelage lourd dans la pente, à la force résistante qui aide le cheval trainer l’attelage on doit encore rajouter la force d’attraction. La force d’attraction influence aussi le propre poids du cheval qui monte la pente.

C’est pour cela que comme le poids de l’attelage augmente les muscles du cheval, surtout les muscles des jambes postérieures se contractent d’avantage et deviennent encore plus visibles. Dans cette position le cheval avance la tête jusqu’au bout et de cette manière déplace le centre de gravité le plus possible en avant.

Apprendre à dessiner un cheval. Le cheval monte et descend
Le cheval monte et descend

Quand le cheval descend la pente la force d’inertie de l’attelage lourd augmente et le cheval est obligé de freiner l’attelage. Le poids de l’attelage s’appuie par les brancards sur le collier et le cheval avec son propre poids et en s’appuyant sur ses jambes antérieures à l’aide de l’avaloire retient le collier. Et en même temps Il jette la tête en arrière en déplaçant le centre de gravité en arrière pour retenir l’attelage.

Apprendre à dessiner un cheval et ses allures

Le pas du cheval

Le pas c’est une allure qui a quatre temps. Cela veut dire que quand le cheval marche au pas ses jambes se posent par terre en diagonale l’une après l’une autre uniformément en quatre pas. Etudions ce schéma.

Les allures du cheval. Le pas.
Les 6 phases du pas.

Ici on voit six dessins :

  1. Le cheval s’appuie sur les trois jambes et lève sa jambe antérieure droite.
  2. La jambe droite s’appuie déjà sur le sol, la jambe postérieure gauche est levée, la jambe antérieure gauche va se lever.
  3. Le cheval est en train de poser sa jambe postérieure gauche par terre et lève la jambe antérieure gauche.
  4. La jambe postérieure gauche est posée par terre, la jambe antérieure gauche se met en avant.
  5. La jambe postérieure droite est soulevée, la jambe antérieure gauche est posée par terre.
  6.  La jambe postérieure droite se met en avant pour se mettre sur la place que vient de laisser la jambe antérieure droite.     

Le trot du cheval

Le trot c’est une allure à deux temps. Le cheval lève et baisse les jambes en diagonale en deux temps. Sur ce dessin on peut voir les mouvements du cheval au trot.

Les allures du cheval. Le trot
Les 5 phases du trot
  1. La jambe antérieure droite et la jambe postérieure gauche s’appuient sur la terre. C’est le début de la diagonale droite.
  2. Le cheval s’appuie sur la terre avec les mêmes jambes. C’est le milieu de la diagonale droite.
  3. Le cheval s’appuie sur la terre avec les mêmes jambes. C’est la phase finale de la diagonale droite.
  4. Toutes les jambes sont levées.
  5. Le cheval s’appuie sur la terre avec la jambe antérieure gauche et la jambe postérieure droite. C’est le début de la diagonale gauche.

Le galop du cheval

Le trop c’est une allure à trois temps. Les mouvements des membres ne sont pas symétriques comme ceux du trot ou du pas.  Donc le galop peut être sur le pied droit et sur le pied gauche. Il y a le moment au galop où tout le poids du cheval se pose sur une seule jambe.

Sur ces deux dessins on peut voir les quinze mouvements du galop.

Les allures du cheval. Le galop
Les phases 1-8 du galop

1.Le cheval s’appuie sur sa jambe postérieure gauche, les autres pieds sont levés.

2 . Deuxième phase de ce mouvement avec l’appuie sur le même pied.

3 et 4. Le cheval s’appuie sur les deux jambes postérieures et passe à la diagonale gauche.

5.La première phase de la diagonale gauche. 

6.La phase intermédiaire de la diagonale gauche.

 7.et 8. La phase finale de la diagonale gauche.

Les allures du cheval. Le galop 2
Les phases 9-16 du galop

9,10, 11. Le cheval s’appuie sur son pied antérieur droit, tous les autres pieds sont en l’air.

12 . Le cheval passe au mouvement où il se trouve complètement en l’air sans toucher la terre avec les pieds.

13. La première phase de suspension.

14. La phase intermédiaire de suspension.

15.  La phase finale de suspension après laquelle le cheval passe au mouvement comme on peut le voir sur le premier dessin ou sur le dessin 16.  

L’amble du cheval

Les allure du cheval. L'amble.
Les 2 phases de l’amble

L’amble c’est une allure à deux temps comme le trot. En fait l’amble est une variété du trot. Mais le cheval lève et baisse ses jambes de chaque côté en même temps alors que en trot le cheval lève et pose ses jambes en diagonale.

Bravo ! On est arrivé à la fin de cet article “Apprendre à dessiner un cheval” !

J’espère que vous avez aimé cet article malgré qu’il soit assez technique. Mais il vous a donné une bonne base pour passer à l’article suivant “Comment dessiner un cheval” dans lequel on va parler des techniques et des méthodes qui nous aide à apprendre à dessiner le cheval correctement. Et après cela on passera à un autre article “Comment dessiner un cheval étape par étape” où je vais dessiner un cheval devant vous pour vous montrer tout le processus du travail.  Pour apprendre à dessiner un cheval je vous conseille fortement de lire chaque article, sans sauter les étapes. 

Merci d’avoir lu cet article ! Je vous invite à me laisser un commentaire et bien sûr me poser des questions. Je ferai tout mon mieux pour rendre mes articles intéressants et utiles pour vous. Je suis toujours ravie de vous aider.

A bientôt ! 🙂

P.S. Je vous mes un lien sur l’article qui me paraît interessant qui parle du cheval dans la peinture.

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •