Imprimatura. Technique de peinture.

Imprimatura. Exemple. Léonard de Vinci

L’Imprimatura (ou imprimature) est une technique assez ancienne qui fut utilisée souvent à l’époque de Moyen Age et à l’époque de la Renaissance pour préparer le support pour les fresques, pour la détrempe, pour le dessin et plus tard pour la peinture à l’huile.

Léonard de Vince. Dessin. Exemple Imprimatura
Ce dessin de Léonard de Vinci nous montre l’utilisation de l’imprimatura pour préparer la fond pour le dessin

A cette époque la couche d’Imprimatura pouvait être assez épaisse car elle servait d’enduit coloré pour les fresques ou pour la tempera sur le support bois.

Giotto. Imprimatura. Exemple
Sur cette fresque de Giotto on voit clairement l’enduit coloré du mur. Ici l’artiste utilise l’imprimatura dans la gamme des couleurs chaudes ( Ocre, Terre ) qui est contrastée au fond bleu de la fresque.

L’Imprimatura qu’on utilise maintenant et qui d’ailleurs était utilisée à l’époque de Renaissance, à l’époque Baroque pour la peinture à l’huile, c’est une couche de peinture très fine et souvent très transparente qui sert à couvrir le support avec une couleur ou un mélange de quelques couleurs et comme cela elle donne la tonalité, l’ambiance des couleurs du futur tableau.

Portrait Rembrandt. L'example d'utilisation Imprimatura
Dans ce portrait de Rembrandt on voit clairement la sous-couche colorée de l’imprimatira qui donne à cette toile la profondeur et l’ambiance chaude des couleurs de la Terre.

Dans cet article je vais vous montrer comment faire l’Imprimatura

On parlera des avantages de cette technique, notamment comment vaincre la peur de la toile blanche en utilisant l’Imprimatura. 

Comment choisir les couleurs pour réaliser l’Imprimatura

Quel pinceau et quel médium choisir

Et à la fin de cet article nous allons regarder une vidéo de démonstration ” Imprimatura”.

Mais avant de regarder la vidéo je vous conseille de lire cet article, car ici je donne quelques informations pratiques que vous ne trouverez pas dans la vidéo.

La technique Imprimatura que je vais vous montrer peut être utilisée dans la peinture à l’huile mais également dans la peinture acrylique ou la tempera PVA. Malgré que je fasse la démonstration avec la peinture à l’huile, le principe est tout à fait le même pour les autres techniques.

Juste quand vous travailler en acrylique ou en détrempe PVA diluez suffisamment votre peinture à partir du début, car la peinture acrylique et la tempera PVA sèchent très vite. Donc on est obligé de travailler vite pour pouvoir essuyer la surface de notre tableau pour rendre notre Imprimatura uniforme avant que la couche de peinture ne soit sèche.          

Le principe d’Imprimatura est très simple et très efficace. Et je conseille souvent cette technique surtout à mes élèves qui débutent dans la peinture à l’huile ou dans la peinture acrylique.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment peindre la mer en aquarelle en contre-jour

Les avantages de la technique Imprimatura

1. L’Imprimatura permet de se débarrasser de la « peur de la toile blanche »

Fameuse peur de la toile blanche ! J’ai vu des élèves qui restaient bloqués devant la toile blanche vierge sans pouvoir oser de commencer à peindre. Comme s’ils avaient peur de salir cette propreté de toile. Et là c’est l’Imprimatura qui vous aidera énormément. 

Dès qu’on sait répondre à la question quelle est tonalité générale et quelle est la gamme des couleurs de notre tableau (on a plus de couleurs froides ou de couleurs chaudes, quelles sont les couleurs principales de notre future peinture), on peut choisir la couleur ou les couleurs pour l’Imprimatura et commencer à mettre cette couche de peinture. Il est beaucoup plus facile de commencer le tableau par l’Imprimatura et comme cela dépasser la peur de la toile blanche. Car comme cela vous faite déjà de la peinture sans faire la peinture.

Votre toile n’est plus vierge. Vous avez déjà réfléchi sur la gamme des couleurs de votre tableau. Vous avez déjà mis les couleurs sur votre toile et vous avez déjà obtenus une jolie sous-couche de votre future œuvre. Il ne vous reste plus qu’à commencer.  

2. L’Imprimatura prépare l’ambiance et la tonalité colorique de votre tableau. L’Imprimatura nous sert de sous-couche transparente de même valeur qui donne l’unité, la profondeur ou bien qui révèle les contrastes de notre tableau.

Par exemple vous voulez peindre un paysage avec beaucoup de verdure. Quelle Imprimatura choisir ? Et bien cela dépend de ce que vous voulez souligner ou transmettre dans votre toile.

Si vous voulez montrer beaucoup de lumière de soleil, l’air, choisissez l’Imprimatura à la base des couleurs jaune et ocre

Mais vous pouvez aussi choisir un autre chemin. Pour montrer, par exemple, les couleurs éclatantes de la verdure vous pouvez choisir pour l’Imprimatura des couleurs contrastées ou des couleurs opposée dans le cercle chromatique aux couleurs de la verdure.  Vous pouvez faire l’Imprimatura avec les couleurs rouge foncées ( Alizarine, Laque de garance, Rouge de cadmium foncé, peut-être en mélange avec le Caput mortuum foncé). Cela fera ressortir les couleurs vertes et donnera de la profondeur aux ombres.

Maintenant imaginons que vous travaillez sur une nature morte. Quelle Imprimatura choisir ?

Ici également tout dépend de la tonalité et de la gamme des couleurs de votre nature morte. Si vous voulez montrer la profondeur dans votre nature morte, si dans votre nature morte règnent les couleurs chaudes vous pouvez choisir pour l’Imprimatura le mélange de la Terre de Sienne avec l’Ocre dorée ou de l’Ocre claire avec le Jaune de cadmium moyen, de la Terre d’ombre brulée ou de Mars brun avec l’Ocre dorée, Rouge anglais avec la Terre de Sienne, Le Jaune de cadmium pur, etc.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Gommer le dessin avec la Mie de pain.

Mais si dans votre nature morte les couleurs froides sont en majorités ou bien au contraire vous voulez faire ressortir les couleurs chaudes en jouant sur les contrastes des couleurs et sur les couleurs opposées du cercle chromatique, pour l’Imprimatura vous pouvez utiliser les couleurs froides. Par exemple le bleu d’Outremer ou le bleu de cobalt en mélange avec l’Alizarine ou avec le Laque de garance ou même avec un peu de la Sépia pour casser la vivacité des couleurs. Ce sont juste des exemples car c’est à vous de choisir des couleurs et la valeur d’Imprimatura selon la gamme des couleurs de votre tableau.

Donc comment faire l’Imprimatura ?

C’est très simple. Prenez suffisamment de couleur sur votre pinceau, diluez le pigment avec un peu de médium et mettez la peinture sur votre toile en frottant avec votre pinceau. Vous verrez, peut- être vous aurez besoin de ragouter plus de me médium ou plus de couleurs. Vous pouvez également de rajouter plusieurs couleurs et les mélanger directement sur votre toile. Travaillez librement, mettez suffisamment de couleur sur votre toile.

Juste il faut se rappeler que la couche d’Imprimatura doit rester fine et transparente.

Dès que vous avez fini de mettre la peinture sur la toile, prenez un morceau de Sopalin et essuyez votre toile pour enlever le reste de la peinture et pour rendre la couche d’imprimatura uniforme.

Imprimatura
Imprimatura dans la gamme des couleurs chaudes

Les pinceaux et le médium

Pour faire l’Imprimatura utilisez toujours de grands pinceaux en soies de porc (brosse).

Comme médium je vous conseille d’utiliser un médium à base d’essence de térébenthine, l’huile de lin et de vernis de dammar dans la proportion classique (Ce médium est très facile à fabriquer, vous pouvez la recette de ce médium dans mon article “Matériel pour peindre à l’huile“). Ou bien vous pouvez utiliser tout simplement  l’essence de térébenthine. 

J’ai encore un conseil à vous donner. N’utilisez pas dans l’Imprimatura les couleurs mélangées avec la couleur blanche. Il faut savoir que l’Imprimatura réalisée avec les couleurs blanches existe. Il y a des artistes qui utilisent les pigments blancs en les mélangeant avec la sépia ou le noir pour obtenir l’Imprimatura grise.

Mais le problème c’est que tous les pigments blancs, même le blanc de zinc sont plus au moins opaques. Et ils rendent opaque les mélanges avec les autres couleurs. En conséquence ils vont rendre votre sous-couche plus au moins opaque.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Aquarelle

A mon avis il vaut mieux avoir la sous-couche transparente. Et plus c’est très facile à faire car la couleur de notre toile est déjà blanche. Et comme la couche d’Imprimatura reste assez fine nous avons le même effet comme dans l’aquarelle quand on travaille avec les glacis. On voit à travers la couche supérieure les couleurs de la couche inférieure.

Donc pour obtenir la couleur grise on peut tout simplement mélanger la sépia avec le bleu d’outremer, bleu de cobalt ou bleu de Prusse (j’éviterais également le pigment noir dans la sous-couche). Car cette couche d’Imprimatura sera très transparente, on verra à travers la couleur blanche de notre toile. Et comme cela on va obtenir la couleur grise d’Imprimatura.

Comme on rend la couche de l’imprimatura très fine et transparente et en plus on l’essuie avec le sopalin ou avec un torchon, on peut ne pas attendre le séchage ce cette couche. On peut commencer à esquisser le dessin et peindre sans attendre que la couche de l’imprimatura soit sèche. Bien sûr, cela marche uniquement pour la peinture à l’huile. La peinture acrylique sèche très vite, donc la couche sera sèche en tous les cas.

Si vous faites l’imprimatura pour ensuite réaliser un dessin au pastel ou au crayon, il fait attendre que la couche colorée soit sèche si non vous risquez d’abîmer votre feuille.

Maintenant je vous invite de regarder une petite démonstration vidéo qui vient de ma chaine YouTube “Comment faire l’Imprimatura”   

Merci d’avoir lu cet article. Cela me fera très plaisir si vous me laissez des commentaires. Si vous avez des questions n’hésitez pas à me les poser. Je suis toujours contente de vous aider !

A bientôt ! 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

6 réflexions sur « Imprimatura. Technique de peinture. »

    1. Bonjour Monique ! Merci beaucoup pour votre commentaire et votre question. Vous pouvez ne pas attendre que la couche soit sèche. On peut commencer à esquisser le dessin et ensuit commencer à peindre tout de suite après avoir fait l’imprimatura. Car la couche de l’imprimatura est très fine et transparente et en plus on l’essuie avec le sopalin. D’ailleurs c’est pour cela que je déconseille d’utiliser la couleur blanche pour faire l’imprimatura, pour elle ne devienne trop opaque.
      Amicalement
      Elena

  1. Merci Elena, article très intéressant !
    Que signifie PVA ? Doit on attendre que l’imprimatura soit complètement sèche avant de commencer le sujet ?
    Merci beaucoup ! Brigitte

    1. Bonjour Bridgitte ! Merci beaucoup pour vos question. Vous pouvez commencer à peindre de suite. Sans attendre que la couche de l’imprimatura soit sèche. C’est pour cela que je conseille de rendre la couch d’imprimatura très fine et transparente (sans utilisation de la couleur blanche) et ensuite de la essuyer avec le sopalin pour retirer la peinture en trop et rendre la couche uniforme.
      En fait vous avez raison c’est pas évidant, je vais rajouter dans l’article quelque mots par rapport au séchage de la couche. Merci beaucoup, vous m’avez beaucoup aidé !
      Tempera PVA c’est la tempera à la base de la colle Polyvinyle ou colle vinylique. Malheureusement en France on trouve rarement ce type de la tempera, qui a d’ailleurs réuni les meilleurs qualités et capacités des couleurs de la gouache et de l’acrylique. Mais car j’ai l’audience assez large dans le monde francophone je site quand même cette tempera, car on peut la trouver en Belgique et en Russie.

      Amicalement
      Elena

  2. Bonjour, Elena,
    merci pour tous vos conseils et vidéos concernant l’aquarelle ou acrylique
    en tant que débutant cela m’aide beaucoup
    Cordialement
    Marc

    1. Bonjour Marc ! Merci beaucoup pour votre commentaire si gentil. Je suis très contente que mes articles vous aident ! Si vous avez des questions ou vous voulez que je traite dans un de mes articles le sujet précis qui pourrait vous aider d’avantage, n’hésitez pas à me contacter.
      Amicalement
      Elena

Laisser un commentaire